Cette prise en main a été effectuée avec un Pentax K-1.

 

L’HELIOS 44K-4 58mm f/2 appartient à la série des objectifs Helios, qui a connu son heure de gloire du temps de l’argentique, grâce notamment à la marque de boîtiers russes (à l’époque, soviétique) Zenit. Le modèle 44, de focale 58mm, était l’objectif de kit standard. Il a connu de nombreuses déclinaisons. Sa formule optique semble avoir été copiée du Carl Zeiss Jena Biotar 58mm f/2.

De fait, la première version est apparue en 1958 en monture M39 (standard Leica) et en monture « Start ». Mais la conception date du début des années 1950, lorsque l’URSS a eu, dans son « giron », les productions optiques de l’ex Allemagne de l’Est. Différentes versions ont ensuite été produites en monture M42. Si la formule optique restait inchangée, les traitements et la présentation pouvaient différer d’une série à l’autre. Ceci, conjugué avec les aléas d’une production « irrégulière », explique les différences de piqué parfois constatées.

Une constante : la bague de diaphragme graduée de f/2 à f/16. Dans certaines séries, le diaphragme a comporté 13 lamelles et 8 dans d’autres. L’objectif testé en comporte 6.

L’Helios 44 f/2 de 58mm est probablement l’objectif qui a été produit dans le plus grand nombre d’exemplaires au monde. Du moins, en monture M42. Cette version en monture K (issue de la version 44M-4) est beaucoup plus rare. Elle a l’insigne avantage d’éviter l’utilisation d’une bague de conversion M42/K tout en conservant les qualités des versions M42.

Son numéro de série indique que cet objectif a été produit en 1993.

 

ObjectifBaïonnetteDiaphragme
Helios 44K-4 en monture K

Helios 44K-4 en monture K

Helios 44K-4 en monture K (baïonnette)

Helios 44K-4 en monture K (baïonnette)

Helios 44K-4 Diaphragme

Helios 44K-4 Diaphragme

Présentation de l’objectif

  • Focale : 58mm (en réalité 58,6mm)
  • Ouverture maximale / Ouverture minimale : f/2 à f/16
  • Nbr de lentilles : 6 / Nbr de groupes : 4 / Nbr de lamelles de diaphragme : 6
  • Poids : 256g (nu, sans bouchons)
  • Longueur maximale : 54mm
  • Diamètre maximum : 64mm
  • Diamètre de filtre : 52mm (ne tourne pas lors de la mise au point)
  • Aspect : Construction sérieuse, couleur noire, baïonnette métallique. Échelles des ouvertures et des distances sérigraphiées en blanc.

 

 

D’un point de vue technique

  • Aberrations chromatiques : non décelées en format normal. Peu importantes en format 100% et donc facilement traitables.
    Image entièreExtrait 100%
  • Flare : assez sensible au flare, comme de nombreux objectifs de l’époque n’ayant pas bénéficié des meilleurs traitements multicouches
    Helios 44K-4 Flare

    Helios 44K-4 Flare

     

  • Piqué, netteté : élevés, dès la pleine ouverture. Contraste parfois en retrait, selon les circonstances.
  • Vignettage : faible (pleine ouverture) à non décelable
  • Distorsions : non décelables à l’œil nu
  • Distorsions géométriques : non décelables à l’œil nu
  • Bokeh : c’est probablement un des points forts de cet objectif. Il est magnifiquement fondu à toutes les ouvertures et devient même « tournant » dans certaines conditions à la pleine ouverture (f/2).
Helios 44K-4 Bokeh

Helios 44K-4 Bokeh

ObjectifImagesExtrait 100%
Helios44K-4 f/2
Helios44K-4 f/5.6
Helios44K-4 f/11
Pentax K 55mm f/1.8 à f/5.6
Pentax FA 50mm f/1.4 à f/5.6
Zeiss Planar 50mm f/1.4 à f/5.6

 

Avis PentaxKlub

Les images produites présentent un piqué relativement rare sur les objectifs de l’époque argentique et un bokeh qui, dans certaines conditions, devient « tournant ». Dans tous les cas et à toutes les ouvertures, ce bokeh est bien fondu, la profondeur de champ étant faible aux grandes ouvertures, nettement plus faible que sur des objectifs standards de 50mm.

Cette version en monture K se négocie généralement entre 40 et 60€. Dans cette fourchette de prix, c’est incontestablement une très bonne affaire pour un exemplaire en bon état et bien traité.

 

Note

Note : 4/5

Galerie :

Crédit photo : Micaz – Cliquez sur les photos pour agrandir