Avant de répondre à cette question, quelques remarques.

Cette question: « Quels objectifs ? » s’était déjà posée avec l’arrivée du K-3. Et cette arrivée avait déjà montré que les bons objectifs étaient mis en valeur par le capteur 24 Mp plutôt que disqualifiés. Les premiers essais, visuels, faits avec le K-1, montrent le même phénomène. Les bons objectifs montrent tout ce qu’ils ont «dans le ventre» avec le K-1. C’est plutôt mieux qu’avec un K-5IIs ou avec un K-3, le format en plus.

Ce qui signifie que l’on peut inclure sans risque dans le potentiel parc optique pour le K-1 certains FA, dont bien sûr les Limited. Sauf si l’on n’aime pas les objectifs compacts.

Bien sûr on a reproché à certains de ces objectifs, les FA surtout, d’être moins piqués sur les bords qu’en centre du champ. Ce qui est exact. Mais il faut savoir qu’à de très rares exceptions près – le DA* 300mm f:4 – tous les objectifs sont plus faibles sur les bords. Ce décalage est d’autant plus sensible que l’objectif est de grand diamètre. Pentax, plus que d’autres marques, avait tendance à se distinguer (avant le numérique) par des objectifs un peu moins homogènes que la concurrence, mais meilleurs au centre.

On peut illustrer cela par une formule :

Pentax Concurrence 
centre champbord champcentre champbord champ
PS +6/8PS -2PS +4/5PS -1

PS = Pouvoir Séparateur considéré comme bon-très bon.  Les chiffres sont indicatifs, de l’ordre d’une moyenne.

Avec le format APS-C, pour une optique donnée compatible FF, le décalage est forcément plus faible puisque les bords ne sont pas utilisés. Avec le FF la différence (re)deviendra sensible, si elle doit l’être. Avec le numérique, étant donné les particularités physiques de la surface du capteur, les opticiens ont dû travailler ferme à réduire les faiblesses des lentilles vis à vis des rayons parasites qui créent des aberrations, du flare et autres plaisanteries optiques. Ces nécessités, conjuguées aux fantastiques progrès techniques dans la fabrication des lentilles asphériques, le traitement de surface, l’utilisation plus courante de verres spéciaux, LD, ED, le traitement interne des fûts , etc, permettent de produire des objectifs de plus en plus pointus, particulièrement pour le piqué et l’absence de «défauts» … et de plus en plus uniformes.

Ces éléments sont à connaître et à prendre en compte pour choisir un objectif. Tous les objectifs ont des défauts. il faudrait plutôt dire leurs insuffisances, leurs faiblesse. Si l’on peut dire «défaut», il ne faut pas le choisir. Le plus important est de connaître son objectif, ses qualités et ses faiblesses, pour en tirer le meilleur.

 

 

Quels objectifs choisir ?

Concrètement, il y a plusieurs options pour équiper son K-1 en optiques.

 

L’option moderniste, ou pro/néo-pro

La triplette « DFA f:2.8 » : 15-30 – 24-70 et 70-200. Tous sont WR ou AW, de très haute qualité mécanique et optique. Le quatrième, le DFA 150-450/4,5-5,6, est de la même espèce. Mais ils sont lourds et (ou) gros, comme le budget nécessaire.

Remarque : Le problème du poids peut se régler comme le font la plupart des pros qui n’emportent jamais tous leurs objectifs en même temps, mais seulement celui ou ceux nécessaire(s) à ce qu’il vont faire. Bien sûr, pour un amateur, cela implique de prévoir comment on va photographier à un endroit et à un moment donné. C’est à dire de changer profondément ses habitudes. Autre modification d’habitudes : avoir deux sacs: un sac de base où peut rentrer tout le matériel (boitier(s) et objectifs et dans lequel on pioche. Ce sac, en cas de déplacement, reste dans un endroit sécurisé. L’autre, un sac de terrain dans lequel n’entre que le matériel nécessaire à la prise de vue donnée.

 

L’option légère, de voyage

Le DFA 28-105/3,5-5,6. Même qualité mécanique que les précédents, WR également. Couvre bien les besoins de base. Très bonne qualité d’image. L’ouverture glissante n’est vraiment un défaut que pour ceux qui le proclament. Surtout sur un K-1 avec ses capacités de montée en ISO. Poids et prix bien contenus en vente neuf.

 

L’option «Prime», les fixes Limited

La triplette des focales fixes: 31/1,8 – 43/1,9 – 77/1,8

Une autre pratique photographique avec des objectifs d’exception, par leur qualité mécanique, optique et de finition. Des objectifs hors normes.
Donnent tous des images de très bonne qualité, avec une «signature», plus particulièrement de f:4 à f:8 -11. Ne sont pas WR

 

L’option » vintage »

Des FA ou assimilables d’autres marques. Vous avez un parc d’optiques que vous connaissez, que vous aimez, dont des bons, ou que des bons, voire très bons. Vous en tirerez tout le jus avec le K-1, vous aurez raison et vous pourrez rêver de successeurs et saurez les choisir.

Par exemple: le FA 20-35/4 – images de très bonne qualité, range GA polyvalent, très bien adapté au reportage, au paysage et correct en intérieur, compact et léger. Occasion seulement et très rare.Ou bien le Tamron 28-75/2,8 – images de très bonne qualité. Complète bien le FA 20-35. Poids et volume plus conséquents, prix intéressant. Enfin, les Zeiss ZK, dont le Planar 50/1,4 et ses collègues de la famille: 28mm, 85mm, ou les cousins Voigtländer) Tous objectifs manuels, de finition de la même classe que les Limited, mais généralement plus lourds et légèrement plus volumineux. Seulement en occasion, rares et plutôt chers.

 

On peut ajouter à n’importe laquelle de ces options les 2 DA* 200/2,8 et 300/4, excellents tous les 2 sur le K-1 comme ils le sont sur les APS-C.

Si l’on veut donner des évaluations sur une échelle de 5, similaire à celle utilisée par Pentax Klub dans les tests d’objectifs, cela donnerait:

Optionqualité optiqueprix
pro/néo-pro52
voyage4/54/5
Limited52/3
vintage4 - 55 ou 2/3

Les échelles qualité optique et prix sont inversées, les prix élevés sont « mal » notés. Dans l’option vintage, l’écart entre les objectifs comme le Tamron 28-75 et les Zeiss ou Voigtländer explique la note prix qui fait le grand écart. Le rapport prix/performances est absent ici.

D’autres objectifs vont venir étoffer le parc existant. Le monde des pentaxistes est en train de passer en revue tout ce qui existe d’objectifs pouvant tenir la route sur le K-1. Cet article est donc à suivre. Ces options sont des suggestions. Vous pouvez y apporter toutes les modifications que vous jugez possibles, souhaitables. Votre matériel est un reflet de ce que vous êtes. Soyez en fiers.