1999€

Non, ce n’est pas une déformation visuelle ni une erreur de frappe. 1999€ est bien le prix du Pentax K-1, premier Full Frame numérique de la marque Pentax. Si pour certains ce prix est encore trop, ils oublient que ce tarif est nettement inférieur à ce que propose la concurrence. Le K-1 intègre un capteur Sony de 36Mpx, de seconde génération.

K-1_Presse05

 

Rappel

Le Full Frame, Plein Format en français, version Pentax est un vieux serpent de mer, qui remonte loin dans le temps, il y a plus de 15 ans, à la Kina 2000. A l’époque, Philips n’avait jamais été au bout de la conception de son capteur et le projet a avorté. Si Pentax avait réussi à sortir cet appareil, il est possible que l’APS-C n’eût jamais régné.

Par la suite, tel un serpent de mer, la rumeur est revenue, périodiquement, laissant croire aux aficionados de la marque que cette fois, c’est sûr, c’était l’année où… Trop d’espoirs ont été douchés. Beaucoup s’en sont allés voir ailleurs. Mais ce qui a le plus été problématique, c’est la perte de photographes professionnels, c’est à dire ceux qui utilisent les boitiers de la marque dans leur métier. Canon et Nikon les ont captés et, tout doucement, Pentax s’est affaibli. Si Ricoh n’avait pas racheté la marque à Hoya en 2011, il est très possible que celle-ci aurait disparu.

Depuis 2012, Ricoh a dû rétablir la confiance au sein même de Pentax et tenter de redonner confiance aux acheteurs. Une nouvelle société a été créée, Ricoh Imaging. Cette dernière a refondu l’offre reflex expert et moyen de gamme, tout en sortant un MF devenu best-seller, le 645Z. Le 645Z a eu le grand mérite de rassurer un peu les professionnels. Pentax était à nouveau capable de proposer des appareils modernes, de grande qualité. Les boitiers reflex K-5II/IIs puis K-3 et K-S2 ont pu consolider la base en proposant des APS-C performants. Restait le segment Full Frame, véritable fer de lance pour une reconquête.

K-1_Presse03

Mais voilà, sortir un Full Frame n’est pas simple. Il ne s’agit pas concevoir uniquement un boitier et le proposer aux acheteurs. Le défi était aussi côté optique. Depuis 2007, la lignée des objectifs FA (adaptée au champ visuel d’un capteur 24×36) s’est éteinte. Bien qu’il reste quelques spécimens au catalogue, rien de nouveau n’était développé dans les laboratoires de recherche.

C’est donc tout un écosystème que Ricoh Imaging a dû repenser, de nouveaux zooms, de nouvelles focales fixes. Pour ce faire, la firme a fait le choix de s’appuyer sur quelques objectifs conçus par d’autres, ceci dans le but de proposer rapidement des objectifs de qualité. Les DFA 24-70 f/2.8 et DFA 15-30 f/2.8 sont nés Tamron, mais ont été fabriqués avec de l’ADN Pentax. Parallèlement, la R&D optique interne a travaillé sur d’autres optiques, en remettant à niveau d’anciennes formules optiques. Si les DAF 150-450 et DFA 28-105 f/3.5-5.6 sont les premiers nés, d’autres vont faire rapidement leur apparition, comme le DFA 70-200 f/2.8 (on parle aussi d’un 85 f/1.4 ou 1.2, d’un 50, d’un très grand angle et d’une longue focale).

 

Caractéristiques techniques

Depuis le début février, les principales caractéristiques du K-1 étaient distillées sur Internet. L’embargo ayant été levé le 18 février, on peut donc les présenter officiellement.

Caractéristiques techniques K-1

CAPTEURFormat FF 36,7Mpx (36,15 réel)
MONTUREMonture K : Baïonnette KAF2 (coupleur AF, contacts d’information, contacts d’alimentation) avec Motorisation Autofocus disponible par le boîtier Compatible avec les objectifs en monture KAF3, KAF2, KAF, KA et les zooms motorisés
VISEURPentaprisme Couverture 100% grossissement 0,70x Grid Display : Mires d'aide à la composition et à la mise au point interchangeables électroniquement (4x4 Grid, Golden Section, Scale display, Square 1, Square 2, Grid Color: Black/White) Dégagement oculaire : 20,6mm Correcteur dioptrique : de -3.5m à +1.2m
MISE AU POINTTTL : mise au point automatique à coïncidence de phase Capteur de mise au point : SAFOX XII 33 points AF (25 points de mise au point de type croisé au centre) - Sensibilité : -3EV Plage de luminosité: -3 à 18 IL (ISO 100, à température normale) Mesure TTL : -3 à 20 IL
AUTOFOCUSAF S (mise au point single) AF C (mise au point continue) AF A (mise au point automatique) M (mise au point manuelle) Assistance AF par LED dédiée
MESURE D'EXPOSITIONTTL sur 86000 cellules. Multizone, pondérée centrale et spot. Correction d'exposition ±5 IL (par incrément de 1/2 IL ou 1/3 IL)
MODES D'EXPOSITIONMode vert, Programme (P), Priorité Sensibilité (Sv), Priorité Vitesse (Tv), Priorité Ouverture (Av), Priorité Vitesse et Ouverture (Tav), Manuel (M), Pose B, Vitesse synchro flash, USER1 à USER5
VITESSE OBTURATIONAuto : 1/8000-30 s ; manuel : 1/8000-30 s ; (pas de 1/3 IL ou de 1/2 IL), pose B
MOTORISATIONRafale : 4,4 i/s (FF) ou 6,5i/s (APS-C) JPEG L : env. 70 vues en rafale RAW : env. 17 vues en rafale
SENSIBILITÉ ISOISO AUTO / 100 à 204 800 ISO (par incrément de 1 IL, 1/2 IL ou 1/3 IL)
STABILISATIONIntégré au capteur (par déplacement du capteur sur 5 axes) - Efficacité de 5 Stops
FLASHPas de Flash Intégré Vitesse synchro : 1/200 s.
ANTIPOUSSIEREOui (Système DR II)
TROPICALISATIONOui, 87 points d'étanchéité
MÉMOIRE2 emplacements Carte mémoire SD, SDHC ou SDXC (conforme aux normes USH-1),
FORMAT IMAGEPhoto RAW (14 bits) PEF ou DNG JPEG FF : L (36M: 7360 x 4912), M (22M: 5760 x 3840), S (12M: 4224 x 2816), XS (2M: 1920 x 1280) RAW: L (36M: 7360 x 4912) JPEG APS-C : L (15M: 4800 x 3200), M (12M: 4224 x 2816), S (8M: 3456 x 2304), XS (2M: 1920 x 1280) RAW: (15M: 4800 x 3200) Qualité d'enregistrement JPEG : *** (Best), ** (Better), * (Good) Vidéo FULL HD (MPEG-4 AVC / H.624), 1920 x 1080, 60i/50i/30p/25p/24p HD, 1280 x 720, 60p/50p 4K en intervallomètre
DIMENSIONS110 x 136,5 x 85,5 mm
POIDS0,925 kg
CONNEXIONUSB 2.0 (type Micro B) HDMI (type D) Port X-Synch Prise déclenchement externe Prise Micro stéréo Prise casque
ALIMENTATIONBatterie Lithium-ion D-LI90 Prise alimentation externe
AUTRESGPS - WiFi (b/g/n) PixelShift Absence de filtre passe bas (émulation logiciel) Obturateur prévu pour 300 000 déclenchements 2 boutons Fx configurables par l'utilisateur LEDs d'éclairage

 

Quelques réflexions

Ce boitier allie des fonctionnalités classiques à des gadgets parfois surprenants, à l’instar des LEDs. Placés judicieusement (les trappes, l’objectif et autour de l’écran), ils permettent au photographe d’avoir une clarté lors des manipulations dans le noir. Ils ont le mérite de ne pas éblouir le photographe ou son entourage lors de la pratique photographique en milieu obscur.

Les ISO. La montée à 204 800 ISO laisse tout à la fois perplexe et rêveur. Perplexe car, honnêtement, ces hautes valeurs d’ISO sont assez irréalistes. On peut se poser des questions sur la qualité réelle qu’on aura avec un tel cliché. Mais rêveur, car cela permet de penser que des valeurs comme 6400 et 12800 (peut-être même plus) permettront des photos largement exploitables au format A3.

L’augmentation du nombre de collimateurs est assez faible. L’AF ressemble fortement à celui du K-3 mais la numérotation évolue puisque le SAFOX est en version 12. Avec 33 collimateurs, on est loin de ce qu’offre la concurrence, mais la répartition des collimateurs est homogène, couvrant assez bien l’espace. Quelques brevets laissent penser qu’une amélioration est présente, mais difficile à quantifier pour le moment. Il conviendra donc d’effectuer quelques tests dans des conditions réelles pour en connaitre la vélocité.

K-1_Presse02

L’écran orientable est impressionnant. Si je n’en suis pas un utilisateur effréné, sa relative facilité d’utilisation et sa souplesse permettent d’envisager son usage quand les circonstances l’exigeront. A tester. Certains regretteront qu’il ne soit pas tactile.

Hérité du K-3, le GPS (et plus globalement, l’astrotraceur O-GPS1) est inclus dans le boitier, au détriment d’un petit flash interne (que certains regretteront). Il en est de même pour la fonction PixelShift qui semble avoir été améliorée pour les gestions des fantômes (mouvement du vent, ombres, animaux).

Petite nouveauté, le Wi-Fi est intégré au K-1. Il reste à connaître son usage, mais on peut imaginer le pilotage à distance (via un plug-in Lr comme pour le 645Z ?) du boitier ou le transfert des fichiers vers l’ordinateur en mode Wireless. Cela pourrait expliquer le port USB2, lequel serait moins utile.

Il convient également de noter la plage de luminosité qui est comprise entre -3 à 18 IL.

L’ergonomie générale reste similaire à celle du K-3. Il y a évidemment quelques changements, comme le second sélecteur à droite du viseur pour atteindre plus facilement certaines fonctionnalités. On notera aussi l’apparition d’une troisième molette sous les doigts pour modifier les options de certaines fonctions. Toujours coté changement, le levier permettant la bascule photo/vidéo est sous le second sélecteur, ce qui permet à la touche « lecture » de revenir à droite de l’écran. Coté personnalisation, un second bouton Fx est disponible.

K-1_Presse04

Et, gadget pour les uns mais véritable outil d’aide à la composition pour d’autres, les verres de visées seront changeables de manière électronique. Il ne sera plus nécessaire d’acheter un dépoli et le changer manuellement. La position Grid va permettre de choisir 5 ou 6 grilles natives. Par simple modification du firmware, cette fonction pourra être étoffée.

Pour les amateurs de studio, on notera la synchro flash qui est désormais de 1/200s. Ce petit pas est un nouveauté car cela implique que, pour la première fois depuis longtemps, Pentax a conçu une nouvelle cellule. Ce qui est logique puisqu’il s’agit d’une cellule pour FF et plus pour APS-C. Elle semble d’ailleurs extrêmement compacte puisque la différence de taille entre K-3 (APS-C) et K-1 (FF) est plus que minimale.

La vidéo est le laissé pour compte dans l’histoire. Si le boitier pêche quelque part, c’est dans ce domaine. Soit Ricoh Imaging ne croit pas à la vidéo sur un boitier réflex, soit la firme n’a pas été capable d’opérer des percées intéressantes en 4K et AF vidéo, soit le capteur Sony 36mpx ne permet pas nativement la vidéo en 4K, contrairement au capteur 42mpx. Nul doute que ce sera un des points principaux pour les reproches dans la presse spécialisée.

Restent les optiques. Pentax ayant toujours eu une fidélité envers la monture K depuis que cette dernière existe, tous les objectifs K fonctionneront avec le Full Frame. Simplement, certains objectifs APC-S (les DA) ne pourront pas utiliser toutes les possibilités d’un capteur plein format. Pour eux, Pentax a mis en place un mode crop, transformant de manière électronique, le FF en un APS-C. Simple et efficace, le crop pourrait n’être activé automatiquement que si le boitier détecte un objectif DA ou de manière manuelle, à la demande, y compris sur des objectifs DFA ou FA. Cela veut dire que le K-1 pourra être utilisé aussi bien comme un FF que comme un APS-C, avec les mêmes avantages que ce dernier. En mode APS-C, le K-1 se comportera comme un K-5 ou presque, les fichiers produits étant de 4800 x 3200 pixels (au lieu de 7360 x 4912 pixels en mode FF – le K-5 proposait une définition de 4928 x 3264 pixels). Par corollaire, la densité du capteur 36mpx FF est plus ou moins celle d’un capteur 16mpx APS-C.

Côté stockage, chaque fichier RAW pesant environ 42Mo, des cartes SD de grandes capacités et rapides sont nécessaires. 32 ou 64Go obligatoires, avec des débits d’au moins 45Mo/s en écriture. Un fichier JPG FF 3*, c’est environ 21Mo.

Si la batterie reste la même (on peut saluer l’effort de Pentax sur ce point, même si c’est au détriment quelque peu de l’autonomie), un nouveau grip fait son apparition, le D-BG6 (tarif estimé 250€).

Pour le tethering, on disposera du logiciel Image Transmitter 2 (le même que pour le 645Z). On peut donc supposer qu’un module dédié à Lr permettant de piloter le K-1 sera disponible prochainement (comme pour le 645Z).

 

Coté concurrence

Un petit tableau valant mieux qu’un long discours, voici les principales caractéristiques du K-1 et de ses concurrents.

PENTAX K-1CANON 6DCANON 5D mkIIINIKON D610NIKON D750NIKON D810SONY A7R II
Capteur 36mpx CMOS sans filtre AACapteur 20,2mpx CMOSCapteur 22mpx CMOSCapteur 24mpx CMOSCapteur 24mpx CMOSCapteur 36mpx CMOS sans AACapteur 42mpx CMOS Exmos R rétroéclairé sans AA
AF 33 points dont 25 en croixAF 11 points de type croiséAF 61 points dont 41 en croixAF 39 points dont 9 en croixAF 51 points dont 15 en croixAF 51 points dont 15 en croixAF 399 points
Plage de luminosité / sensibilité : -3 à 20 ILPlage de luminosité / sensibilité : -3 à 18 ILPlage de luminosité / sensibilité : -2 à 18 ILPlage de luminosité / sensibilité : 0 à 20 ILPlage de luminosité / sensibilité : -3 à 19 ILPlage de luminosité / sensibilité : -2 à 19 ILPlage de luminosité / sensibilité : -2 à 20 IL
Cellule de mesure d'expo 86000 pixels RVBCellule de mesure d'expo 63 zones SPCCellule de mesure d'expo 63000 pixels RVBCellule de mesure d'expo 2016 pixels RVBCellule de mesure d'expo 91000 pixels RVBCellule de mesure d'expo 91000 pixels RVBCellule de mesure d'expo 1200 zones
ISO :
100 - 204 800
ISO :
100 - 25 600
(50 à 102 400 en mode étendu)
ISO :
100 - 25 600
(50 à 102 400 en mode étendu)
ISO :
100 - 6400
ISO :
100 - 12 800
(51 200 en mode étendu)
ISO :
64 - 12 800
(51 200 en mode étendu)
ISO :
100 - 25 600
(50 - 102 400 en mode étendu)
1/8000s - 30s1/4000s - 30s1/8000s - 30s1/4000s - 30s1/4000s - 30s1/8000s - 30s1/8000s - 30s
synchro flash : 1/200ssynchro flash : 1/180ssynchro flash : 1/200ssynchro flash : 1/200s (annoncé 1/250s)synchro flash : 1/200s (annoncé 1/250s)synchro flash : 1/250ssynchro flash : 1/250s
rafale RAW : 4,4i/srafale RAW : 4,5i/srafale RAW : 5i/srafale RAW : 6i/srafale RAW : 6,5i/srafale RAW : 5i/srafale RAW : 5i/s
Viseur 100% - 0,70xViseur 97% - 0,71xViseur 100% - 0,71xViseur 100% - 0,70x (en mode DX 97%)Viseur 100% - 0,70x (en mode DX 97%)Viseur 100% - 0,70x (en mode DX 97%)Viseur électronique 100% - 0,78x
2 slots SDXC UHS-11 slot SD UHS-11 slot SD UHS-1 + 1 slot CF2 slots SD UHS-12 slots SD UHS-11 slot SDXC UHS-1 + 1 slot CF type 12 slots SD UHS-1 / Mémory Stick
Ecran 3,2" 1,037 mpx, orientable multi-axe Ecran 3" 1,040 mpxEcran 3,2" 1,040 mpxEcran 3,2" 920 0000pxEcran 3,2" 1,2 mpx, orientable (bascule)Ecran 3,2" 1,2 mpxEcran 3" 1,2mpx, orientable
Tropicalisation totaleTropicalisation partielleTropicalisation totaleTropicalisation partielleTropicalisation partielleTropicalisation totaleTropicalisation : NC
Obturateur Nbr déclenchements : 300 000Obturateur Nbr déclenchements : 100 000Obturateur Nbr déclenchements : 150 000Obturateur Nbr déclenchements : 150 000Obturateur Nbr déclenchements : 150 000Obturateur Nbr déclenchements : 200 000Obturateur Nbr déclenchements : NC.
760 clichés 1090 clichés950 clichés900 clichés1230 clichés1200 clichés290 clichés
Pas de flash intégréPas de flash intégréPas de flash intégréflash intégréflash intégréflash intégré
GPS
WiFi
Stabilisation boitier
GPSGPS (option)
WiFi (option)
GPS (option)
WiFi (option)
GPS (option)
WiFi
GPS (option)
WiFi (option)
WiFi & NFC
110 x 131,5 x 77,5 mm (h x l x p)
1010gr avec batterie
110,5 x 144,5 x 71,2mm (hxlxp)
755gr avec batterie
116 x 152 x 76mm (hxlxp)
950gr avec batterie
113 x 141 x 82mm (hxlxp)
850gr avec batterie
113 x 140,5 x 78mm (hxlxp)
840gr avec batterie
123 x 146 x 82mm (hxlxp)
980gr avec batterie
95,7 x 126,9 x 60,3mm (hxlxp)
582gr / 625gr
Tarif au 18/02/2016 : 1999€ (boitier nu)
prix moyen constaté
Tarif au 18/02/2016 : 1550€ (boitier nu)
prix moyen constaté
Tarif au 18/02/2016 : 2849€ (boitier nu)
prix moyen constaté
Tarif au 18/02/2016 : 1400€ (boitier nu)
prix moyen constaté
Tarif au 18/02/2016 : 1850€ (boitier nu)
prix moyen constaté
Tarif au 18/02/2016 : 3190€ (boitier nu)
prix moyen constaté
Tarif au 18/02/2016 : 3490€ (boitier nu)
prix moyen constaté

 

 

Les démonstrations auront lieu au CP+ à compter du 25 février prochain. La mise en vente est prévue courant avril 2016.