[07/12/2019] Photokina 2020, présents et absents

Il y a ceux qui seront présents et il y a ceux qui feront l’impasse. La Kina est l’évènement européen le plus important concernant la photo. Sans doute le deuxième évènement mondial après le CP+ japonais. Ne pas y être est un signe. Pas forcément que tout va mal pour les absents, mais que les budgets se répartissent désormais différemment. Côté acteurs majeurs, seront présents Canon, Panasonic et Sony. Tous 3 ont confirmé aujourd’hui leur présence. Par contre Nikon, Leica et Olympus ne participeront pas à la prochaine édition. Quant à Ricoh Imaging, la firme non plus ne devra pas être présente. Gageons que l’édition 2021 verra au moins un autre acteur majeur s’en retirer. Et le salon français, va-t-il avoir lieu l’année prochaine ? Si oui, qui sera présent ?

[06/12/2019] IRIX fête aussi les 100 ans de Pentax

IRIX propose à son catalogue 3 objectifs à monture K, les 11 mm f/4.0, 15 mm f/2.4 et 150 mm f/2.8 Macro 1:1 lenses. Afin de fêter les 100 ans de la marque Pentax, la société Suisso-Polono-Coréenne propose 10% de remise pour tout achat jusqu’au 31 décembre 2019. Nous avions pu tester grâce à nos lecteurs les modèles 15/2.4 et 150/2.8, deux objectifs intéressants. Une bonne occasion pour les acquérir auprès d’un des revendeurs de la marque en France ou dans le monde.  

[04/12/2019] Un objectif Mitakon en monture K

La société ZY Optics va proposer prochainement un objectif Mitakon 85mm f/2.8 1-5X Super Macro en monture K. Si on se plaint assez souvent d’un parc d’objectif moins fourni en quantité que la concurrence, on ne peut que saluer quand il y en a un qui sort. Côté technique, on retiendra le traitement APO pour les lentilles, une construction en 8 groupes de 12 éléments, le tout pour un poids de 750 gr. Pas très léger pour un petit objectif (6,7 cm de longueur). Il est principalement dédié aux prises de vue macro, avec un facteur de grossissement allant jusqu’à 5x. Évidemment, la mise au point est manuelle. Nous ignorons tout d’une éventuelle distribution en Europe (et en France). Son tarif serait de 499$. Via Internet, la marque est souvent disponible chez Adoroma ou B&H. A priori, Amazon France vendrait également cette marque. Si des lecteurs avaient des objectifs Mikaton, nous serions heureux de pouvoir les tester.

[03/12/2019] Quelques mises à jours…

Ricoh Imaging a sorti récemment quelques mises à jour de logiciels. ImageSync, le logiciel de contrôle de votre boîtier (GR III inclus) depuis un smartphone, est désormais disponible en version 2.1.0 (version iOS ou Android). Image Transmitter 2, son pendant pour Windows et macOS a lui aussi été mis à jour en version 2.5.0, avec la prise en compte du G900SE et quelques améliorations (comme l’ajout des fonctions de modification du réglage de la mise au point, de bracketing d’exposition pour 645Z). Pour ceux qui ont acheté un G900SE, un firmware 1.01 peut-être téléchargé depuis le site de la firme.

[30/11/2019] Vers la fin du micro 4/3 ? Possible…

Pas forcément, mais en tout cas chez Panasonic, cela semble être le début de la fin. La firme vient d’annoncer la vente de son activité de production de semi-conducteurs (dont les capteurs) à une entreprise taiwanaise (Nuvoton Technology). À court terme, cela ne devrait rien changer. À moyen terme, l’activité photo micro 4/3 de Panasonic ne sera doute plus assez rentable. En tout cas, cela ne rassure pas sur un engagement durable de Panasonic. Est-ce le début de la fin de ce format de capteur ? Possible si le nouvel acheteur continue la fabrication pour d’autres constructeurs.

[25/11/2019] Meyer Optic Görlitz proposera 3 objectifs en monture K

Cela n’était pas arrivé depuis longtemps, la firme Meyer Optic Görlitz va proposer 3 nouvelles optiques en monture K. Il s’agit des Trioplan 100 f/2.8 II, Trioplan 50 f/2.9 II et Lydith 30 f/3.5 II. La conception mécanique de ces optiques a été revue entièrement par rapport à la version I, tandis que la conception optique a été améliorée. Les ingénieurs en ont profité pour proposer de nouveaux revêtements pour les lentilles. Les tarifs sont compris entre 899 € (les 50/2.9 et 30/3.5) et 999 € (100/2.8). Des objectifs manuels, faut-il le rappeler. Disponibles en France essentiellement en passant par l’achat sur le site de Meyer Optic Görlitz. Ces objectifs seront prochainement disponibles.

[24/11/2019] Interview de Philippe Farreng

Philippe Farreng est le directeur général des ventes pour Ricoh Europe. Sa parole est assez rare, ce qui rend ses propos très intéressants. Dans cette interview chez Phototrend, il confirme certaines analyses que nous avions faites dans le passé sur la baisse des ventes, sur le phagocytage des ventes par les smartphones et autres. Mais on notera surtout quelques informations savamment distillées. Tout d’abord, que si le successeur du K-3 II (reflex APS-C) est bien en route, il y aura un successeur au K-1 mark II (reflex Full Frame) à terme (sans doute pour 2021). Ensuite, si Ricoh Imaging n’a pas de mirrorless, l’idée est à l’étude au Japon. Il n’est pas impossible que, sous la marque Ricoh, un tel boîtier sorte, et pas forcément avec la monture K. (en extrapolant fortement, on se dit qu’avec le GR, Ricoh tient la base d’un boîtier mirrorless sur lequel se grefferait une monture L. Pas du tout sûr que cela puisse exister, mais pourquoi pas). À suivre…

[20/11/2019] Olympus pourrait-elle disparaitre ?

Le monde de la photo va mal, ce n’est pas une nouveauté. Ces derniers temps, de nombreuses rumeurs ont fait état de la disparition prochaine d’une marque historique connue. S’il y a un an c’était le nom de Nikon qui était lâché en pâture, Pentax fut le désigné « volontaire » au cours de cette année (la rumeur annonçant avec persistance la fin de l’exploitation de la marque par Ricoh Imaging). Désormais c’est Olympus qui est dans le collimateur. Et les choses semblent assez sérieuses puisqu’après des démentis la semaine dernière, le Chief Executive Officer de la marque, Yasuo Takeuchi, a fait marche arrière sur certains de ses commentaires récents selon lesquels l’entreprise de caméras n’était pas à vendre, disant que ce n’est peut-être plus le cas aujourd’hui. Il est vrai qu’avec Panasonic qui se désengage progressivement de la monture 4/3 au profit de la monture L, cela ne doit pas aider à l’amélioration de la situation. Alors, après des marques comme Konica, Minolta ou Kodak, Olympus serait-elle la prochaine victime du succès des smartphones ?

[06/11/2019] Pop-Up Café PENTAX du 7 au 9 novembre à Paris

A l’occasion des 100 ans de la marque, Ricoh Imaging organise un Pop-up Café PENTAX, du 7 au 9 novembre à Paris (à proximité de la boutique PENTAX et de la Place de la République). Au programme, divers évènements comme l’expositions de Vincent Perez ou la conférence spectacle de Pierre-Anthony Allard. Petit cadeau, un nettoyage de capteur pourra vous être offert pour votre boîtier reflex Pentax (bon à récupérer au Pop-Up Café). Soirée d’ouverture le jeudi 7, à 21h. Pop-Up Café PENTAX, à L’Atelier des Artistes, 4 rue Rampon Paris 11ème.

[28/10/2019] L’effondrement continue

Les trimestres se suivent et se ressemblent, le marché des appareils photo à objectifs interchangeables continuant de se contracter. Même le numéro 1 du secteur est frappé de plein fouet. Les marchés de l’entrée (principalement) et du milieu de gamme (moyennement) sont lancés dans une spirale d’effondrement qui ne semble pas s’arrêter. Seuls surnagent les boîtiers reflex haut de gamme et les nouveaux boîtiers mirrorless. Canon voit le bénéfice avant impôt de sa Business Unit Imaging System baisser de près de 67 % sur un an. C’est dramatique, car cela va affecter de manière durable les investissements des sociétés. Investissements en R&D, mais aussi en visibilité. Qui sera présent à la prochaine Photokina ? Va-t-on vers d’autres surprises ? Pour finir, Pentax ne peut pas échapper à cet effondrement. Même si son positionnement moyen/haut de gamme et sa petite part de marché font que la firme est sans doute moins touchée…