La solarisation est un procédé qui a été découvert au XIX siècle lors des nombreuses expérimentations qui ont émaillé les débuts de la photographie. À cette époque on a appelé « effet Sabatier » une de ces formes. Les résultats étant aléatoires, la pratique a été quelque un peu oubliée.

Puis au siècle suivant, au début des années 30, Lee Miller, travaillant comme assistante de Man Ray, allume la lumière dans le labo, alors que des négatifs sont dans la cuve de révélateur. Pour éviter la catastrophe, elle éteint la lumière. Les négatifs étaient des clichés de la chanteuse Suzy Solidor. Man Ray, de très mauvaise humeur, rince les négatifs et le résultat qu’ils découvrent est saisissant. Ils ont redécouvert la solarisation. Man Ray reprendra le terme de « solarisation », utilisé à l’origine pour réduire certains effets de la surexposition sur les daguerréotypes. En même temps, c’est un hommage à la chanteuse. Le photographe touche-à-tout fera de la solarisation un de ses moyens de création largement utilisés.

 

 

La solarisation argentique

Le procédé consiste donc à insoler un bref moment, par de la lumière blanche, un négatif ou un tirage papier développé, mais non stabilisé. Puis à prolonger le processus de révélation. Enfin à stabiliser par rinçage et fixation. Cette opération a pour effet une inversion de densité plus ou moins poussée du cliché (ou du négatif).
La solarisation est un processus qui comporte une grande part d’imprévu, d’aléatoire. Il n’y a pas de règle pour calculer le temps d’exposition, celui-ci étant variable selon la nature de la photo originale. Le procédé, appliqué aux tirages papier, donne des résultats uniques, quasiment impossibles à reproduire en nombre. Or c’est le plus employé. Ce que l’on comprend aisément, car avec les négatifs il est également aléatoire et une solarisation malheureuse « détruit » un négatif. Cela rend prudent…

Solarisation argentique typique

Solarisation argentique typique

 

Edgar Degas (1834-1917) n'était pas que peintre. Solarisation couleur

Edgar Degas (1834-1917) n’était pas que peintre. Solarisation couleur

 

 

La solarisation numérique

Faite en Post Traitement, elle a l’avantage de ne pas détruire l’image originale. On peut donc prendre tous les risques sans autre danger que perdre du temps.

 

Conseils théoriques

Le photographe Rémy Gautard, un des spécialistes français actuels de la solarisation en dit :

Il n’est « pas évident de réussir une solarisation qui est une interprétation unique et personnelle du sujet. Si l’effet est trop présent, ou l’inversion des valeurs excessive, on perd les repères avec le réel et la photographie n’a plus beaucoup de sens…

… Inverser toutes les valeurs donnerait tout simplement un négatif. »

Et aussi :

« L’image solarisée doit conserver une majorité de valeurs de gris et gris clairs originales. Une fois l’image solarisée, on trouve des noirs et des ombres automatiquement maquillées et tournées en gris ou en blanc, inversés en somme ».

Enfin :

« Une solarisation réussie est un savant dosage entre réalisme et abstraction :

  • Des valeurs partiellement inversées
  • Une belle gamme de gris
  • Un contraste moyen
  • Si possible des filets noirs entourent le sujet.

Pour que l’effet soit esthétique, il faut que le sujet soit :

  • Assez contrasté
  • Avec des lignes bien marquées
  • Parfaitement net
  • Si possible avec un fond lisse

Les nus en Contre-jour (donc avec un fond blanc) ont un effet saisissant, un éclairage assez dur de type Clair-obscur (ou Sculpture de lumière) fonctionne bien. À l’inverse le High Key solarisé donne de moins bons résultats, car il n’y a pas assez de valeurs de gris.

Convient bien au Nu académique et au Nu en contre-jour. Une bonne maîtrise de la post production et du logiciel de retouche sont nécessaires ».

 

Rémy Gautard - photo originale et solarisée

Rémy Gautard – photo originale et solarisée

 

 

Conseils pratiques

Deux solutions sont possibles :

Solarisation automatique par filtre

Il est possible, avec un logiciel de retouche comme Photoshop®, d’utiliser le filtre « Solarisation » pour en obtenir une. Le résultat sera crédible… avec beaucoup de chance… si les paramètres de votre filtre correspondent aux besoins de l’image de départ. Évidemment ici l’opération est très facile à réaliser mais le résultat, souvent décevant, s’il comporte trop d’inversion des valeurs.

 

Solarisation manuelle avec les courbes de gris

Elle est plus conseillée, car elle permet de contrôler l’inversion des valeurs et d’ajuster précisément les tonalités par tâtonnements. C’est de loin préférable. Il faut alors utiliser la courbe de gris qui doit avoir une forme de vague plus ou moins prononcée. (voir ci-dessous).

Courbe de gris en solarisation par PT

Courbe de gris en solarisation par PT

 

Rémy Gautard - solarisation numérique 1

Rémy Gautard – solarisation numérique 1

 

En couleur la solarisation donne souvent des résultats très proches d’un négatif couleur. Donc l’intérêt est limité. Mais…

La solarisation, pour les raisons que nous avons vues, est donc un procédé créatif assez simple, mais délicat à mettre en œuvre, et aux résultats directement liés au caractère de la photo originale et de plus aléatoires. Cela explique en grande partie le fait qu’elle reste une pratique marginale. L’autre explication vient du fait qu’elle est surtout intéressante en N&B, ce qui limite encore sa possible popularité. Enfin son champ d’application le plus intéressant est restreint au domaine du portrait et du nu féminin. Domaines eux aussi bien délimités. Elle permet des résultats assez délirants, mais qui ne se trouvent pas dans le mainstream actuel…

 

GALERIE
Solarisation couleur - Todd Walker Harold-1917-1989

Solarisation couleur – Todd Walker Harold-1917-1989

 

Solarisation couleur 2 - Todd Walker Harold-1917-1989

Solarisation couleur 2 – Todd Walker Harold-1917-1989

 

 

Bovis Marcel (1904-1997)

Bovis Marcel (1904-1997)

 

Pierre Boucher (1908-2000) Solarisation et surimpression

Pierre Boucher (1908-2000) Solarisation et surimpression


Les citations de Rémy Gautard et la publication de ses photos sont faites avec son autorisation. Nous le remercions vivement.