Le test a été effectué sur un Pentax K-1

 

Le SMC Pentax-FA* 300mm F4.5 ED(IF) est apparu sur les étals des revendeurs photo en 1991. C’était donc il y a 25 ans, à l’époque où les reflex numériques n’existaient (et encore !) que dans la tête de quelques chercheurs. Quel est, dans le monde numérique d’aujourd’hui, l’intérêt de ce téléobjectif renommé ? Nous allons essayer d’y voir un peu plus clair.

Qu’il nous soit au préalable permis de remercier chaleureusement le fidèle lecteur de PentaxKlub qui nous a prêté son exemplaire pendant quelques jours. Il a souhaité conserver l’anonymat, mais il se reconnaîtra.

 

 

 

Présentation de l’objectif

Généralement, les téléobjectifs se rappellent, par leur poids, aux bons souvenirs de leurs utilisateurs. C’est surtout vrai si on les « promène » toute une journée devant son boîtier, a fortiori s’il s’agit du K-1. Ce boîtier, rappelons-le, pèse déjà un bon kilo !

Ce FA * 300mm ne se fait pas trop sentir : il ne pèse « que » 935g, c’est-à-dire 140 grammes de moins que l’actuel DA* 300mm testé par ailleurs. Ses dimensions sont également inférieures, tant en diamètre qu’en longueur (73mm x 160mm), à celles de son successeur (83mm x 184mm).

Comme souvent à l’époque, l’extérieur est de couleur beige. Cette couleur est relativement fragile et se marque facilement : il n’est pas rare d’y voir des traces noires laissées par les frottements.

Les bagues de diaphragme et de mise au point sont de couleur noire. La bague de mise au point, recouverte de caoutchouc au contact agréable, est suffisamment large pour être actionnée aisément.

La motorisation de la mise au point est assurée par le boîtier. La mise au point elle-même s’effectue sans allongement de l’objectif, de façon interne (IF).

Ce FA* 300mm comporte dans sa formule optique 3 lentilles en verre ED (« Extra low Dispersion ») pour minimiser les aberrations.

Le pare-soleil se fixe par baïonnette en matière plastique. La manœuvre est assez malaisée et il faut s’y reprendre plusieurs fois pour parvenir à le fixer correctement, surtout si la baïonnette est quelque peu usée.

 

 

 

Principales caractéristiques techniques

NomSMC Pentax-FA* 300mm F4.5 ED(IF)
Identifiant produit24400
Focale300mm
Ouverture maximalef/4.5
Ouverture minimalef/32
MontureKAF
Distance minimale de mise au point 200cm
Système de Mise au pointAF (« screwdrive »)
Mise au point interne Oui
Bague de diaphragmeOui
DiaphragmeAutomatique, 8 lamelles
Grossissement0.17x
Construction9 éléments, 7 groupes (3 lentilles ED)
Angles de vueAPS-C : 5.5° / 4.6°
Full-frame : 8.2° / 6.9°
Quick-ShiftNon
Diamètre de filtre67mm
Pare-SoleilMH-RBC67
Dimensions (Longueur x Diamètre)160mm x 72,5mm
Poids935g
Protection tout tempsNon
EtuiS90-160
Traitement multi-couchesSMC
Années de production1991 - 2004

 

 

 

Prise en main

Rappel : PENtaxKlub ne disposant pas de laboratoire, nos tests ne sont pas mesurés par des outils. Nous souhaitons apporter un point de vue utilisateur et essentiellement photographique. Nos commentaires et note technique sont donc le fruit d’une analyse visuelle. 

La prise en main de cet objectif s’effectue très facilement : il s’avère très bien équilibré sur le boîtier K-1 utilisé. L’ensemble représente un poids certes respectable (plus de 2 kg), mais facilement manipulable. Attention toutefois à ceux qui voudraient le transporter en billebaude avec la seule courroie de cou : les cervicales se manifesteront assez rapidement !

Pour cette utilisation, on recommandera plus volontiers un harnais. Ce type de portage est moins douloureux pour les cervicales puisque l’objet transporté pèse alors sur les épaules uniquement.

L’utilisation des 2 bagues (diaphragme et mise au point) s’est avérée facile. La bague de diaphragme est bien crantée, celle de mise au point présente une fermeté suffisante, mais pas excessive.

En autofocus, la mise au point s’est avérée très rapide et précise sur le K-1.

De fait, le seul petit problème concerne la fixation du pare-soleil évoquée plus haut.

 

 

 

D’un point de vue technique

 

Aberrations chromatiques, distorsion, netteté et flare

Le FA* 300mm n’a été testé que sur le Pentax K-1 et uniquement en mode FF (24×36).

 

 

Vignetage

Aucun vignetage n’est décelable à l’œil nu, et ce, quelle que soit l’ouverture.

 

 

Aberrations chromatiques

Même en prenant des images dans des conditions qui les favorisent, il n’a pas été constaté d’AC importantes. Elles sont négligeables et leur correction en post-traitement en sera facilitée.

 

 

Netteté et contraste

Cet objectif assure une excellente netteté des images. Le contraste se situe en léger retrait. Mais il faut garder à l’esprit que c’est un objectif construit pour la photo argentique. Depuis, les traitements des verres ont été considérablement modifiés et améliorés. Notre habitude de visualiser des images numériques pourrait fausser quelque peu le jugement que l’on pourrait émettre sur ces objectifs « anciens ». Objectivement, si l’on peut s’exprimer ainsi, les images produites par le FA* 300mm sont de très bon niveau.

 

 

Distorsion

Aucune distorsion n’est décelable en utilisation courante. Si elle existait, seules des mesures de laboratoire pourraient la mettre en évidence.

 

 

Flare

Si les aberrations chromatiques sont très discrètes, le flare est nettement plus visible comme le montre l’image ci-dessous. L’utilisation du pare-soleil est donc fortement recommandée.

Pentax FA* 300mm - Flare

Pentax FA* 300mm – Flare

 

 

 

Images

Toutes les photos ci-dessous sont issues de fichiers RAW. Elles ont été redimensionnées et un filigrane y a été apposé. 

OuverturesImages Extrait 100%
f/4.5
FA*300mm f/4.5

FA*300mm f/4.5

FA*300mm f/4.5 Extrait

FA*300mm f/4.5 Extrait

f/5.6
FA*300mm f/5.6

FA*300mm f/5.6

FA*300mm f/5.6 Extrait

FA*300mm f/5.6 Extrait

f/8
FA*300mm f/8

FA*300mm f/8

FA*300mm f/8 Extrait

FA*300mm f/8 Extrait

f/11
FA*300mm f/11

FA*300mm f/11

FA*300mm f/11 Extrait

FA*300mm f/11 Extrait

f/16
FA*300mm f/16

FA*300mm f/16

FA*300mm f/16 Extrait

FA*300mm f/16 Extrait

 

 

Bokeh

Comme le montre l’image ci-dessous, le bokeh produit par le FA* 300mm f : 4.5 est agréable et bien fondu.

Iso 640 - f:5.6 - 1/200°s

Iso 640 – f:5.6 – 1/200°s

 

L’objectif est donc apte à donner toute satisfaction en proxi-photographie. Il conviendra toutefois de noter, dans ce domaine en particulier, que la distance minimale de mise au point est de 2m. Dans ces conditions, il sera sans doute nécessaire de « cropper » assez fortement lorsque l’on photographiera, par exemple, des libellules ou des papillons. Et bien davantage encore pour des insectes plus petits. Et dans ce cas de figure, pour peu que la lumière ne soit pas très abondante, la nécessaire montée en ISO provoquera inévitablement un bruit numérique non négligeable. Ceci aussi bien en photo d’insectes qu’en photo d’oiseaux par exemple, comme le démontre l’image ci-après, prise à 6400 ISO.

Gallinule (poule-d'eau) - Iso 6400 - f:9 - 1/320°s

Gallinule (poule-d’eau) – Iso 6400 – f:9 – 1/320°s

 

 

 

Tarif et Concurrence

Cet objectif n’étant plus fabriqué depuis 2004, on ne peut le trouver que sur le marché de l’occasion. Sa cote actuelle varie, selon son état, entre 450 et 650€ environ. Le DA* 300mm f/4 actuel, compatible avec le plein format, se trouve parfois, d’occasion, à un prix à peine supérieur, entre 700 et 750€. Dans cette hypothèse, nous ne pourrions que vous conseiller le plus récent qui présente notamment 2 avantages. Le premier est son ouverture légèrement supérieure. Le second est une qualité d’image exceptionnelle due en partie à de meilleurs et plus modernes traitements des verres des lentilles.

 

 

 

Conclusion

Le SMC Pentax-FA* 300mm F4.5 ED(IF) a constitué, indéniablement, un excellent téléobjectif pour la photo argentique. Le passage au numérique fait apparaître quelques limitations, surtout à des sensibilités élevées, mais cette optique reste pleinement utilisable sur des boîtiers récents. Si on ne la possède pas déjà, il sera sans doute préférable d’opter pour la version DA*. Mais, si on la trouve en occasion à un prix avoisinant les 500€, alors elle peut devenir une alternative à ne pas négliger.

 

Les Plus

  • La très bonne qualité d’image
  • La construction de très bon niveau
  • Les qualités optiques (distorsion, AC et vignetage)
  • les dimensions et le poids, bien contenus

 

Les moins

  • la distance de mise au point minimale un peu éloignée (2m)
  • la sensibilité au flare

Note

Note : 4/5

 

Appréciation PENtax Klub

Note : 3,5/5

 

 

Galeries

Libellule (Photo CB) - Iso 800 - f:8 - 1/1000°s

Libellule (Photo CB) – Iso 800 – f:8 – 1/1000°s

 

Voilier (Photo CB) - Iso 800 - f:5 - 1/500°s

Voilier (Photo CB) – Iso 800 – f:5 – 1/500°s

 

Grenouille (Photo CB) - Iso 400 - f:5.6 - 1/640°s

Grenouille (Photo CB) – Iso 400 – f:5.6 – 1/640°s

 

Roseaux - Iso 640 - f:5.6 - 1/2000°s

Roseaux – Iso 640 – f:5.6 – 1/2000°s

 

Libellule - Iso 200 - f:6.3 - 1/500°s

Libellule – Iso 200 – f:6.3 – 1/500°s

 

Iso 320 - f:5.6 - 1/800°s

Iso 320 – f:5.6 – 1/800°s

 

Crédits photo Micaz (sauf précision) – Cliquez sur les photos pour agrandir