Traditionnellement, les modes de prise de vue se résument à l’acronyme PASM. Cet acronyme vient (off course) de l’anglais :

  • P = Program(me),
  • A = Aperture/ouverture/diaphragme – Av chez Pentax
  • S = Speed/Vitesse/Temps de pose – Tv chez Pentax
  • M = Manual/Manuel. Le plus récent des 4

 

Chez Pentax, PASM s’est enrichi de 2 autres modes, brevetés, Sv et TAv, ce qui nous donne : AUTO – P – Sv – Tv – Av – TAv – M – B

Avant d’aller plus loin, il convient de rappeler, très brièvement, un élément du B.A.BA de la photo : La désormais classique triade : Vitesse/Temps de pose – Aperture/Ouverture – Sensibilité/ISOs qui permet d’ajuster la quantité de lumière selon la surface sensible capteur/pellicule et la lumière ambiante (voir ). En fait, nous sommes au cœur même du processus photographique.

 

Le mode P

Programme – 2 molettes actives.

C’est à l’origine le mode « pour les Nuls »™, c’est-à-dire pour les débutants en langage politically/politiquement correct. C’est donc le boîtier (intelligent) qui propose le couple ouverture/vitesse au photographe . Lequel, bien sûr, obéit à son boîtier au doigt (sur le déclencheur) et à l’œil (plus souvent sur l’écran arrière que dans le viseur). Ce mode par trop simpliste a été ensuite amélioré par la possibilité de le décaler. Nous n’insisterons pas plus que nécessaire sur ce point. Nous appellerons T-A ce couple vitesse/ouverture.

Pentax a fait de ce mode P le mode HyP (Hyper Program) en 1991 avec le Z-1 argentique, muni de 2 molettes. Ce qui nous semble aujourd’hui banal était à l’époque une première : dans ce mode P, le boîtier propose un couple T-A, l’action sur la molette arrière modifiait l’ouverture, le boîtier modifiait la vitesse en conséquence. L’action sur la molette avant modifiait la vitesse, le boîtier réglait l’ouverture en conséquence. Le photographe avait la maîtrise totale des paramètres de sa prise de vue, à l’exception de la sensibilité, bien entendu. On était sorti du mode  « pour les Nuls »™. Afin de ne pas toutefois les abandonner complètement, une pression sur le bouton vert permettait de revenir au couple F-A initial.

Ce mode HyP, salué de manière enthousiaste par feu Guy-Michel Cogné  dans Chasseur d’Images, a été breveté par Pentax. Il n’a pas pu être copié tel quel par les autres marques. Les 2 molettes ont néanmoins été adoptées par tous les constructeurs. En expliquant la spécificité du mode HyP de Pentax, nous avons déjà presque traité le mode P.

Pentax ne l’appelle plus Hyper P,

mais il le reste (*1). Et il reste similaire à ce qu’il était dès l’origine. Le boîtier propose donc un couple T-A , modéré. Par exemple : 1/125s / 5,6 [les Isos étant à 100]

Mode P - molettes avant et arrière

Mode P – molette avant et arrière

L’action de la molette arrière bascule l’automatisme en mode A. L’ouverture modifiée apparaît soulignée dans la viseur, par exemple : 1/60s / 8 [Iso 100]. L’action sur la molette avant bascule l’automatisme en mode T (vitesse). Dans les deux cas, l’autre paramètre se modifie pour respecter la bonne exposition. Une pression sur le bouton vert restaure le couple T-A initial. Ce mode est assez généraliste, il s’adapte à de très nombreuses situations de prise de vue. Il permet également de paramétrer la « Ligne de programme » (Menu : boitier-7)

Quand vous travaillez en JPEG, nous vous conseillons l’option MTF de « Ligne de programme » qui a pour résultat de privilégier l’ouverture donnant les meilleurs résultats pour chaque objectif enregistré dans les datas du boîtier. Ce mode est rapide et très régulier dans ses résultats. (*1) On remarque sur les photos de l’écran arrière que dès qu’une des 2 molettes a été actionnée le mode activé porte la mention « Hyper ».

Mode P en Av (molette des diaph.- arrière par défaut)

Mode P en Av (molette des diaph.- arrière par défaut)

Mode P en Tv (molette des vitesses - avant par défaut)

Mode P en Tv (molette des vitesses – avant par défaut)

 

 

Le mode Sv

Priorité à la sensibilité. 1 seule molette active

La molette arrière (par défaut) permet de modifier la sensibilité. La vitesse suit, le diaphragme, calé par défaut sur 5,6 ou 4 par luminosité moindre, avec un objectif ouvrant à 2,8, suit ensuite. On n’a donc pas beaucoup de latitude de manœuvre. Le domaine d’utilisation paraît restreint. D’autant plus qu’il est possible de paramétrer la sensibilité dans une assez large fourchette de qualité, actuellement de 100 à 6 400, voire 12 800 Isos. Ce paramétrage Iso AUTO permet au boîtier de jouer sur la sensibilité dans les modes autres que Sv.

Mode Sv - molette arrière par défaut. Peut outrepasser la fourchette des ISOs

Mode Sv – molette arrière par défaut. Peut outrepasser la fourchette des ISOs.

 

Le mode Tv

Priorité à la vitesse. 1 seule molette active.

La molette avant (par défaut) permet de modifier la vitesse. Le diaphragme suit. C’est, par excellence, le mode de prise de vues qui nécessite de figer les sujets en déplacement à vitesse moyenne ou rapide. L’ouverture devient secondaire, avec les grandes vitesses l’ouverture va évoluer très vite vers la Pleine Ouverture (PO), puis les Isos vont monter, cela aura pour conséquence du flou d’arrière-plan qui isolera bien le sujet qui doit être net. C’est l’apanage de la photo sportive sous la plupart de ses formes, de la photo animalière de tout ce qui bouge vite, oiseaux et animaux terrestres en action, enfants jeunes généralement remuants et autres situations similaires…

Mode Tv - molette avant

Mode Tv – molette avant

 

Le mode Av

Priorité à l’ouverture. 1 seule molette active.

C’est le mode historique et le mode le plus utilisé. Il permet de gérer la PdC (Profondeur de Champ), dans tous les cas où elle est l’élément central des photos prévues. Gérer la PdC montre une volonté de maîtriser la composition de ses photos. C’est le premier pas d’une démarche distanciée par rapport à la photographie. Celle qui correspond à la volonté de se servir de son appareil et non d’en être le jouet. Ce n’est pas par hasard que la priorité au diaphragme a été le premier mode automatique proposé par toutes les marques pratiquement sans exception.

Mode AV - molette arrière

Mode AV – molette arrière

 

Le mode TAv

Priorité à la vitesse et à l’ouverture. 2 molettes actives.

Ce mode est une création Pentax (brevetée par la marque) assez récente. Il permet de choisir la vitesse et le diaphragme en fonction des besoins de telle ou telle prise de vue. Par exemple une vitesse suffisante pour figer un sujet qui bouge, mais avec une PdC minimale, à cause de l’épaisseur ou de l’envergure du sujet. Ce sera donc la sensibilité qui sera le paramètre variable. Et éventuellement l’ouverture. Ce mode est une sorte de mode Manuel rapide. Il fait entrer dans des niveaux de réglages très fins et qui nécessitent de réagir vite. Il est bien adapté à la photo animalière de gros volatiles, de meetings aériens, certains types de photo sportive, etc. (Les enfants peuvent entrer dans plusieurs catégories). Ce mode est assez populaire parmi les photographes avertis.

Mode TAV - molettes avant et arrière

Mode TAV – molette avant et arrière

 

Le mode Manuel

2 molettes actives.

Ce mode nous ramène aux bases de la photo. Pas tout à fait cependant, car cellule matricielle et calculateur indiquent en permanence si les paramètres choisis amènent une sur ou sous-exposition. Et donc facilitent grandement ce mode opératoire. En outre une pression sur le bouton vert corrige instantanément le paramétrage pour obtenir une exposition correcte. J’entends certains de nos prédécesseurs se retourner dans leur bain d’arrêt ! En fait avec ce Mode façon Pentax, nous avons du Super Manuel ! Ce mode moins rapide à l’usage est, contre toute attente, assez prisé par les photographes. Il correspond à une prise de vue soignée, réfléchie, ultra-maîtrisée, par opposition à la photo presse-bouton et aux selfies.

Mode Manuel - molettes avant et arrière

Mode Manuel – molette avant et arrière

 

Le mode B

Pose B – 2 molettes actives. L’utilisation d’un solide pied est amicalement, mais cependant vigoureusement, conseillée.

Ce mode B comporte 3 variantes : le mode B classique – l’obturateur reste ouvert tant que le déclencheur est enfoncé. C’est malcommode. Pentax a trouvé une astuce : le mode B minuté. Une pression sur le bouton vert vous permet de choisir le temps de pause de 10″ (sec) à 20′ (mn). Vous pouvez également utiliser le mode T. Il se paramètre dans le Menu C-1-6. La pose T, c’est comme la pose B, mais en plus commode, une pression sur le déclencheur ouvre l’obturateur, une seconde pression le ferme. Mais dans les deux cas, vous devrez avoir calculé votre temps de pose par vos propres moyens.

La cellule du boîtier est en congé. En fait elle n’est pas capable de mesure les très basses lumières. Chez toutes les marques. Au-dessous de – 3IL vous aurez besoin d’une cellule externe pour mesurer la lumière déterminer un couple T-A à reporter sur votre boîtier. Attention aux effets de la surchauffe du capteur. Ce mode permet d’exploiter toutes les possibilités de la photo de nuit, avec pied (conseillé) ou sans pied (pour les adeptes des choses étranges).

Mode Bulb (par pression sur le bouton vert) - molette arrière

Mode Bulb (par pression sur le bouton vert) – molette arrière

Mode B -molettes avant et arrière, mais plus l'aide de la cellule.

Mode B -molette avant et arrière, mais plus l’aide de la cellule.

Les autres modes indiqués sur le barillet des modes

Mode X

Flash – la molette arrière des diaphragmes reste active.

Ce mode est réservé à l’utilisation d’un flash cobra (ou de studio), installé dans la griffe flash ou en connexion sans câble. La vitesse maximum d’utilisation est 1/200sec, vitesse Synchro maximum sur les derniers boîtiers Pentax (numériques).

La synchronisation est possible à des vitesses inférieures selon le flash cobra utilisé. Il est conseillé de se référer au mode d’emploi du flash. L’usage de flashes anciens, conçus pour des boîtiers argentiques est très vivement déconseillé. L’ampérage de ces flashes est nettement supérieur à celui prévu pour les boîtiers numériques. Leur utilisation sur un boîtier numérique est susceptible d’endommager irrémédiablement ledit boîtier. Ce genre d’expérience est assez généralement non pris en garantie.

 

Modes User

Il ne s’agit pas de modes à proprement parler, mais de paramétrages incluant le mode de prise de vue parmi d’autres paramètres – format, enregistrement RAW ou JPEG, couleur ou NB, type d’images, accentuations, etc. correspondant à des façons de travailler que vous aimez et que vous pratiquez régulièrement. Vous pouvez les enregistrer pour les avoir facilement à votre disposition. Le sujet a déjà été traité, vous pouvez vous y reporter ici.

Mode USER - Ici N&B : exemple de réglageavec AE couplé à l'AF (pas visible à l'écran)

Mode USER – N&B (AE couplé à l’AF)

Mode USER. Autre exemple de réglage (AE & AF non couplés)

Mode USER. (AE & AF non couplés)

Mode USER - autre exemple

Mode USER – autre exemple

 

 

Il convient, pour finir ce tour d’horizon, d’ajouter deux points :
Parallèlement au choix du mode de prise de vue, il convient de choisir le mode de l’AF et le nombre de collimateurs de l’AF. Ce qui fera l’objet d’un autre article. Avec l’apparition de la molette smart (sur le K-1, K-1 II et K-P), Pentax a ajouté la possibilité de modifier instantanément la sensibilité (jusqu’à la limite supérieure que vous avez paramétrée dans votre boîtier), en mode P, Av, Tv, TAv ou M. C’est à dire que le photographe peut jongler en temps réel avec les trois éléments de la triade sur lesquels il a la possibilité de choix. Pour ceux qui ont des boîtiers antérieurs à l’apparition de cette molette Smart, ne vous attristez pas, si vous réglez votre fourchette de sensibilité ISO jusqu’à ses limites admissibles et que vous travaillez en ISO Auto, vous aurez les mêmes résultats. Simplement pilotés par le boîtier. Et petite cerise sur le gâteau : tout le monde a droit aux réglages des molettes dont nous avons parlé à plusieurs reprises. Ce réglage peut être personnalisé à volonté dans le Menu--5-5. Comme nombre d’autres fonctions d’ailleurs. Pour vous permettre de personnaliser votre boîtier, d’en faire votre outil, tout à votre service. Mais attention aux surprises si vous prêtez votre boîtier.