Logo_PK_V3d

Pare-soleil ou pas pare-soleil ? 

pkb_rdv-pare-soleil_00

Pare-soleil ou pas, ça te convient ? Cela pourrait être le titre d’une chanson, une rengaine pour cet été et les vacances. Justement, on est dedans, ou presque, c’est selon. Le bon moment pour oublier ses soucis, le quotidien… et sortir l’appareil photo du placard où il est rangé depuis les derniers congés. Un peu de nettoyage du boîtier et de/des objectifs s’avèrera sans doute nécessaire (obligatoire ?).

Et puis vient la question existentielle que l’on se pose tous à un moment donné : pare-soleil ou pas pare-soleil ? Mais oui, ce morceau de plastique avec une forme parfois bizarre, qu’il faut visser/dévisser ou clipser/déclipser et mettre au bout de l’objectif…

série de pare-soleil
Quelques pare-soleil

 

L’heure est grave. Parce que cet accessoire, il y a bien des cas où l’on ne l’aime pas. Pour commencer, suivant les modèles, il est difficile de bien le fixer. Résultat, une fois sur trois, il ne tient pas et tombe. Ensuite, à chaque fois qu’on veut ranger le boîtier dans le sac, ce dernier ne rentre pas, car cet ustensile prend trop de place. Il convient alors de l’ôter, ce qui fatigue. Dès lors, pourquoi ne pas l’oublier au fond de la besace, ou mieux le laisser dans le placard ? Bonne ou fausse idée ? Au fond, quel est l’intérêt de mettre un pare-soleil sur un objectif ?

Il existe pourtant quelques raisons objectives pour le conserver et l’utiliser.

Le pare-soleil pour éviter le flare sur les clichés en journée

La fonction principale du pare-soleil est d’éviter d’avoir du flare sur vos photos. Oui, les objectifs modernes ont fait de très gros progrès en la matière. Mais quand il y a beaucoup de lumière et qu’elle arrive sur le côté de la lentille avant, les chances d’obtenir du flare sur votre image sont très grandes. Le phénomène peut survenir aussi lorsque l’éclairage est de face, mais en biais, du dessus. L’utilisation du pare-soleil permet, plus ou moins, de casser cet effet. Ce qui permet de minimiser l’apparition de points lumineux et de rais sur vos photos. Des artefacts très disgracieux.

En temps de pluie, il peut également protéger votre objectif des gouttes. Mais peut-être pas aussi bien que des accessoires comme cette protection de boîtier ou cette housse d’objectif (quoique, avec un sac poubelle, on peut obtenir presque la même chose en cas d’usage ponctuel).

Éviter les lumières parasites la nuit

La nuit, il n’y a pas de soleil. C’est bien connu, sauf du coté arctique où, en été, elle n’est jamais complète. En fait la nuit connait beaucoup de lumières parasites qui peuvent gêner l’exposition de votre photo, surtout si vous faites des poses longues. Le plus souvent ce sera des lampadaires ou l’éclairage de la lune, donc le pare-soleil joue le même rôle que la journée, mais pour la nuit.

Le pare-soleil, une protection contre les chocs

Si votre appareil tombe, l’objectif est protégé par le pare-soleil qui crée un espace entre le sol et la lentille. Vous me direz que l’appareil ne glisse jamais à la verticale, l’objectif en avant. J’ai eu la preuve récemment que c’est faux. J’ai testé à mon corps défendant. Le score est sans appel : Sol 1, Pare-Soleil 0, le sol ayant gagné le match. Si l’accessoire a été sérieusement endommagé, l’objectif (et le boîtier) sont restés intacts.

pare-soleil cassé
Sans le pare-soleil, quand mon K1 mk II a chuté tout droit, la lentille avant aurait explosé.

 

De manière générale, monté en permanence, il peut servir de protection lorsque vous tapez un objet en vous promenant (un mur par exemple). Vu les tarifs désormais, il est préférable que ce soit le pare-soleil qui trinque. Si la casse n’est pas réparable via de la colle, au pire, on en rachète un à un coût plus abordable.

Une barrière pour mes gros doigts souvent sales

Dernière raison, bonus celle-là. Quand on a de grandes mains, l’accessoire honni permet d’éviter de mettre ses doigts sur la lentille et donc de laisser des traces. Cela doit fonctionner aussi si l’on a de petites mains.

 

 

Le pare-soleil n’est pas là pour faire joli. Il est utile. Dites-vous bien que si ce n’était pas le cas, il y a longtemps que les marques l’auraient supprimé ou vendu comme un accessoire à côté. Comme on le fait désormais avec certains chargeurs (pourquoi en mettre un dans la boîte alors qu’on peut recharger via l’APN ?). C’est donc un accessoire indispensable, à mettre tout le temps. Toujours. Même la nuit.

2 réponses

  1. Le Pare-soleil un accessoire indispensable, à mettre tout le temps.
    je plussois cette affirmation.
    Mon rêve serait d’avoir des Pare-soleils rétractables sur toutes mes focales fixes comme sur certains limited, le Pentax 135mm F3.5 de 1975 ou le Tamron catadioptrique SP 500mm.
    Je souligne que c’est possible sur certains UGA, voir le DA 15mm limited avec un par-soleil rétractable en tulipe.

Les commentaires sont fermés.