Il n’est pas impossible que certains d’entre vous se disent : « il existe un mode miroir levé » ? Tandis que pour d’autres, la question semblera idiote tellement la réponse paraît évidente.

Mais avant de commencer, un petit rappel. Ne sont concernés par le mode miroir levé que les APN reflex. Les hybrides, les APN à miroir semi-translucide (Sony essentiellement) ou les télémétriques n’entrent donc pas dans cette catégorie.

 

 

Côté technique

Sur les reflex, devant le capteur, il y a un miroir qui renvoie l’image vers le prisme et le viseur optique. Sans miroir et prisme pour redresser l’image, la visée optique ne pourrait se faire. Il s’agit de la différence essentielle entre boîtiers reflex et hybride.

Pour que l’image puisse être saisie par le capteur, il est nécessaire que le miroir se relève pour laisser passer la lumière. C’est en appuyant sur le déclencheur que le miroir va quitter sa position basse. Or, quand il va se relever vers le haut et arriver en butée, ce sera de manière brutale, créant des vibrations qui vont être transmises et provoquer un flou.

Heureusement pour nous, les boîtiers Pentax disposent d’un système de « Shake Reduction » (SR) au niveau du capteur. Ce système va pouvoir absorber en partie les vibrations, et donc le flou. Mais il s’agit là d’un système qui va compenser plutôt que prévenir. Ce système anti bougé au niveau du capteur n’est pas l’apanage de toutes les marques. Nombreuses sont celles qui privilégient l’anti bougé au niveau de l’optique elle-même. Si souvent ce système est un peu plus efficace, il nécessite d’alourdir l’objectif. En termes de poids, mais surtout en termes de facture.

L’idée est donc, si possible, de les atténuer dès l’origine. Pour répondre à ce problème, des ingénieurs ont donc proposé une solution consistant à lever le miroir avant la prise de vue. Il s’agit de positionner le miroir en position haute quelques fractions de seconde avant que l’obturateur ne s’ouvre pour laisser la lumière atteindre le capteur. Ainsi, le déplacement anticipé du miroir évitera les vibrations et donc, un flou dû au bougé du capteur.

 

 

Fonctionnement

L’enchaînement d’un déclenchement « classique » est simple. Le photographe appuie sur le déclencheur. Une dernière mise au point, si le mode AF est enclenché, s’effectue. Puis le miroir se relève, l’obturateur s’ouvre, la lumière est capturée par le capteur, l’obturateur se ferme et le miroir redescend.

Le pivot du miroir se déplace vers le haut

 

Quand le miroir est levé, la procédure diffère légèrement. Quand le photographe appuie sur le déclencheur, le miroir se lève et se verrouille. Évidemment, une fois qu’il est levé, il n’y a plus d’image via le viseur optique. Ce qui n’est pas le cas en mode liveview. Durant cette phase de temporisation, les vibrations vont avoir le temps de s’arrêter.

Si la temporisation est libre, à discrétion du photographe, ce dernier devra appuyer une seconde fois sur le déclencheur pour prendre la photo.

Si la temporisation est programmée, le boîtier va automatiquement déclencher la prise de vue, quelques secondes après que le photographe aura appuyé sur le déclencheur.

Évidemment, on peut remplacer l’action directe sur le déclencheur par l’utilisation d’une télécommande. En utilisant cet accessoire, on réduit la possibilité d’un bougé du boîtier par le photographe, au moment du déclenchement.

 

 

Option de verrouillage du miroir, généralités

Une info à connaître avant d’aller plus loin. Tous les appareils reflex de disposent pas de la possibilité de relever et verrouiller le miroir lors de la prise de vue. Cette fonctionnalité a souvent été cataloguée comme étant professionnelle, et donc réservée à certains boîtiers. Néanmoins, elle est de plus en plus disponible sur de nombreux boîtiers.

Il y a une erreur classique que certaines personnes commettent, c’est la fonction de la levée du miroir… Pour nettoyage du capteur ! Si sur tous les boîtiers, l’option de nettoyage est présente, ce n’est pas toujours le cas pour le verrouillage du miroir à la prise de vue.

De manière générale, pour savoir si votre boîtier dispose de cette fonctionnalité, il suffit de rechercher dans le mode d’emploi. Le terme à rechercher est miroir. Suivant les marques, ce sera peut-être « verrouillage du miroir », « mode miroir vers le haut », « miroir up » ou encore « M. Up » (liste non exhaustive).

Autre point qu’il est important de conserver à l’esprit, c’est que cette option est rarement active en mode Auto. Donc, si dans ce mode, vous ne pouvez pas verrouiller le miroir en position haute, c’est normal. Le mode Auto est un mode spécifique où le boîtier décide de tout et ne laisse pas la main à l’utilisateur.

 

 

Prise de vue miroir levé chez Pentax

Dans les modes de déclenchement (avec les modes prise de vue Rafale, Retardateur…), sélectionnez « MUP » (« Mirror Up »). Vous avez deux choix :

  • « MUP » tout court qui correspond à « Prise de vue miroir verrouillé » par appui sur le déclencheur.
  • « M.UP » avec l’icône d’une télécommande juste en dessous : prise de vue miroir relevé avec une télécommande.

Dans les deux cas, une première pression sur le déclencheur (de l’appareil ou de la télécommande) lève le miroir (par défaut, un bip sonore se fait entendre) et une seconde pression prend la photo.

K-5 : Menu accessible via la touche haute du trèfle de sélection (touche avec sigle ‘retardateur’)

 

Après avoir réalisé vos prises de vue avec le miroir relevé, pensez à désactiver l’option ! En effet, la fonction reste généralement activée même après avoir éteint l’appareil : de quoi vous perturber et louper les prochaines photos, le temps de comprendre que ce n’est pas l’appareil qui a un problème, mais bien vous qui avez simplement oublié de désactiver le verrouillage du miroir…

K-1 : Menu accessible via la touche haute du trèfle de sélection (touche avec sigle 'rafale / retardateur')

K-1 : Menu accessible via la touche haute du trèfle de sélection (touche avec sigle ‘rafale / retardateur’)

 

Sur certains boîtiers Pentax, vous pouvez choisir d’enregistrer ou non le mode de déclenchement à l’extinction de l’appareil (menu « Mémoire » dans « Mode prise de vue »).

Attention, lorsque le mode prise de vue miroir verrouillé (MUP) est activé, la fonction de stabilisation du boîtier « Shake Reduction » est automatiquement désactivée.

 

 

Cadre de prise de vue en mode miroir levé

À main levée, la prise de vue en mode miroir levé n’est pas une bonne idée. Si ce mode est enclenché, c’est pour éviter des vibrations. Or un photographe bouge toujours un peu, même imperceptiblement. Ce qui va engendrer des vibrations, peut-être plus importantes. Comme le SR est désactivé, il n’y a pas de compensation du mouvement. Le flou est quasi assuré. En outre, plus la focale utilisée est longue, plus ce risque de bougé est présent. Donc le mode miroir levé ne trouve son application qu’avec une utilisation non mobile, sur trépied par exemple.

Pour certains boîtiers, Pentax désactive automatiquement le SR dès que la télécommande est activée (C’est aussi le cas pour le PixelShift par exemple).

En théorie, toutes les situations où le moindre mouvement de l’APN risque de provoquer un flou de bougé sur la photo sont éligibles à la prise de vue miroir levé. Dans la pratique, pour certaines situations l’option a un vrai impact sur la netteté d’un cliché, tandis que pour d’autres, l’impact est minime, voire inexistant. Petit passage en revue des principaux types prises de vue qui sont aidés par cette fonctionnalité.

 

 

Les photos en très longue focale

Plus la focale est élevée, plus le moindre bougé se traduira par des « séismes importants ». Y compris au moment du déclenchement. Et pour le vérifier, rien de plus simple. Mettez-vous sur un trépied avec un objectif à très longue focale. Désactivez le SR et activez le liveview. Orientez l’objectif vers un point précis, reconnaissable. Et prenez votre photo en appuyant sur le déclencheur. Sans télécommande ou autre artifice comme le retardateur.

Si vous regardez attentivement votre écran, vous verrez que le moindre effleurement fera trembler l’image. Et la photo prise sera sans appel. Non seulement le cliché sera flou, mais il est possible que l’objet photographié ne soit pas celui initialement prévu !

Les principales disciplines de la longue focale sont la chasse photographique ainsi que l’astrophotographie.

 

 

Les photos en proxy-photo ou en macro

Le risque de flou de bougé étant proportionnel au grandissement, la macrophotographie (ou la proxy) sont également affectées. L’utilisation de la fonctionnalité aura un impact direct sur la qualité du résultat.

 

 

Les photos avec un certain temps d’exposition

Il existe une zone de temps charnière durant laquelle les vibrations affectent durablement la prise de vue. Avant ou après cette zone, le temps d’exposition a une influence directe sur la prise en compte des vibrations. Avant, le temps d’exposition est trop bref pour que les vibrations affectent la prise de vue. Tout simplement parce que l’obturateur sera déjà fermé avant que celles-ci ne se propagent au capteur. Après, le temps d’exposition sera suffisamment long pour compenser la durée des vibrations.

Selon la marque et les modèles, cette zone charnière est comprise entre 1/60e et 1 s, avec un « pic » entre 1/40 et 1/4 de seconde. De plus, il est difficile d’apporter une réponse précise, car la réponse ne sera pas la même pour tous. En effet, il existe un certain nombre de facteurs qui vont impacter les vibrations. Le trépied utilisé en lui même (stabilité générale, stabilité de la rotule, les différents serrages et la colonne centrale relevée ou pas), mais aussi la densité du capteur, la stabilisation capteur ou optique et le système permettant la remontée du miroir.

S’il est clair que le mouvement du miroir a une influence sur la netteté de l’image, il convient de relativiser ladite influence : – le flou se verra surtout sur les longues, voire très longues focales. En gros, pour les focales inférieures à 200mm, il ne se verra que très faiblement. Par contre, avec un 560mm, le risque sera plus grand. – Le flou se verra en cropant fortement l’image. A minima, il faudrait regarder l’image à taille réelle, tout en étant à moins de 30cm !

 

La prise de vue en mode miroir verrouillé position haute permet d’apporter un gain en termes de qualité photo. Mais ce gain reste limité à une plage temporelle relativement faible et à l’utilisation d’un trépied.

Il reste donc une dernière interrogation : « Que faire si on ne peut pas relever le miroir (option non prévue ou absence de trépied) ? » Une seule réponse : utiliser le mode Liveview tout simplement. Parce que l’on passe en mode visée directe, et donc que le miroir se lève automatiquement.

 

Bonnes photos !