Le confinement, c’est bientôt fini ?

Le confinement n’est pas un mode normal de vie. Aussi chacun souhaite qu’il se termine très bientôt, pour passer à autre chose, reprendre ses projets photos si on est photographe. Un peu comme un prisonnier qui attend sa libération pour reprendre une vie normale.

Le confinement, quelle barbe !

Oui, c’est ennuyeux, surtout pour les personnes seules, encore plus seules. Mais pour les autres aussi, les risques de conflit étant accrus par la « promiscuité ».

On comprend très vite qu’on n’est pas fait pour rester cloîtré. Les premiers jours, on a un besoin impérieux de s’organiser autrement, notamment pour les problèmes « d’intendance ».

Mais, pour faire des photos, c’est plus difficile. Outre les solutions déjà exposées, réfléchir à d’autres possibilités peut permettre de mieux vivre le confinement.

Le valoriser

Pour rester dans l’univers de la photo, 2 domaines essentiels :

La prise de vue

Puisqu’on ne peut guère sortir avec son APN, on peut gagner à s’interroger sur ses pratiques photos, sa manière de procéder. Suis-je sûr de faire exactement ce qu’il faut dans mes domaines favoris ? Suis-je sûr d’appliquer les règles essentielles qui régissent ces domaines ? Suis-je capable de remettre en cause ma façon de faire ? Autant de questions qui méritent réflexion si on a une réelle envie de progresser. Hors période de confinement, on pourrait aussi conseiller, pour cela, de s’inscrire à des stages photo, des clubs photo, etc.. Mais ce n’est pas le moment !

Le post-traitement

Beaucoup disent ne pas aimer le post-traitement. Certes, mais, en numérique, c’est quasiment obligatoire. Rien n’interdit alors d’approfondir les possibilités de son programme préféré. Rien n’interdit non plus d’opter pour un logiciel plus performant ou moins compliqué. Lequel choisir ? On peut se faire une première idée sur PentaxKlub : taper « PT Raw » dans le module de recherche (la loupe, à droite du bandeau de menu supérieur) et valider. Apparaîtra alors la liste des logiciels que nous avons étudiés. On peut aussi en choisir d’autres, gratuits ou, comme celui-ci, dont on parle de plus en plus, payants. La photo est en crise, mais les logiciels photo se multiplient.

La recherche dans PentaxKlub
La recherche dans PentaxKlub
Temps de réflexion

Plus haut sont évoquées les pratiques courantes (« La prise de vue »). Pourquoi ne pas penser aux pratiques futures ? Plus précisément aux projets photo que l’on pourrait mettre en œuvre ?

Auguste Rodin, "Le Penseur", 1881-1882, Sculpture (bronze), Musée Rodin, Paris, France
Par Thibsweb — Travail personnel, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=31542917

Pour ce, une démarche à recommander :

  • inventorier les projets,
  • n’en retenir qu’un ou 2 (plus serait trop),
  • en évaluer le coût éventuel (ça compte !),
  • se documenter en détail,
  • si possible, commencer un « entrainement ».

Toutes choses où personne ne peut se substituer à qui veut se lancer dans un nouveau projet.

Finalement, bien des occupations existent en période de confinement. Il suffit d’y penser. Alors, envisager et espérer la fin de cette période, c’est souhaitable pour bien des raisons. Mais, avec un peu d’optimisme et d’organisation, on peut aussi se dire : « Finalement, ce n’est pas mal d’être confiné : on a plus de temps ! ». Oui, je sais, je suis parfois trop optimiste.