[02/03/2021] Le KP serait-il « discontinué » ?

Si l’on en croit le site japonais de Ricoh (c’est la version du site en anglais), le KP, meilleur boitier APS-C actuel de Pentax, est « discontinué ». Il faut entendre par là qu’il n’est plus fabriqué et que désormais il s’agit d’épuiser les stocks. Il faut donc en conclure que le K-3 Mark III à venir portera tous les espoirs de la marque en matière de boîtier à « petit capteur ». Il apparaît aussi de plus en plus aléatoire de prévoir un remplaçant au K-70, malgré des rumeurs non confirmées à ce propos (certains ont parlé d’un K-90). Et cela confirmerait, s’il en était besoin, que le haut de gamme est désormais la règle.

Cela étant, la version en japonais du site ne fait pas état de la même information. Il est urgent d’attendre confirmation !

  • thierry fournier
    5 mars 2021 at 15 h 21 min

    Finalement, Pentax suit logiquement les autres constructeurs : mettre l’accent sur les marges plutôt que sur le volume.
    Si le début de la gamme est le K3III, nous allons retourner en arrière. Quand l’argentique et le matériel de qualité n’était pas à la portée de toutes les bourses. Commencer la photo à partir de 2200 euros sans objectifs, je parie que la pratique photographique ne va plus attirer grand monde. Surtout pas les jeunes qui préfèreront les photos pris avec des modules toujours plus perfectionnés (et des smartphone qui sont des couteaux suisses de la communication et des médias, sans compter les avancées qualitatives sur la vidéo, de véritables ordinateurs de poche, avec des apps pour tout). Perso, j’ai commencé la photo avec un appareil d’entrée de gamme, pour être certain que mon intérêt serait durable. Jamais je n’aurais acheté un KP nu pour débuter. Je pense que les volumes baisseront encore, mais jusqu’où hausse des marges pourra-elle maintenir la rentabilité ? Le K3IV en 2024 à 2700 euros ? Y aura-t-il au moins un successeur ? Est-ce que nous n’assisterions pas aux derniers soubresaut de l’animal ?

    • Micaz
      5 mars 2021 at 15 h 51 min

      Bonjour
      et merci pour ce message.
      Qu’on adhère ou pas à l’idée, il faut bien admettre que le marché de la photo est en crise, et que cette crise persiste et va même en s’accentuant. Les performances croissantes des smartphones n’y sont pas étrangères, c’est vrai. Du moins pour ce qui concerne les meilleurs d’entre eux, ceux pour lesquels certains sont parfois prêts à débourser plus de 1000€. Et à ce prix, on n’a pas seulement un appareil photo mais, comme vous le dites, un véritable ordinateur de poche.
      Cependant, si leurs performances photographiques ne sont pas encore à la hauteur de celles des meilleurs appareils photo (c’est tout un débat !), elles satisfont une grande majorité (+ de 80%) des photographes occasionnels. A ce propos, voir cet article.
      Tous les constructeurs spécialisés dans la photo (et Ricoh/Pentax n’échappe pas à la « règle ») ont été contraints de « monter en gamme » pour pouvoir survivre face à cette déferlante de smartphones. La question qui se pose donc désormais est la suivante : les consommateurs pourront-ils suivre cette montée en gamme ? Technologiquement, c’est probable, financièrement, c’est moins sûr !
      Pour ce qui est d’un K-3 IV, on n’est pas à l’heure d’en parler, quand le K-3 III n’est pas encore sur les étagères. On évoque plus facilement, dans un délai de 18 mois à 2 ans, la possibilité d’un K-1 Mark III qui reprendrait, en les améliorant encore, les avancées proposées par le K-3 III. Seul l’avenir pourra confirmer – ou pas – cette possibilité.

      • thierry fournier
        5 mars 2021 at 18 h 03 min

        Lorsque j’évoque un K3IV, c’est simplement pour illustrer la logique de mon discours. La question qui me taraude est simplement la suivante : avec cette logique, comment attirer un néophyte qui voudrait se tester avant d’investir éventuellement dans du matériel de qualité à des prix pareils ? Moi, j’ai commencé avec le K50 (ne rigolez pas, je voulais juste savoir si cela me plairait sur la durée). J’ai ensuite acheté le KP parce que la photo j’aime ça. Est-ce que je me testerait avec un K-3 III ? La réponse est clairement non. Ma fille voudrait un appareil photo pour se lancer ? Je suis désolé, j’hésiterai à sortir 2000 euros de ma poche pour un boitier nu. Avec le risque qu’au bout d’un an, il pourrait prendre la poussière sur le haut de son armoire ? Soyons sérieux. Mon KP a encore de beaux jours devant lui (au prix que j’entends à droite ou à gauche, du successeur, à mon rythme, il va faire une décennie), mais après ? Je ne suis pas un professionnel. Je prends 1000 clichés par an. Donc, je passerai définitivement mon tour. Je joue aux échecs, c’est génial aussi.

        • Micaz
          5 mars 2021 at 22 h 35 min

          Vous savez, pour se lancer en photo, nul besoin d’un appareil de haut de gamme à 2000€ ! Sur le marché de l’occasion, on trouve encore des K-5/K-5II/K-5IIs aptes à fournir de très belles images pour moins de 300€. Certes, on a fait mieux depuis.
          Oui, même « discontinué », le KP vous rendra encore bien des services : savoir exploiter ce que l’on possède est toujours plus gratifiant que d’acheter un équipement surdimensionné fonctionnellement mais aussi.. financièrement.