[16/07/2020] Le futur de Pentax, teasing et lignes directrices

Pentax a mis en ligne aujourd’hui la première d’une série de vidéos consacrées au futur de la marque. Dans cette première vidéo, le président de Ricoh Imaging, Shinobu Takahashi, a exprimé les 5 grands principes (lire plus bas) qui allaient régir le futur de PENTAX. Pendant un peu moins de 30 mn de propos directs ou de réponses à une pseudo-interview, il n’y a eu aucune information directe sur les produits à venir. Les pentaxistes sont restés sur leur faim avec cet exercice de teasing (même si on peut supposer certaines choses). Car c’est bien de cela dont il s’agit, de teasing en attendant la sortie du prochain APS-C. Un teasing qui risque de s’étaler quelque temps. En théorie, de premières réponses sur le nouveau K-APSC seront disponibles dès le 22 juillet prochain (nouvelle vidéo à venir, même heure). Mais il ne faudra pas s’attendre à savoir tout à ce moment-là.

Cinq points sont à retenir de cette vidéo :

  1. Une ode à la gloire du pentaprisme et que ce dernier serait au cœur des prochains boîtiers de PENTAX. Takahashi a bien précisé qu’il n’y aurait pas de mirrorless sous la marque. Que Pentax était dédié à la recherche de la meilleure lumière et qu’il fallait fournir au photographe les meilleures informations possibles sur la lumière au travers de la visée optique. Le tout afin de faire les meilleures photos.
  2. La gamme FA Limited a également été mise en avant.
  3. Face à la situation actuelle (baisse du marché photographique et pandémie), Ricoh Imaging fait la chasse aux coûts. Ce qui s’est traduit par une hausse des tarifs et la recherche de solutions innovantes comme l’upgrade K-1 vers K-1 mk II.
  4. Pentax va continuer à sortir des produits.
  5. À part ça ? Rien !

Ce qu’on peut maintenant déduire ou supposer des propos et des sous-entendus (attention, ce qui suit n’engage que l’auteur) :

  • À l’avenir, les sorties d’optiques devraient surtout concerner les D FA Limited (la gamme étant maintenant étoffée). On peut donc imaginer 3 gammes d’optiques, l’entrée et moyenne gamme, les Limited et les.
  • Symboliquement, les gammes Moyen Format, Plein Format et APS-C étaient présentes physiquement dans la bibliothèque derrière lui. Ce n’est pas un hasard et les propos laissent supposer que d’autres boîtiers sont en préparation (sans doute un 645Z mk II et un K-1 mk III – noms de mon cru). Après dans quel ordre et à quel horizon, c’est difficile de le prédire. Le K-1 mk II n’a que 2 ans et demi, mais il risque de prendre un « coup de vieux » avec le futur K-APSC. Et le 645Z actuel fait face à une grosse concurrence.
  • S’il n’y aura jamais de Pentax mirrorless, je ne suis pas certain que Ricoh Imaging s’interdise de travailler sur le concept et sortir un jour un produit sous la marque RICOH. Et pourquoi pas un GR hybride à objectif interchangeable ?

 

Les 5 grands principes mis en avant :

  1. Nous concevons de nouveaux appareils photo avec dévotion. Notre intention est de produire des appareils photo qui seront le choix préféré des passionnés de photo, car nous aimons la photographie et avons une connaissance et une compréhension approfondies des appareils photo.
  2. Notre objectif est de produire des appareils photo capables de capturer des images qui permettent une communication directe avec le sujet. Nous avons l’intention de créer des appareils photo qui offrent des images mémorables, qui nous donnent l’impression de nous connecter directement au sujet, de capturer notre imagination et de captiver nos sens.
  3. Nous concevons des caméras qui permettent à nos utilisateurs de profiter de tous les processus impliqués dans la prise de vue. Nous poursuivons chaque élément essentiel impliqué dans le plaisir de la photographie. De la recherche à travers le viseur à la composition de l’image jusqu’à la mise au point sur le sujet et le déclenchement de l’obturateur.
  4. Nous recherchons un niveau de qualité et de performance qui ne peut être mesuré par les seuls chiffres. Nous produisons nos appareils photo non seulement en recherchant des performances plus élevées basées sur des valeurs numériques, mais en intégrant les réactions sensorielles de nos concepteurs dans la conception et le développement.
  5. Nous respectons et apprécions les expériences photographiques de nos utilisateurs et considérons cela comme un atout inestimable. Nous voulons partager toutes les expériences inspirantes de nos utilisateurs, du matériel aux processus de prise de vue, en passant par la création et la visualisation des images.

De beaux principes sur le papier, à voir comment cela se traduira dans la réalité ces prochains mois.

  • Coré
    16 juillet 2020 à 15 h 51 min

    C’est une analyse qui me semble pertinente.
    J’ajouterai juste que ce qui poserait problème avec le mirorless, c’est que cela nécessiterait le développement d’une gamme d’optiques, voir d’une monture, même si sur ce dernier point, rejoindre la L-Alliance serait une option qui permettrait de limiter les coups.

    • F.
      16 juillet 2020 à 18 h 52 min

      Tout d’abord, l’idée de laisser PENTAX sur le segment DSLR et lancer Ricoh sur le segment du mirrorless n’est pas aberrante. Elle a du même passer dans l’esprit des décideurs. Mais de là à devenir une réalité, c’est autre chose. Moins de 60% de chance que cela se concrétise à mon avis (j’y crois mais…).
      Ensuite la monture. Plusieurs choix sont possibles, de l’utilisation de la K à l’adhésion à la L en passant par la Q… Peu après l’annonce de la L, on m’a dit qu’il y avait « un partenaire dormant dans l’association et que le jour où il se réveillerait, je serais intéressé ». La seule chose certaine, c’est que développer des optiques, c’est couteux et cela prend beaucoup de temps et de ressources.
      Bref, beaucoup de sables mouvants. En fait, la seule chose à retenir du petit discours, c’est qu’il y aura encore au moins 1 boitier Pentax à l’avenir et qu’il sera un peu présenté le 22/07.

    • pch57000
      17 juillet 2020 à 10 h 46 min

      Pourquoi une nouvelle gamme d’optiques pour du mirrorless ?
      y me semblait que mirrorless voulait juste dire que le viseur utilisait le capteur à la place d’un jeux de miroir (qui se situe dans l’appareil et non dans l’objectif)
      donc un boîtier mirrorless en monture K (APS-C ou FF) devrait pouvoir utiliser les objectifs compatible monture K, non ?

      • F.
        17 juillet 2020 à 11 h 05 min

        Sur le principe, effectivement un mirrorless basé sur la monture K est possible. C’est ce qu’à fait Pentax à l’époque avec le K-01. Le problème de la monture K est son tirage, qui ne permet pas un gain de place, alors qu’un des avantages du mirrorless est de gagner toute l’épaisseur de la gage reflex. Ce n’est pas un hasard si Canon, Nikon et Sigma/Panasonic ont lancé de nouvelles montures.