Le confinement des images

Sur les écrans comme dans les journaux, on ne parle que confinement. Et si l’on parlait un peu du confinement de nos images ? Autrement dit de leur rangement dans un bon « abri » pour les conserver le plus longtemps possible.

C’est, bien sûr, le stockage qui est ainsi évoqué. Pentaxklub a déjà évoqué ce sujet ICI ou LA. Mais des piqûres de rappel sont parfois indispensables pour assurer l’immunité, à défaut de la garantir.

Le confinement des images chez soi

La plupart d’entre nous conservent leurs images numériques sur des supports… numériques, évidemment, à domicile. Ces supports sont classiquement.

les disques durs internes de l’ordinateur

Autant le dire tout de suite : ce n’est pas la meilleure idée si l’on se limite à ce support. Mêmes si elles sont relativement rares, les pannes existent et en corollaire la perte définitive des données !

les disques externes

La solution précédente étant risquée, faire une copie de ses images sur un support externe, non connecté en permanence à l’ordinateur, constitue déjà un bon début. Sous certaines conditions, cependant (plusieurs copies, c’est plus sûr). Mais cela comporte aussi des limites.

Beaucoup de ces supports sont à oublier
Beaucoup de ces supports sont à oublier

Pour un stockage mieux sécurisé

Une des meilleures solutions est de monter un NAS (Network Attached Storage), autrement dit, dans notre langue, un serveur de stockage en réseau.

Soyons clairs : cet article n’est pas fait pour détailler la procédure de constitution et d’administration d’un NAS (oui, un NAS DOIT être administré !). Pour cela, de nombreux tutos sont disponibles sur Internet, du choix des matériels à leur gestion et leur administration en passant par le montage.

La solution est évidemment bien plus coûteuse que le simple achat d’un disque externe, même de grande capacité, mais elle est beaucoup plus sûre… si l’on a fait les choses correctement.

Le dos d'un serveur de NAS à 4 baies de disques
Le dos d’un serveur de NAS à 4 baies de disques

Conserver les images hors de chez soi

On l’a déjà dit : il ne fait pas mettre tous les œufs dans le même panier. De la même manière, il n’est pas conseillé de tout garder chez soi. Il ne faut jamais négliger les risques : incendies, cambriolages, etc. … À ce propos, il est bon de se rappeler que parfois les assurances peuvent aider à sécuriser (financièrement) les pertes.

Les hébergeurs

Celles et ceux qui postent des images sur différents sites (forums, etc. …) font appel aux services de sociétés spécialisées : les hébergeurs de données. Malheureusement, ces services ayant un coût, les hébergeurs gratuits disparaissent peu à peu. D’autres ne sont pas toujours satisfaisants du point de vue éthique. Le sort des images qu’on leur confie est parfois incertain.

Un espace dédié chez un fournisseur

Il est parfois possible de disposer d’un espace plus ou moins volumineux chez son fournisseur d’accès Internet. Mais là encore, cela devient rare en raison des coûts supportés par l’hébergeur, sauf s’il peut les répercuter sur l’usager.

Quoi qu’il en soit, le « confinement » des images dans un espace de stockage est absolument indispensable. À chacun de trouver sa solution après y avoir bien réfléchi.