Le mode USER est conçu pour faciliter la vie du photographe. Il lui donne un accès direct à ses réglages préférés. Il permet donc de gain de temps appréciable chaque fois qu’on en a besoin de façon imprévue. On peut donc se poser deux questions. Quels réglages ? Comment les enregistrer ?

 

 

Quels réglages ?

Vous seul pouvez répondre à cette question. Les réglages qui seront pratiques sur votre boîtier seront ceux qui seront pratiques pour vous. L’auto-observation de votre propre pratique photo vous permettra de constater que vous opérez le plus souvent avec le même type de réglages, par exemple : en mode Tv, à 800 ISO, en JPEG (ou en RAW, voire RAW +JPEG) et en type éclatant sans réglage particulier, en AF.S avec AF à 11 collimateurs (ou 9 collimateurs selon le boîtier). À ce stade vous avez deux choix : ne rien faire. Vous éteignez habituellement votre appareil dans cette configuration. Donc en l’allumant vous retrouvez cette configuration. Tout va bien. Ou bien vous décidez d’enregistrer cette configuration en mode USER. Parce qu’il vous arrive aussi d’opérer en mode Av ou Sv. Donc :

 

 

Comment enregistrer un mode User ?

Avec un K-APS-C (-5-3…)

  1. Appareil allumé, paramétrez votre boîtier
  2. Tournez la molette supérieure gauche sur USER,
  3. Allez dans les menus B-1-1 choisissez le mode User que vous voulez, plutôt le User1,
  4. passez en B-5-6, sauvegardez le mode user et (éventuellement) renommez le (par exemple Tv-800, pour mémoriser son type, si vous devez en avoir plusieurs).
  5. Sortez des menus. Votre mode User est prêt.

 

Avec un K-1 :

  1. Appareil allumé, paramétrez votre boîtier,
  2. Allez dans les menus à B-5-7, sauvegardez (les) réglages (vous choisirez par la même occasion le mode User, vérifiez les réglages sauvegardés et (éventuellement) renommez le User.
  3. Sortez des menus. Votre mode User est prêt.

 

Au départ ces réglages peuvent être simples, réduits aux paramètres de base : modes de prise de vue P.S.T.A.M.TAv.Sv + B, sensibilité, format de fichier, type d’AF, collimateurs, couleur ou NB, en mode P ligne de programme (Menu boitier-3-5) Auto-Normal-Sport-Paysage-Portrait-MTF).

Puis on les affinera :

  • En modulant le rendu (type de photo) en JPEG (ou en RAW+). Les types de rendu (pétale droit du trèfle) présentent 9 variantes avec 7 réglages pour 8 d’entre elles et 3 pour le type diapo. Ce qui donne 59 possibilités en JPEG, dont 52 pour la couleur.
  • En affinant la mesure de lumière : spot ou AE et AF liées (C-1-5 et C-2-8)
  • En agissant sur la compensation d’exposition en + ou -.

Les réglages paramétrables sont plus ou moins les mêmes d’un boîtier à un autre. Ce sont les points du C-1 à 4 des menus que l’on paramètre au moment de la prise en mains initiale du boîtier. Paramétrages que l’on peaufine avec la pratique. Ils sont donc par principe déjà réglés à votre main quand vous paramétrez un User. Ce qui nous ramène à la question :

 

 

 

Pourquoi des réglages User ?

Qu’est-ce qui peut justifier le besoin de sauvegarder des préréglages de prise de vue ? Les mêmes raisons qui font sauvegarder des présets de PT dans un logiciel de PT. La commodité tout simplement. Lorsqu’on a déjà utilisé plusieurs fois des réglages particuliers, il est évident qu’on les utilisera à nouveau. Pourquoi se priver de les mémoriser afin de pouvoir les retrouver d’un seul geste (avec le K-1), sans oublier un seul de ses paramètres, même dans l’urgence, surtout dans l’urgence.

Les modes User sont des astuces de pros, qui ont besoin d’un certain type de réglages – leurs préférés – adaptés à certaines situations et certains types de prise de vues – elles et ceux qu’ils rencontrent le plus souvent), disponibles en un instant. Leur but : être efficace et libéré de contraintes techniques qui occupent l’esprit quand il doit être libre pour autre chose : « réagir au quart de tour » pour cadrer, composer et déclencher afin d’obtenir la bonne photo au bon moment. Les professionnels ont une règle d’or : obtenir de bons clichés (les meilleurs possible), avec le minimum d’investissement temps, à la prise de vue et en Post-traitement. Tout ce qu’ils ont fait à la prise de vue n’a plus à être fait en PT/au labo.

Leur motivation est très simple : il faut qu’ils mangent. Manger étant ici symbolique. Les amateurs ont d’autres impératifs, mais sur certains aspects ils rejoignent les professionnels. Leurs journées font 24 heures. Consacrer 2 heures à faire une série photographique qui pourrait tout aussi bien être faite en 30 minutes ne leur laisse que peu de temps pour musarder à la recherche de la photo qui va leur plaire. En ça ils ont le même intérêt que les pros à utiliser les modes User. Ils auront également le même intérêt que les pros sur un autre point, et ce sera notre conclusion. Le choix d’un mode User est le produit de la pratique photo de chacun, de ses manières de faire, d’opérer et ; et de ses goûts, de ses types de photos « fétiches ».

Personne ne peut choisir un mode User pour quelqu’un d’autre. Un mode User est un reflet de vous même derrière un appareil photo.

 

Quelques exemples illustratifs :

  • User 1 : N&B – mode Av – 160Iso – JPEG – type : monochrome / filtre : rouge / contraste : +4 / netteté : +4 – AE multizone – AE lié avec AF – AF-S – 9 collimateurs – WB : AWB

 

  • User 2 : mode Tv – 800Iso – RAW – type : naturel / filtre : 0 / contraste : 0 / netteté : +2 – AE multizone – AF-C (Low) – 33 collimateurs – W : A+

 

  • User 3 : mode P – *1 – ligne de programme MTF *2 – Isos auto avec une fourchette que vous paramétrez. Les autres paramètres peuvent être très variables.

 

Exemple de variations de choix selon la ligne de programme choisie – pour un même objectif, avec la même lumière :

  • mode Normal : 1/60 – 2,8 – 80 Isos
  • mode Sport : 1/500 – 4 – 800 isos
  • mode Paysage : 1/60 – 4 – 200
  • mode Portrait : 1/60 – 2,8 – 80 isos
  • mode MTF : 1/60 – 4- 200 Isos

 

*1- mode Hyper Program avec Pentax, c’est-à-dire la possibilité de basculer en une touche de molette en Av ou en Tv en conservant en permanence la main sur les paramètres de prise de vue.
*2- l’ordinateur du boîtier va choisir systématiquement le diaphragme où l’objectif donne ses meilleurs résultats

NOTA : En mode USER, vous pouvez à tout moment modifier le paramétrage initialement choisi, si vous ne sauvegardez pas ces modifications, vous retrouverez votre User initial à l’allumage suivant.