Petit guide de cadeaux de Noël selon Valia

Au sortir de la longue période de confinement Covid-19 -qui ne fut pas un cadeau- penser aux cadeaux de Noël est un moyen de sortir de cet épisode d’hibernation presque estivale et de se réjouir d’un fait indubitable : Noël est le moment de l’année où les jours commencent à rallonger. Et cela mérite d’être signalé et fêté dignement.

Nous commencerons par un renvoi à l’article de 2018, qui est pour nous une référence incontournable. Une révérence donc à cette référence. Les objets de cadeaux cités dans cet article n’ont pas tellement changé. Aussi nous conseillons-vous fortement de relire cet article avec soin. Pour ne pas le plagier et nous couvrir de ridicule, nous nous contenterons de quelques idées éparses.

Les cadeaux techniques

Les sacs photo

En deux ans certaines choses ont trouvé le moyen de changer.

Les créateurs de sacs photos ont renouvelé d’une façon assez classique leurs produits : en reprenant des lignes dans un passé assez lointain. Est apparue une vague de fond : les sacs à dos à l’esthétique époque 1940-50, revisitée matières contemporaines. Le résultat est très chic, très glamour, beaux matériaux, lignes épurées, avec en prime un bonus inattendu pour les photographes : ces sacs n’ont pas l’apparence traditionnelle de sacs photos.

antivols

Ce sont donc de bons sacs antivols qui attirent moins le regard des professionnels du vol à la tire, ceux qui s’intéressent aux sacs Domke ou autres Billingham (lesquels pointent au minimum à 150 €)… Il suffit de rester, dans vos manipulations extérieures de matériel, d’une discrétion de bon aloi. Cerise supplémentaire sur… ce genre de sac, il est généralement lisse, sans accessoires « techniques » visibles, très sobre, aux antipodes du Vuitton un peu « m’as-tu bien vu ? »

étanches

En plus ils sont le plus souvent étanches et comportent pour nombre d’entre eux une fermeture supérieure à enroulement, voir photo plus loin. Enfin majoritairement ils ont une capacité de 20 à 25 L. Ce qui limite le matériel photo à un poids modéré qui ne fatigue que peu le photographe dépourvu de sherpa et titille moins la vigilance du voleur. Leurs prix varient de 50 à 200 € (quand même). Très bonnes occasions néanmoins de cadeaux utiles.

sac à dos K&F - ~50€
sac à dos K&F – ~50 €
Vangard ~100€
Vangard ~100 €
Wandrd et ses accessoires ~200€
Wandrd et ses accessoires ~200 €

La fermeture à enroulement s’inspire de ce qui existe depuis des années sur les sacoches pour vélo. La partie supérieure du sac se roule jusqu’à arriver au niveau voulu et se bloque dans cette position à l’aide d’une sangle. Le résultat est parfaitement étanche.

Sacoche Goetlib pour randonnée à vélo a fermeture à enroulement.
Sacoche Oertlib pour randonnée à vélo à fermeture à enroulement.

 

Je rajouterai à l’évocation de ce nouveau type de sac deux autres modèles qui n’ont de commun avec les précédents que le volume de 20 L : c’est un sac MIL-TEC (3days-assault-pack – production pour militaires) très populaire chez les étudiants. Le fait qu’on le voit souvent est une sorte d’antivol ! Il permet d’emporter un gros boîtier avec un zoom type 70-200 mm, deux petits fixes et quelques accessoires genre accus et petite trousse de nettoyage. Plus des vêtements et quelques provisions. Il est léger et étanche (mais pas à la mousson !) Il existe en noir, bleu, rouge, gris, vert olive et ocre (coyote). Les versions camouflées sont à déconseiller en ville, car trop… voyantes ! Et plus chères !! Il résiste à 5 ans d’utilisation quotidienne. Son prix est inférieur à 30 €. Une besace qui a fort bonne allure.

MIL-TEC noir ~30 €
besace Kalahari-kapko ~75€
besace Kalahari-kapko ~75 € – un vieux classique simplement revisité « classieux »

Les accus & chargeurs

Nos boîtiers ont beau être des Pentax, et en cela réputés pendant longtemps pour leur frugalité en énergie, ce ne sont quand même pas des voitures à pédales. Ils consomment de l’électricité. Comme ils offrent une palette de fonctions de plus en plus fournie, et des fichiers de plus en plus lourds, ils consomment de plus en plus d’énergie.

Donc il peut être intéressant d’avoir plus d’accus. Le nombre le plus rationnel est de 3. Parce qu’il permet une bonne autonomie de prise de vue, mais aussi des rotations de recharge grâce auxquelles le photographe ne sera pas pris au dépourvu.

Ce que conseillait « F. » dans ce domaine reste parfaitement valide. Pour ce qui concerne les chargeurs, avec 3 accus similaires, un seul chargeur est suffisant. Mais Pentax vient de sortir un chargeur universel permettant de prendre en charge plusieurs modèles d’accus utilisés par la marque. Ce qui est une très bonne nouvelle. Ce nouveau chargeur est attendu. Encore un candidat possible à la liste des cadeaux utiles.

Les accessoires de nettoyage

Ils font partie des instruments indispensables de tout sac photo. Ce sont des consommables à long terme. Car ils s’usent. Le simple fait qu’ils se salissent est une usure. Les poils des pinceaux se chargent progressivement de poussière, et pire se graissent par contact. S’ils peuvent se laver, cela les dégrade progressivement, mais plus rapidement qu’on ne l’imagine. La partie graphite des Lenspen s’use elle aussi. Il convient donc de remplacer régulièrement ces accessoires. Tous les 2 ans environ.

Kit de nettoyage complet
Kit de nettoyage complet – l’usage de la poire-souflette ne fait pas l’unanimité

 

Les chiffons de microfibre sont également de bonnes idées de cadeaux, qui peuvent assez facilement être de réels cadeaux, car souvent des « goodies ». Notez bien qu’un tel chiffon doit toujours être parfaitement propre. Il faut donc en avoir plusieurs. Ils se lavent bien, mais dès qu’ils ne sont plus aussi soyeux et doux, il faut les remplacer. Si vous êtes porteur de lunettes, cette nécessité de lavage et de remplacement est impérative.

Et il est fortement conseillé de bien séparer vos chiffons à lunettes et vos chiffons photo ! Faute de quoi vous transféreriez le gras de vos lunettes sur la lentille frontale de vos objectifs !! Quittons la photographie technique pour passer aux cadeaux culturels.

Pour les capteurs

Vous pouvez aussi nettoyer votre ou vos capteurs vous-même. À l’aide d’un kit ad hoc (fait pour ça) qui consiste en petits balais à usage unique de la bonne taille (hauteur du capteur). Vous passez délicatement la partie perpendiculaire au manche du balai sur le capteur d’un petit côté à l’autre. Et vous sortez le balai tout aussi délicatement de la cage reflex. Vous refermez la bouche béante de votre boîtier pour ne pas laisser entrer la poussière et les mouches. Et vous jetez le balai.

Vous avez le choix entre les kit dans lesquels chaque balai, imprégné du liquide de nettoyage est dans une pochette scellée, et ceux dans lesquels est fourni d’un petit flacon du dit liquide, dont vous devrez imprégner la partie utile du balai. Le prix de ces kits s’échelonne entre environ 10 et 30 €.

Kit de nettoyage pour capteur de boitier
Kit de nettoyage pour capteur de boîtier 24 x 36. La partie avant (en bas à droite) des balais pour APS-C est plus petite.

 

Les « culturels »

Les livres photos

Contrairement aux appareils et autres matériels, cette partie-là est infinie.

Nous nous orienterons donc vers quelques ouvrages récents et pas forcément passe-partout. Ce sont :

  • Annie Leibovitz « At work » un livre sur ses Post Traitements
  • Michel & Vincent Munier. Le plus grand animalier francophone (avec son père) quand il ne fait pas de l’animalier pur « Au fil des songes », vous serez étonnés !
  • Gordon Parks. Un grand photographe américain. Le premier noir engagé dans la NFA, par Life… Moins connu que d’autres hors USA. « The atmosphere of crime »
Annie Leibowitz "At work"
Annie Leibowitz « At work »
Dernier ouvrage de Vincent Munier (et Michel)
Michel et Vincent Munier « Au fil des Songes »
réeditition d'un des nombreux ouvrages de Gordon Parks
réédition d’un des nombreux ouvrages de Gordon Parks

Il y a d’autres cadeaux que vous pouvez faire à vos proches ou à vous-même, ce sont des albums de vos propres photos.

Les albums de vos propres photos

Une bonne occasion de revoir vos photos. De faire un bon editing de vos propres photos. Choisir un éditeur, Fujifilm, Cewe ou autre. Faire une maquette. Et après un dernier clic, vous aurez l’album quelques jours plus tard. Satisfaction inattendue. En plus vous aurez mis un certain nombre de vos photos sous haute protection.

Les tirages sur papier

C’est une démarche proche, et pourtant différente qui consiste à offrir un ou plusieurs tirages de vos propres photos. Cela signifie bien sûr d’avoir un peu analysé les rapports que vous entretenez avec vous-même, vos proches et vos connaissances. Les formats peuvent être très variables, de 13×18 à 30×40, voire même plus, les supports également : du carton-plume au dibond *. Cela dépendra de la place susceptible de recevoir le cadeau prévu. Le choix du type de papier est subordonné au type de la photo, aux goûts de l’auteur et du destinataire… Offrir une photo que l’on n’a pas achetée dans un Yellow Corner n’est pas une mince affaire. Mais cela apporte une tout autre satisfaction.

Enfin pour achever ce tour de traineau avec le père Noël, il y a les abonnements à des revues photo comme Polka ou Fisheye.

Et des visites de galeries photo dont vous aurez trouvé dates d’exposition et photographes exposés.e.s dans la presse nationale ou régionale.
Bonnes fêtes de Noël.

 

* sandwich aluminium/plastique, résistant rigide et assez léger.

  • CYv
    17 novembre 2020 à 13 h 30 min

    Merci Viala pour ces idées de cadeaux.

    • Valia
      17 novembre 2020 à 18 h 58 min

      C’est un peu faire le père Noël!

  • JM
    17 novembre 2020 à 18 h 02 min

    Bonsoir,
    Si certains sont étanches à l’humour du dessinateur Gottlieb,
    les sacoches vélo qui le sont viennent de chez Ortlieb… 😉

    • Valia
      17 novembre 2020 à 18 h 57 min

      Effectivement ce trait d’humour était involontaire. Merci pour la remarque, c’est corrigé.

  • stéphane
    20 novembre 2020 à 14 h 10 min

    Personnellement le cadeau qui me ferait plaisir c’est une séance photo avec un model !
    Si seulement PENtax Klub pouvait nous faire un Tutorial « bien préparer sa séance photo avec model » en plus des 3 tutoriels sur le portrait ca serait noël pour moi et d’autre qui hésite entre le prix ,mettre a l’aise le model etc…

    • F.
      25 novembre 2020 à 9 h 42 min

      Etant l’auteur des des 3 articles sur le portrait, je m’y colle pour une réponse.
      Est-il possible de faire une sorte de tutoriel sur « bien préparer sa séance photo avec un modèle » ? Oui. Mais l’intérêt est assez faible car il manquera plein de choses, impossible à retranscrire à l’écrit. Ce tutoriel sera loin d’être exhaustif.
      La meilleure solution reste un cours avec une partie théorique sur la préparation en amont, le choix des poses, lumière naturelle ou flash, comment préparer une lumière intéressante en studio, quelques rudiments sur la gestion des personnes. Puis une partie pratique, 1h15 en studio et 50mn en extérieur. Groupe de 3 personnes.
      C’est ce que je fais.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.*