Après les deux premiers volets de notre panorama de la photographie asiatique (partie 1 et partie 2), voici le tour de la photographie vietnamienne.

 

Parler de la photographie vietnamienne est particulier. En effet la photo au Vietnam est un phénomène binaire. Pas le binaire des I et des 0 numériques, non. Le binaire de la photo de guerre et l’autre : celle d’avant et d’après. D’un côté la photo de «la guerre du Vietnam», celle de «ceux du Nord». Une exposition en France en 2014 a porté ce nom, montrant les photos de 4 photographes de guerre opérant du côté du Vietcong et de l’armée du Nord-Vietnam. Par opposition aux reporters de guerre comme Nick Ut, Eddie Adams ou Horst Faas connus dans le monde entier pour leur photo de la guerre la plus médiatisée de l’histoire. Et de l’autre la photo ne s’occupant pas de guerre. Et ces deux photographies ne communiquent pas. Nous les traiterons donc comme telles : non connectées. Ce d’autant plus que peu de photos sont accessibles, dans les deux parties.

 

 

La photographie « civile »

La photographie au Vietnam est une vieille histoire. En 1869, un atelier photographique ouvre à Hanoï, créé par Dang Huy Tru qui a photographié l’arrivée des Français en 1873. Cet atelier a fermé à la mort de son créateur en 1874.

Dans les années 30, le photographe Vo An Ninh se fait connaître et respecter. Il est considéré comme le père de la photographie vietnamienne.

Une Amicale des Photographes est fondée avant la fin de la monarchie en 1945 par Lê Dông. Après la partition du pays en 1954, à la fin de la guerre d’Indochine, la photographie va se développer de deux côtés. L’Association des Artistes photographes du Vietnam créée en 1965 au Nord sera reconnue par la FIAP (*) après l’absorption du Sud par le Nord en 1975.
Depuis une dizaine d’années, un certain nombre de photographes vietnamiens se sont regroupés en structures économiques qui rappellent fortement l’agence Gamma par leur schéma coopératif.

Parmi beaucoup d’autres, qui voudront bien nous excuser, nous citerons des photographes comme :

Tran Cao Linh

Est né en 1925. Il a fait ses études de photographie aux États-Unis. Revenu ensuite au Vietnam. Il a publié en 1988 un livre de photos «Vietnam, mon pays de toujours». Il est mort aux USA en 1998.

Tran Cao Linh

Tran Cao Linh

 

Le pêcheur

Le pêcheur

 

Dans la rizière

Dans la rizière

 

Sortie en mer

Sortie en mer

Long Thanh

Né en 1951 resté fidèle au N&B.

Marché

Marché

 

Enfants

Enfants

 

Portrait de femme

Portrait de femme

 

Nguyên Ba Hàn, dit Ba Hàn,

Est né en 1957. Il travaille en free-lance.

Ba Han

Ba Han

 

La récolte du blé

La récolte du blé

 

Duong Quoc Dinh

Né en 1967, est d’abord peintre. À 18 ans, il entre à l’école professionnelle des Arts décoratifs de Dong Nai (créée en 1903 par des français). À l’âge de 25 ans, il se marie et pour vivre crée des dessins pour des robes traditionnelles vietnamiennes, des annonces ou des logos d’entreprise.

En 2000, il rencontre un photographe dans un parc à Dong Nai et se rend compte qu’il peut gagner sa vie en prenant des photos, entre autres de familles lors de moments de détente. Sa sœur aînée lui envoie d’Allemagne un appareil photo numérique Fuji. S’étant formé à Photoshop, il devient rapidement célèbre pour ses images plus proches de peintures que de photographies. Il ouvre son propre studio et au bout de 6 mois, il s’est bâti une très forte clientèle, au point qu’il se retrouve submergé de travail. Cette activité finit. Il ferme son studio, veut revenir à la peinture et décide que le corps féminin sera sa toile. Il fera du body-painting. Son premier essai, “Life Material”, est un succès : il remporte cinq premiers prix lors concours internationaux de photographie.

Entre 2005 et 2008, Duong Quoc Dinh obtient de nombreuses récompenses, lors de concours dans divers pays (Inde, Japon, Hong Kong, Corée du Sud, Macao, Argentine, Espagne, Italie). Son travail est réputé internationalement. Son premier modèle est sa propre femme, mais hormis elle, seulement une dizaine de femmes ont posé pour lui. Dans un pays où la frontière entre nudité et pornographie reste encore très floue (beaucoup d’expositions de photographies de nus artistiques se sont vues annulées), ou la religion occupe une place importante malgré le régime politique, Doung Quoc Dinh doit travailler avec beaucoup de prudence.

Depuis 2011, après la mort de son père, il a réduit son activité et s’est réorienté vers l’enseignement.

 

Duong Quoc Dinh

Duong Quoc Dinh

 

Body painting 1

Body painting 1

 

Body painting 2

Body painting 2

 

Nu et lotus

Nu et lotus

 

 

La photographie de guerre

C’est une photographie N&B qui connaît parfaitement ses classiques, au point que certaine photo ressemble fortement à une autre, prise 40 ans avant dans une autre guerre, sous une autre latitude. À tactiques militaires semblables, photo semblables (voir « Assaut » de Hua Kiem)… C’est une photographie de propagande héroïque, faite pour galvaniser des hommes et des femmes en train de se battre comme la plus grande armée du monde. Laquelle se battait aussi contre ses doutes, et ses propres démons. Ce que la photographie de l’autre côté a très bien montré aussi.

Ceux du nord donc :

Maï Nam

Est né en 1931 dans le village de Dai Phuc au sud du Vietnam. À 22 ans, il travaille comme photographe pour le journal « L’Avant-Garde ». En 1965, il entre à l’Association des artistes vietnamiens. Pendant « la guerre contre les Américains », il continue de travailler pour la presse civile. Son travail sera récompensé par des médailles de la résistance et de nombreux prix photo. Il vit aujourd’hui à Hanoï.

Mai Nam (avec Pentacon 6)

Mai Nam (avec Pentacon 6)

 

Nguyen Thi Hien, chef d'escouade de milice locale - 1966

Nguyen Thi Hien, chef d’escouade de milice locale – 1966

 

Province de Vinh Phuc. Un avion américain vient d’être abattu par la défense civile. 4 septembre 1966.

Province de Vinh Phuc. Un avion américain vient d’être abattu par la défense civile. 4 septembre 1966.

 

Hua Kiem

Né en 1938 à Lang Son. En 1953, il s’engage dans l’armée et y devient enseignant. En 1964, il repart au front et photographie la guerre jusqu’en 1972 où il contracte la malaria et « rate » les combats de Quand Tri. En 1975, il repart pour le sud et photographie l’entrée dans Saïgon le 30 avril et la fin de la guerre. Il dit qu’il fera alors ses photos préférées…

Hua Kiem

Hua Kiem

 

Assaut

Assaut

 

Assaut

Assaut de Baltermans (URSS WW2)

 

Une opératrice radio de l’armée nord-vietnamienne sur la piste Hô Chi Minh.

Une opératrice radio de l’armée nord-vietnamienne sur la piste Hô Chi Minh.

 

Sans légende

Sans légende

 

Doan Cong Tinh

Est né en 1943, dans une famille de militaires. Passionné de photographie, il devient, à 25 ans, correspondant de guerre au journal « Armée populaire ». Soldat pendant la guerre, il sera surtout reporter-photographe. Primé à de nombreuses reprises pour ses reportages, Doan Cong Tinh vit aujourd’hui à Saïgon (Hô Chi Minh-Ville).

Doan Cong Tinh

Doan Cong Tinh

 

Equipe de reconnaissance

Équipe de reconnaissance

 

Assaut dans le sud

Assaut dans le sud

 

 

Chu Chi Tành

Est né en 1944 dans la bourgade de Thaï Binh. Diplômé de littérature, il devient, en 1966, reporter photo pour l’AVI, Agence Vietnamienne d’Information et y sera nommé Directeur du département photographie dans les années 1980. Enseignant à la faculté de presse de l’Institut de journalisme. Chu Chi Tanh est titulaire de plusieurs titres honorifiques et a été nommé « maître », par la Fédération Internationale de l’Art Photographique.

 

Chu Chi thanh

Chu Chi thanh

 

Servant d'une batterie antiaérienne de milice locale

Servant d’une batterie antiaérienne de milice locale

 

(*) FIAP Fédération Internationale des Arts Photographiques.