Introduction

La description qui va suivre concerne un sac dit cargo, c’est à dire un très gros sac de type professionnel où tout le matériel peut se ranger.

Un tel sac est difficile à transporter et dangereux pour les vertèbres. Ces sacs ne se trouvent pas forcément sur le net et sont l’apanage des magasins professionnels. Ces sacs sont maintenant remplaçables par des valises rigides en matériaux composites, étanches, très résistantes aux chocs, à la pression et même pour certaines insubmersibles. Leur prix est devenu abordable. Elles présentent l’avantage d’être empilables.

Tamrac vient par exemple de sortir une valise à roulette d’un emport de 2 gros boitiers équipés + 6 objectifs moyens & flaxh +PC 17’+ tous les petits accessoires. 450€ pour sauvegarder sa colonne vertébrale qui n’a pas de prix, elle!  Pour l’usage «quotidien» il faut s’orienter vers un sac plus petit, plus léger (pour les vertèbres et dans une moindre mesure pour le budget).

Dans ce domaine on trouve un très grand choix de modèles dans une dizaine de marques qui ont pignon sur rue (Billingham, Crumpler, Domke, Lowepro, Kalahari,  Mekko, National Geographic, Tamrac, Tenba, Vanguard, …). La plupart des marques proposent des sacs dont l’équipement est complet et assez similaire: cloisons de séparation modulables, poches variées adaptées à toutes sortes d’accessoires, poche pour portable 15’’.

Actuellement le cordura ®, polyester inusable mais abrasif n’est plus guère utilisé.  A éviter si vous ne voulez pas «tuer» systématiquement blousons et vestes! Les matériaux actuels, issus de la technologie la plus pointue, aéronautique, plutôt militaire que civile, offres des qualités de résistance à la pression, aux chocs, à l’usure assez impressionnantes, et des qualités de légèreté époustouflantes. Les systèmes de fermeture sont devenus souples et étanches.

Les goûts et convenances de chacun sont trop complexes pour donner quelque conseil que ce soit, sauf quelques orientations auxquelles il convient de veiller :

  1. étanchéité
  2. protection des flancs et surtout du fond
  3. solidité de toutes les coutures
  4. la morphologie du portage, pour les sacs d’épaule comme les sacs à dos
  5. si possible, la versatilité du produit, c’est à dire possibilités d’adaptation à des situations diverses.

 

Anatomie du matériel

  • Boitiers: 1 ou 2
    • boitier lourd: K * **    (K-5 gripé)
    • boitier léger:  K *** ou lettre  (K-x
  • Objectifs: 6 (U)GA  fixes ou zooms   8mm  14mm 15mm 16mm 18mm   10-17mm  12-24mm   20-35mm  …
    • transtandards  16-45mm 16-50mm  17-50mm  17-70mm  18-55mm  18-135mm  28-75mm
    • télés 135mm  200mm  *300mm  400mm  
    • télés lumineux *200/2.8  *300/2.8 …
    • télézooms 50-200mm  55-300mm  70-300mm  *50-135mm
    • gros télézooms *60-250mm  70-200mm  100-300mm  120-400mm  150-500mm  50-500mm
    • macro 35mm  50mm  90mm  100mm  200mm
    • focales fixes 21mm  31mmLtd  40mm  43Ltd  50mm  *55mm  70mm  77mmLtd.
  • Flashes:
    • type 300  AF360  FGZ  Metz 48AF1
    • type 500  AF540 FGZ  Metz 58AF1

 

Les données en gras sont les matériels de mon propre sac. Ils ne sont ici intéressants que parce qu’ils donnent une indication de poids : entre 7 et 8 kg. Tout cela, au 300mm ou au flash près, est contenu dans un vieux sac ROWI increvable, mais plus étanche désormais, qui a fini de m’endommager les cervicales.

Le choix concret des objectifs est l’affaire de chacun, il dépend de nos penchants, de nos goûts photographiques: macro, paysage, chasse photo, reportage de voyage, portrait, sport… et de nos moyens.

L’examen du sac d’un photographe permet de savoir assez facilement ses activités photographiques de prédilection.

Et puis le contenu des nos sacs est aussi le résultat de nos histoires personnelles.

 

Accessoires

Petites choses assez indispensables pour assurer le maintien en bon état du matériel en toutes circonstances.

  • seconde(s) carte(s) SD, de taille adaptée au capteur du(des) boitier(s)
  • filtre polarisant circulaire Cokin, système P + porte-filtre P bagues Cokin pour monter le porte filtre sur les objectifs ∅49-58-67-77-82
  • chiffon microfibre (Pentax)
  • poire soufflette
  • pinceau-brosse télescopique (poils rentrant dans le manche par rotation). Pour les 2 accessoires précédents les poils ne doivent jamais être  touchés avec les doigts ou mis en contact avec un corps gras, sous peine de rendre l’accessoire inutilisable.
  • niveau à double bulle pour griffe de flash (inutile avec les boitiers K à partir du K-5)
  • couteau suisse (Victorinox) à 7 lames (peut servir de tournevis pour les pieds, certaines platines rapides, avec une petite pince à épiler très utile)
  • petit rouleau de gaffer noir
  • 2 ou 3 élastiques
  • 1 feutre photo noir fin
  • 1 lampe MAGLITE Solitaire (1 pile AAA) ou Mini (2 piles) [la marque n’est pas exclusive]
  • 2 jeux de 4 accus AA 2100 aMh minimum, hybrides ou NiMh (pas de NiCd) pour le flash cobra
  • chargeur accu Pentax
  • chargeur accus AA
  • 1 bouchon arrière d’objectif
  • 1 bouchon de boitier
  • 1 réflecteur pliable  ∅30cm blanc/argent ou or 
  • 1 lecteur de cartes clé USB
  • factures des différents matériels (légalement obligatoires)

Cette liste peut être ajustée (et réduite) aux besoins de chacun. Ainsi le 2, 8, 9, 10 peuvent-ils être supprimés.

La question des chargeurs d’accus AA ou AAA ne sera pas abordée car n’entrant pas stricto sensu dans le cadre du sac. Les chargeurs « intelligents » type Lacrosse peuvent être privilégiés, même si, avec les accus «sans mémoire» et faible autodécharge, cette nécessité devient secondaire.

 

Pied photo

Autrefois 2 marques tournaient sur des orbites bien au dessus de tout le monde: Gitzo et Manfrotto. Les temps ont changé, désormais, sauf pour le prix, le panorama n’est pas aussi simple. Les technologies proposées par de nombreuses marques se ressemblent de plus en plus.

On trouve des pieds de gamme moyenne très convaincants et à moindre prix dans des marques comme Benro, Giotto, Velbon, Cullmann… Dès qu’on monte en gamme on monte en tarif…

Chez Manfrotto, 2 modèles courants, le 190 «léger» et le 055 plus lourd, couvrent les besoins allant du gros boitier avec un objectif de 7 à 800 grammes au télé lumineux de 2 à … 5 kg. Plus récemment est sorti le Befree qui est très séduisant et correspond bien aux boitiers et objectifs le plus couramment utilisés aujourd’hui.

En choisissant le modèle n’oubliez pas de prendre en compte votre taille: travailler cassé en deux est fatigant … et offre une silhouette peu flatteuse.

En annexe et pour ne pas avoir lu cet article pour rien, voici une petite liste de sites avec des sacs (ici sacs à dos, back -purs et durs, ou sling – tournant pour la commodité) de quelques marques …

 

LOWEPRO : https://bagfinder.lowepro.com/lp/results

MANFROTTO (KATA), NATIONAL GEOGRAPHIC : https://www.manfrotto.fr

BILLINGHAM, VANGARD : https://www.digixo.com/com/housses-photo/cm3_489-vanguard.html?affiliateID=12&xtor=SEC-12-GOO&gclid=CPyaw7Tg76sCFcMOfAod-mePKA

TAMRAC: https://www.tamrac.com TENBA : https://www.tenba.com/