Dans moins d’un mois, ce sera Noël. Si vous avez une personne dans votre entourage qui pratique régulièrement la photographie et que vous ne savez quoi offrir, pas de panique. Il est vrai que trouver des idées de cadeau pour Noël est parfois compliqué. Alors pour vous aider, voici un guide d’idées, avec des prix allant d’une dizaine d’euros à une petite centaine au maximum. Vous en aurez pour toutes les bourses ! Par défaut sont exclues les idées loufoques, chères ou nécessitant des connaissances plus pointues pour faire le bon choix.

La majorité des idées de cadeau présentées pourront être utiles pour un photographe, même si certaines s’avéreront sans doute futiles, voire complètement inutiles. Alors, n’hésitez pas à y piocher allègrement.

 

Une batterie supplémentaire

Il y a quelques années, je suis allé faire des photos de nuit. À peine arrivé, mon APN s’est arrêté, à cause d’une batterie à plat. Je n’avais pas l’air malin, le boîtier autour du cou. Depuis, il y a toujours une seconde batterie dans mon sac. Au moins. Accessoirement, je vérifie un peu plus systématiquement la charge de mes batteries. Et quand je voyage, c’est avec au minimum 3 batteries que je pars. Alors oui, une batterie supplémentaire peut se révéler un bon cadeau, surtout si vous savez que le bénéficiaire n’en possède qu’une seule.

Batteries D-LI90 / D-LI109 / D-LI92

Batteries originales D-LI90 / D-LI109 / D-LI92

 

Par contre, notre conseil sera de privilégier les batteries de la marque. Certes, elles sont souvent plus chères, mais la fiabilité est garantie. Il y a trop de « noname » dont la qualité des composants et le soin de fabrication sont loin d’être irréprochables. Quant aux contrefaçons, elles sont légion et il est facile de se faire abuser. Acheter donc chez un vendeur/revendeur certifié et non par le biais d’un marketplace.

Évidemment, il y a de nombreuses personnes qui n’ont jamais eu de problème avec du noname. Et qui diront dès lors que tout va bien. Pourtant, il arrive plus souvent qu’on l’imagine que la nouvelle batterie ne dispose pas de l’intensité indiquée ou qu’elle ait un défaut pouvant la rendre dangereuse. Ce sera à vous de décider.

 

Des cartes mémoire

Offrir une carte mémoire n’est pas très original. Sauf qu’il s’agit d’un accessoire trop souvent utile, surtout quand on voyage ou quand le photographe n’effectue jamais de ménage, sauf sous la menace d’un manque de place disponible.

Dans le monde des APN grand public et expert, la carte mémoire au format SD est la plus répandue. Et donc, la plus facile à trouver. Dans la pratique, il vaut mieux éviter celles qui ont une capacité excessive. D’une part parce qu’elles coûtent encore très cher, d’autre part parce que la perte de photos sera beaucoup plus importante en cas d’incident. Il vaut donc mieux privilégier les cartes de taille plus modeste et les multiplier.

Les seuls éléments dont il faut réellement tenir compte sont les suivants :

  • Les formats et modèles exacts de la carte. Entre les cartes Compact Flash (CF), les cartes Secure Digital (SD) qui existent en plusieurs sous-catégories (SD, micro SD, SDHC, SDXC, UHS I, UHS II), la toute récente XQD (presque morte) ou encore la nouvelle CFast Express, il y a largement de quoi se tromper. Se renseigner au préalable sur l’appareil photo est alors nécessaire.
  • La capacité de la carte. En ce domaine, il convient de raison garder. À moins que le photographe possède un boîtier avec un capteur à 100mpx ou qu’il fasse de la vidéo, il est inutile d’acheter des cartes d’une capacité supérieure à 64 Go. Il vaut mieux disposer de plusieurs cartes mémoire de moindre capacité que d’une ou deux très grosses. Pour au moins 2 raisons :
    • La première est que, même si les cartes sont solides, elles peuvent connaître des dysfonctionnements. Une capacité « normale » permet de réduire alors les pertes.
    • La deuxième est que les cartes de grande capacité et rapides sont très chères. Ce qui fait que les acheteurs se rabattent sur de la grande capacité « àpacher », mais nettement moins rapide. Ce qui aura une certaine influence sur le fonctionnement du boîtier.

En termes de capacité, tout dépendra si vous shootez en RAW ou pas. Selon le type de format adopté (JPEG ou RAW), vous mettrez jusqu’à 4 fois moins de clichés sur une carte mémoire. Par exemple, sur un K-1, une carte de 64 Go permettra d’enregistrer environ 1100 photos DNG (le poids moyen d’un RAW étant de 52 Mo) et de 3000 photos en JPEG.

Capacité recommandée pour les cartes SD
capteurJPEGRAW
< 21mpx8 à 16 Go16 Go
Entre 21 et 28mpx16 Go16 à 32 Go
Entre 30 et 50mpx16 à 32 Go32 à 64 Go
> 50mpx32 à 64 Go64 Go et +

 

Marques ?

Côté marques à privilégier, certaines se montrant plus fiables que d’autres, je recommande classiquement Sandisk, Sony, Lexar et ProGrade (fondé par des ex Lexar). Chaque fois que je m’en suis écarté, la carte a très souvent présenté des problèmes de fonctionnement après 6 mois d’utilisation. Faites également attention à la vitesse réelle d’écriture, car elle peut avoir un impact sur les performances de votre appareil.

Tout récemment, Sony a présenté une nouvelle gamme, la F-G série Tough. Elle présente la double particularité d’être très rapide et particulièrement résistante grâce à une structure monobloc sans jointure, permettant une étanchéité. Les prix sont assez stratosphériques par contre (la 32Go étant proposée à 85 €).

 

Un disque dur externe

C’est fou le nombre de personnes qui ne font jamais de sauvegarde de leurs données. Mais quand le disque dur s’arrête définitivement, les cris et les pleurs sont légion. Une ou deux copies de sauvegarde ne feront pas de mal. Alors, pourquoi ne pas offrir un disque dur de bureau de grande capacité pour y stocker une copie des fichiers images ?

Idée corollaire, si la personne à laquelle ce cadeau est destiné, voyage, pourquoi ne pas acheter un SSD portable ? Il y a beaucoup d’avantages comme la faible consommation et la résistance aux chocs. Ce qui en fera un excellent compagnon et permettra d’avoir une copie des photos (une sur les cartes mémoire et l’autre sur le SSD).

On peut aussi ajouter comme idée secondaire, un routeur sans fil permettant de relier des cartes SD et des disques durs entre eux tout en autorisant la copie du premier sur le second à des prix très corrects. Sans ordinateur évidemment.

HooToo NAS Portable, routeur sans fil auquel on peut connecter clé USB et donc lecteur de carte SD) et disque dur

Verbatim 98243 MediaShare sans fil, doté d’un lecteur de carte SD et d’un port USB pour relier un disque dur

 

Des étuis en pagaille

Cela va du sac photo aux rangements pour carte mémoire, ce qui fait un champ assez vaste pour trouver une idée de cadeau.

 

Un sac photo

Un photographe n’a jamais assez de sacs photo. Un pour chaque situation ou presque. Et ce n’est pas moi, qui en dispose de 5, qui va dire le contraire. Cela va du petit sac d’épaule où je mets tout juste un boîtier, au « gros » sac photo dans lequel je peux stocker et transporter une part importante de mon matériel. Le choix va s’effectuer en fonction du type de sortie et/ou du thème photo prévu. Car la quantité de matériel ne sera pas la même.

Offrir un sac photo peut donc être une bonne idée, à condition de savoir ce que le futur destinataire a déjà en sa possession. Quant à savoir quoi offrir, vous pourrez vous référer à cet article et opter, pourquoi pas, pour un sac « anonyme ». Dans le cas où vous opteriez pour un sac à dos classique, des inserts devront alors être envisagés pour accompagner et aider au rangement du sac.

 

Des étuis de rangement et protection pour objectif

Disposer d’étuis de rangements pour vos objectifs peut s’avérer une excellente idée quand on n’utilise pas un sac adapté au transport de matériels photographiques ou quand le photographe a un côté baroudeur. Alors, pourquoi ne pas offrir des étuis pour objectifs ou des « wraps », ces carrés en textile matelassé ? Ils sont fins et surtout capables de protéger le matériel en se pliant autour, en l’enveloppant. Un système simple et ingénieux, qui a l’avantage de s’adapter à différent type d’objets comme les appareils photo, les objectifs, mais aussi les tablettes). Il convient juste de s’assurer de prendre un carré d’une taille suffisante en fonction de l’objet à emballer.

Côté étuis d’objectif, ceux en néoprène sont légers tout en restant protecteurs. Mais peu importe le modèle que vous prendrez. Ce qui compte, c’est qu’ils soient adaptés aux objectifs (dimensions) et/ou qu’ils disposent d’un passant pour éventuellement l’attacher à une ceinture ou même au sac.

 

Étuis pour cartes mémoire

Avoir des cartes mémoire c’est bien, mais avoir un boîtier pour les stocker et les transporter tout en les protégeant, c’est mieux. Pour ce faire, il existe divers modèles permettant un rangement et un transport facile, des souples et d’autres plus rigides. Leur capacité est variable, suivant les modèles de carte (SD, micro SD ou Compact Flash). Peut-être une petite préférence pour les étuis rigides qui offrent une certaine étanchéité, même si dans l’absolu, ils ne résisteront pas à une grande pression et/ou une immersion prolongée. Néanmoins leur résistance est suffisante pour protéger efficacement si votre sac tombait à l’eau !

J’en connais qui ont perdu gros lors d’un renversement de canoë sur La Loire !

Quelques modèles d'étuis de protection pour cartes mémoire

Quelques modèles d’étuis de protection pour cartes mémoire

 

Étuis pour les filtres

Si votre connaissance photographe utilise des filtres (UV, ND, etc.), offrez-lui donc un étui multi filtres. Cela lui permettra de se débarrasser des boîtes en plastique encombrantes et fort peu pratique. Il existe des modèles à 2 ou 3 filtres qui peuvent ensuite se glisser dans une poche de veste ou de pantalon, les rendant accessibles sans fouiller le sac.

 

Trépied et autres systèmes

Les trépieds pas chers sont à éviter… Sauf le « basics » d’Amazon

Il existe d’excellentes grandes marques de trépied, mais les prix sont souvent prohibitifs. Alors, vous hésitez à en acheter un pour offrir. Car un « pas cher » est souvent synonyme de mauvaise qualité. Et je vous comprends. Sauf que celui vendu par Amazon sous sa marque « Amazon basics » est impressionnant en termes de robustesse et de poids. Et de prix. Ne pas hésiter si vous souhaitez en offrir un.

Un trépied basique à prix abordable

Un trépied basique à prix abordable

Quant aux mini trépieds de table, à vous de voir l’utilité… Tout en restant lucide sur la charge utile.

 

Et s’il voyage beaucoup ?

Le trépied est un outil photo qui s’avère indispensable dans bien des situations, mais, qui de par son encombrement, est rarement emporté en voyage. Heureusement qu’il existe les bean bags. Il s’agit de sacs que l’on peut remplir de haricots secs (« bean » en anglais), de lentilles voir de riz (tous ces aliments doivent être non cuits évidemment). Il en existe même des « tout fait » avec des billes de polystyrène… Les avantages sont le poids et l’encombrement et le poids quand le sac est vide (avec les ingrédients à acheter sur place pour le remplir).

Le Bean Bag ou le support à transporter facilement

Le Bean Bag ou le support à transporter facilement

En calant l’appareil photo sur le sac, votre ami photographe gagnera en stabilité et en horizon plan et stable. Il vous remerciera ! Accessoirement, ce sac peut même servir de support pour une tablette graphique…

 

Une lampe torche LED

Ce type de diffuseur propose une lumière constante, mais dont l’intensité peut-être réglée. Il s’agit là d’une excellente alternative ou complément à la lumière d’un flash cobra. Avec un tarif souvent raisonnable. Une idée cadeau intéressante pour les photographes travaillant dans des conditions lumineuses réduites.

 

La mini imprimante photo

Quand on part en voyage ou en famille, disposer d’une imprimante de poche sans fil, c’est certes s’encombrer un peu plus, mais cela peut se révéler un facilitateur dans les échanges avec les personnes que l’on peut être amené à rencontrer. L’échange crée un lien l’espace d’un instant entre des individus qui ne se reverront plus. Si votre ami photographe est un adepte des scènes de vie, cela peut s’avérer un vrai plus.

Dans la pratique, c’est l’usage souhaité pour ce type de tirages qui va dicter le choix de l’imprimante, et plusieurs points clés sont à vérifier pour ne pas se tromper de modèle.

Tout d’abord les points qui concernent l’ergonomie comme la facilité d’utilisation, la ou les interfaces permettant de relier l’imprimante à un appareil photo, le logiciel d’impression tiers nécessitant une tablette ou un smartphone, etc. Sans compter la taille de l’impression, les clichés étant de petite taille (proche de celle d’une carte de crédit), sauf à opter pour les Canon Selphy, seules à imprimer au format 100 x 150 mm. Pour les autres, le format d’impression est plus réduit, de l’ordre de 72 x 86 mm en général.

Puis il y a la qualité d’image qui peut-être un critère de choix important. Les technologies utilisées pour les tirages (ZINK et sublimation thermique essentiellement) conditionnent fortement le rendu final. La qualité de l’impression, bien qu’en grande amélioration, reste encore en retrait de ce que proposent les imprimantes à jet d’encre ou les Canon Selphy.

 

L’abonnement à une revue photo ou un stage photo

Un abonnement à une revue, bien choisie, est toujours un cadeau appréciable par nombre d’entre nous. Et même si aujourd’hui, le nombre de titres s’est réduit, il existe encore suffisamment de revues photo généralistes, de revues thématiques (sur la nature ou la retouche photo par exemple), ou encore de magazines d’art. Et pour savoir ce qui serait susceptible d’intéresser la personne à qui vous souhaitez offrir ce type de cadeau, connaître ses pratiques photo et voir ce qu’elle achète plus ou moins régulièrement sont de bonnes pistes.

 

Un kit pour nettoyer les objectifs et filtres

Un kit de nettoyage est toujours bon à avoir avec soi. La version minimaliste se compose d’un chiffon microfibre, d’un pinceau de nettoyage pour objectif (type lenspen) et d’une poire soufflante. Évidemment, d’autres éléments peuvent compléter ce kit, pour nettoyer le capteur par exemple (attention tout de même, non seulement il faut avoir les bons produits pour nettoyer un capteur, mais il faut surtout savoir comment le faire).

Si votre ami photographe dispose déjà d’un kit de nettoyage, en recevoir en cadeau un supplémentaire lui permettra d’en avoir un de secours, de remplacer l’actuel… ou de le mettre dans un de ses nombreux sacs photo ! Un bon moyen d’en avoir toujours un sous la main.

 

Un livre d’astuces à réaliser soi-même

Signé par Mike Hagen, ce livre vous propose 64 projets pour fabriquer vos accessoires photo à des tarifs très compétitifs, car souvent les matériaux nécessaires sont déjà en votre possession. Divisé en six sections (Éclairage, Accessoires pour la macro, Supports, Filtres à effets, Équipement de studio et Projet divers), ce livre propose pour chaque projet les explications nécessaires, la liste des fournitures ainsi que des conseils. Les indications sont claires et illustrées.

Ce livre s’adresse surtout aux petits bricoleurs, aux curieux ou bien à ceux qui ont besoin d’accessoires à prix réduit. Une excellente idée de cadeau à prix moyen.

 

Un beau livre photo

Les beaux livres sont nombreux. Difficile de faire un choix. Alors, chacun des membres de la rédaction vous propose deux livres.

Fyve
Parce que ce livre est un hymne à la planète que l’on cesse de s’acharner à détruire. Parce que la nature est d’une beauté immense, effrayante et fascinante. Et enfin, parce que c’est Salgado, le plus français des photographes brésiliens. Un grand photographe. (Editions Tashen – N&B – 520 pages – environ 50 €)Willy Ronis, photographe humaniste, propose dans cet ouvrage un Paris qui n’existe plus tout en étant toujours présent. Avec toujours cette force du noir et blanc et cette façon de photographier propre à lui. (Editions Hoëbeke / Gallimard – N&B – 162 pages – environ 26 €)
Micaz
Sabine Weiss est probablement l’une des dernières représentantes de la photo humaniste. Sa joie de vivre, son regard tendre et bienveillant et sa technique irréprochable sont parfaitement illustrés dans ce livre. (172 pages – N&B – environ 40 €)David Goldblatt vient de nous quitter (juin 2018). Il a photographié comme personne l’Afrique du Sud de l’apartheid et de l’après-apartheid. Un grand monsieur de la photo, sans doute trop méconnu de beaucoup. (339 pages – N&B majoritairement – 48 €)
Valia
Vivian Maier, découverte après sa disparition, par hasard. Une grande photographe autodidacte et pourtant magistrale. Devenue rapidement une référence…  49 €Israel Schmuklerski, né en 1871 à Strasbourg est devenu suisse en 1881. A été comédien, cinéaste et photographe de 1927 à 1943. A beaucoup photographié en Palestine, surtout des portraits, avec une lumière exceptionnelle. Son premier livre, publié peu après sa mort en 1956, s’intitulait « L’homme, mon frère ». Son travail a été redécouvert récemment.  32 €

 

Des objets photo

Les idées cadeaux sont multiples. Cela va d’un tirage d’art aux objets personnalisables (tapis de souris, mug, t-shirt, puzzle, calendrier…). Évidemment, il n’est pas obligatoire que ce soit à partir des photos de votre ami. S’il est photographe, il doit apprécier de belles photos même s’il n’en est pas l’auteur. Alors, pourquoi par un tirage grand format d’un photographe connu… ou pas ?

Il existe de nombreux supports, du papier photo à encadrer à l’impression sur toile, PVC, plaque d’aluminium ou plexiglas.

Après, tous les objets ne sont pas de bon goût. A vous de bien choisir en fonction de la personnalité de chacun !

 

Des goodies Pentax

En France, on peut essentiellement trouver quelques TShirts et autres mugs.

 

Avec toutes ces idées de cadeaux pour un photographe, vous devriez trouver votre bonheur. Et pour nos amis lecteurs photographes, vous pouvez toujours donner l’adresse de cet article à votre entourage si vous désirez une de ces idées pour votre prochain Noël ou anniversaire !