L’A1, un oméga qui coûte cher malgré tout

Le reflex va-t-il être enterré ? C’est le pronostic de beaucoup, dont certains influenceurs de la marque Canon ou le magazine « Le monde de la Photo ». Le 26 janvier, sur le site Web du journal, le rédacteur annonce que le nouvel Alpha A1 sera l’Omega des reflex, c’est-à-dire son fossoyeur. Il écrit ainsi que « (l’A1) réunit le meilleur des différentes catégories d’hybrides de la marque. Et menace sérieusement l’EOS R5, tandis que les reflex risquent d’être enterrés pour de bon ». Cela a le mérite d’être clair. Au vu des caractéristiques, c’est un monstre coté capteur, suivi AF et rafale. Il faudra juste débourser la modique somme de 7300 € pour l’obtenir. Boîtier nu, bien sûr. À l’heure où 2000 € semble une somme déraisonnable pour certains, je suis respectueux des mêmes qui investiront des sommes folles dans l’espoir de faire de meilleures photos.

  • Garcia Estevez
    27 janvier 2021 at 10 h 19 min

    7300 EUR… Quel délire à l’heure où le marché de la photo s’écroule… Optimisons déjà les boîtiers existants et revenons à l’essentiel… Apprendre à composer correctement une image avant de parler de rafales délirantes et des megapixels. Mais bon peut-être feront ils de plus belles photos

  • Thierry
    29 janvier 2021 at 16 h 23 min

    Je ne suis pas un spécialiste du marché de la photo, mais la tendance me semble être au gonflement des marges pour palier partiellement la baisse des volumes vendus. Forcément, cela nous amène à la question de l’accessibilité des produits pour les amateurs de la photo. De l’acceptabilité du prix. Je fais de la photo pour le plaisir, je suis cadre moyen, mais est-ce que j’ai envie d’investir 2500 euros pour un appareil photographique nu ? Sachant qu’il faudrait peut-être que j’achète des objectifs (de qualité, donc plusieurs centaines d’euros en plus, voir 1000 euros au total, si je change de constructeur). Sachant également que mon utilisation est amateure et ponctuelle (je ne prends pas 1000 clichés par an). Je ne sais pas. Je ne pense pas. Tout a une limite. Mais n’est-ce pas un retour à une certaine forme de normalité ? Lorsque j’étais gosse (j’ai 57 ans), du temps de l’argentique, le matériel photographique de qualité et le coût des développements n’étaient pas accessible à monsieur tout le monde.

    • F.
      29 janvier 2021 at 19 h 01 min

      Je ne peux qu’approuver votre commentaire, car il reprend en grande partie ma pensée. J’envisage même une chronique sur ce sujet…

  • Michel Hour
    30 janvier 2021 at 19 h 42 min

    L’alpha est première lettre de l’alphabet grec, l’oméga en est la dernière : deux symboles très usités pour désigner des genèses de toutes sortes.
    ainsi depuis que le monde est monde il y a eu et il y a encore pléthore de visionnaires, de songe-creux et prophètes en tous genres qui ont annoncé des fins ou des débuts d’évolutions de techniques, de sociétés, de commerces, de pratiques, de fins de mondes qui ne se sont que rarement avérées.
    alors à la façon de Jules César « exspecta videque » je continue d’attendre et de voir, mais comme je suis avancé en âge j’ai peur de ne pouvoir qu’attendre…

    • iXe
      31 janvier 2021 at 19 h 48 min

      Un commentaire pleinement philosophique qui sera compris par qui pourra… S’il y en a !

  • REVAL
    1 février 2021 at 23 h 17 min

    Pour être provocateur je dirais que les hybrides sont au top en terme d’image.
    Comme les « pockets » sortis il y a bientôt 100 ans ils répondent aux attentes de la majorité des nouveaux clients (et donc des nouvelles générations !) car ils sont compacts, plus légers, au look hi-tech avec une touche un peu vintage séduisante, autant photo que vidéo (4K), de marques réputées et spécialisées (Sony et Fuji notamment) et bénéficient alors des dernières évolutions techniques.
    Ce qui satisfait leurs acquéreurs en général est leur emploi final surtout orienté à un visionnage sur écran (à noter le plus souvent de qualité courante voire médiocre) ou à une impression tout aussi standard sans plus (Budget serré)
    Je pense que le reflex sera l’outil des passionnés des résultats irréprochables à l’impression soit pour les professionnels (une évolution plus marquée du plein vers le moyen format ?) ou des amateurs exigeants et … très à l’aise financièrement !
    L’A1 (hors de prix) ne me semble qu’une vitrine technique de la marque pour attirer les ventes sur les gammes plus classiques (mais au final plutôt chères tout bien considéré)
    Pentax va sortir un K3 III pour offrir une forte alternative APS-C quasi pro aux hybrides et autres reflex APS-C, mais pas d’annonces pour un K1 III…
    Non le reflex n’est pas enterré mais il aura sûrement un nouveau mode de vie, tout comme nous désormais…

    • F.
      1 février 2021 at 23 h 55 min

      Coté coût :
      Canon R6 20mpx Nu : 2700€ / R5 45Mpx Nu : 4500€
      Nikon Z6 II 35Mpx Nu : 2200€ / Z7 II 45Mpx Nu : 3400€
      Sony A7 III 24Mpx Nu : 2200€ / A7R 42Mpx Nu : 2800€ / A7S 12Mpx Nu : 4200€ / A7R IV 61Mpx : 4000€ / A9 II 24Mpx : 5400€

      Dans l’ensemble les hybrides sont chers contrairement à ce qu’on veut faire croire.
      En terme de capteur, les hybrides ne sont pas meilleurs que les reflex traditionnels. En terme d’AF, les progrès sont importants car les firmes ont développés toute une partie 3D/Reconnaissance visage extrêmement efficace. C’est ce qui manque aux reflex et à Pentax en particulier. J’espère, et le nombre de collimateurs me laisse à penser que c’est possible, que l’AF s’est amélioré avec la 3D/Reco visage. Si oui, ce boitier fera parti des « ultimes » reflex APS-C. Un APS-C de « pro », du moins expert.

      Quand au K-1 mk 3, j’adore l’idée qu’il devrait être en train de sortir alors que le K-3 III n’est même pas encore sorti. Mais bon, mon petit doigt me dit qu’il est sur la table de dessin au Japon. Donc entre septembre (si très optimiste) et avril 2022 je dirais. Avec des nouveautés en sus par rapport à l’APS-C pas encore sorti. Je pense qu’il restera un marché (de niche) pour les reflex et que Pentax pourra s’y imposer

      Allez, plus que quelques jours.

  • REVAL
    2 février 2021 at 13 h 12 min

    J’évoquais simplement l’image « commerciale » des hybrides (notamment Sony champion en la matière), sur le point technique de la qualité d’image un K1-mk2 avec ses 36 Mpix est aussi bon voire supérieur (à luminosité basse) qu’un Sony A7R malgré ses 42 Mpix… (voir Ole Skjelstad Best World Landscape Photographer 2020 avec K1-II/A7Riii/645Z)
    A noter que pour la St Valentin Sony propose sur un site marchand du Web bien connu le A7Rii nu à prix cassé : 1700€…

    Concernant la gamme Pentax j’aimerais en terme de choix voir le K1-mk2 et le K3-mk3 au même prix (~1900 € nu sans grip)
    De plus pour quitter le KP la marche vers le K3-mk3 ne devra pas être trop haute !

    • F.
      4 février 2021 at 12 h 43 min

      Le A7R II est tout de même inférieur au modèle III. Modèle en déstockage, d’où les tarifs ! Mais reste une alternative.

      Pour cette phrase : « De plus pour quitter le KP la marche vers le K3-mk3 ne devra pas être trop haute ! », vous parlez de la marche financière ? Un KP en occasion, suivant le nombre de déclenchements et l’état, a un prix de vente moyen de 380€…

  • Zygonyx
    9 février 2021 at 21 h 23 min

    Les influenceurs et autres feuilles de choux « p.taclics » seront probablement enterrés avant les reflex.

    Déjà parce-qu’un reflex, c’est plus durable qu’un mirrorless, et que c’est plus facilement réparable, notamment en version argentique (en témoigne ma collection argentique en 3 formats).

    Ensuite, parce-qu’à force de vouloir qu’une forme de « pseudo-darwinisme » ne réalise leurs fantasmes, ces « influenceurs » ne causent que pour le « mainstream » (CaSoNikon), et pas pour les marques dites « de niche », qui continuent tranquillement à fabriquer et vendre du télémétrique (Leica, Fuji), du moyen format sans viseur (dernier Hassy), du smartphone sans viseur (euh, là on est plus dans la niche), etc…

    Alors oui, il est très probable que CaSonikon cesse de produite des reflex très bientôt, mais il faut juste rappeller à ces « technerds à oeillères » que selon leur « logique » inutilement nivellante, l’histoire de la photographie a toujours été faire de diversité ; et que l’art ou le divertissement, c’est tout sauf de la pensée unique…

    • F.
      10 février 2021 at 2 h 54 min

      Depuis quelques mois, c’est les influenceurs Canon qui font feux de tout bois avec une volonté d’imposer une pensée unique. Je suis content de ne pas être seul dans cette lutte. Il y a de la place pour tous et arrêtons d’être sectaires, corporatistes ou communautaristes !

  • Zygonyx
    9 février 2021 at 21 h 25 min

    Quant au nouveau Sony A1, attendons de voir s’il ne produit pas des bandings ou du Flicker dans certaines conditions d’utilisation comme ses prédécesseurs…

    • F.
      10 février 2021 at 3 h 03 min

      Juste quelques précisions pour ceux qui ne connaissent pas ces phénomènes (corrige moi si je me trompe) :
      banding : apparition de bandes de couleurs lors de l’affichage de gradients comme les couchers de soleil, le ciel bleu clair, etc. Assez classique quand le nombre de nuances par couleur principale est réduite (moins de 256 nuances), très rares au delà, surtout pour les APN modernes, sauf si les ingénieurs ratent leur boulot.
      flicker : des effets visuels indésirables des à une mauvaise maitrise des scintillement de sources lumineuses comme les lampes fluorescentes.

  • lignesbois
    17 février 2021 at 19 h 11 min

    7300€ le boitier nu…
    Juste pour comparer, le X1D II 50C, mirrorless moyen format Hasselblad ne coûte « que » 6000 € sur la page du constructeur.

    Et on dit que l’argentique coûte cher… ce qui me revient cher, c’est ma collectionnite, mais la plupart de mes boitiers m’ont couté autour de 20€ en vide grenier (avec optiques et sac en bonus). Ca me laisse quelques années de photo avant d’atteindre les 7300€ de l’Alpha1 (surtout que je développe et scanne moi-même, ce qui baisse les coûts).

Leave Your Comment

Your email address will not be published.*