[Test Express] Objectif Pentax FA 20-35 mm f/4 AL

Ce test (express) du FA 4/20-35 mm AL a été effectué avec un Pentax K-1

 

Ce zoom FA 20-35 mm f/4 AL, sorti en 1998, a été conçu pour équiper des boîtiers 24×36 argentiques (comme le Z-1, Z-1P et autre M).

Présentation de l’objectif FA 20-35 mm f/4 AL

Prise en main et généralités

Il a fait parti des premiers objectifs « très » polycarbonate de la marque. Peut-être même le premier. Il est très léger et compact pour son range.

À sa sortie, son côté « plastique » fut moyennement apprécié par les pentaxistes, d’autant plus que son prix n’était pas spécialement compact :  4500 F (l’auteur l’a payé 3900 F en VPC). Il était à 1450 € au catalogue de DP au moment de sa cessation de vente. En occasion, iI est rare en France, voire introuvable. Mais, parfois, on peut arriver à le trouver, à des prix abordables. Le côté plastique du FA 20-35 f/4 a un côté plastique donne une impression d’une certaine fragilité, même si ce n’est pas le cas dans la réalité.

Monté sur un Full Frame, il offrira un champ visuel allant de l’ultra grand-angle (20 mm) au grand-angle (35 mm). Sur un APS-C, le champ visuel proposé sera différent, allant du 35 au 53 mm environ (soit du GA +). Par rapport à un DFA 24-70 f/2.8, il a un immense avantage, celui de proposer un champ visuel plus important dans le bas du range, puisqu’il commence à 20 mm au lieu de 24. Autant pour les hautes focales, cela n’a pas une grande importance, autant pour les courtes focales, 4 mm peuvent changer beaucoup. Ce sont 9° de vision supplémentaire qui sont offerts (70 au lieu de 61). Très intéressant pour les amateurs de paysages ou de voyages, des pratiques pour lesquels ce zoom est recommandé.

Caractéristiques techniques
  • Focale : 20 mm – 35 mm
  • Ouverture maximale/Ouverture minimale : 4 -22
  • Nbr de lentilles/Nbr de groupes/Nbr de lamelle de diaphragme : 10 lentilles en 8 groups – diaphragme à 8 lames
  • Poids : 245 g
  • Aspect : tout polycarbonate apparent
  • Bénéficie d’un traitement similaire au ghostless des Limited, pare-soleil tulipe avec fenêtre à filtre fourni à l’origine
Le FA 20-35, un objectif ancien qui se laisse pas conter.
Le FA 20-35, un objectif ancien qui ne s’en laisse pas conter. (© Ricoh Imaging)

 

Le FA 20-35 ne dispose pas de moteur autofocus intégré, il utilisera donc celui du boitier. L’objectif n’est pas tropicalisé.

Le FA 20-35 mm f/4 AL d’un point de vue technique

Nos tests ne sont pas mesurés par des outils. Nous souhaitons apporter un point de vue utilisateur et essentiellement photographique. Nos commentaires et note technique sont donc le fruit d’une analyse visuelle.

À noter que pour tout objectif, même le meilleur, il est toujours possible d’obtenir des imperfections visuelles (et plus particulièrement avec les AC), quelles que soient la focale et/ou l’ouverture.

Les AC apparaissent sous forme d’une frange violette (ou verte), désagréable à l’œil. Elles se forment quand les 3 couleurs de la lumière blanche (Rouge, Vert et Bleu) traversent une lentille, se séparent et ne se rejoignent pas au bon endroit pour produire une image nette. Le flare se manifeste dans certaines conditions de lumière, comme, par exemple, quand le soleil envoie ses rayons en biais sur l’objectif.

Images de test (cliquer pour voir)
 cliché à PO = f:4cliché à PO cropé à 100%cliché à f:8
Focale 20mm
FA20-35 à f:4-20mm
FA20-35 à f:4-20mm
FA20-35 à f:4 20mm crop 100%
FA20-35 à f:4 20mm crop 100%
FA20-35 à f:8 20mm
FA20-35 à f:8 20mm
Focale 24mm
FA20-35 à f:4 24mm
FA20-35 à f:4 24mm
FA20-35 à f:4 24mm crop 100%
FA20-35 à f:4 24mm crop 100%
FA20-35 à f:8 24mm
FA20-35 à f:8 24mm
Focale 28mm
FA20-35 à f:4 28mm
FA20-35 à f:4 28mm
FA20-35 à f:4 28mm crop 100%
FA20-35 à f:4 28mm crop 100%
FA20-35 à f:8 28mm
FA20-35 à f:8 28mm
Focale 35mm
FA20-35 à f:4 35mm
FA20-35 à f:4 35mm
FA20-35 à f:4 35mm crop 100%
FA20-35 à f:4 35mm crop 100%
FA20-35 à f:8 35mm
FA20-35 à f:8 35mm
  • Aberrations chromatiques : Très peu, en conditions « favorables », disparaissent à partir de 5,6
  • Flare : Résiste bien, n’apparaît qu’en contre-jour à très fort contraste, dans des conditions où aucun objectif ne résiste (ouverture dans une pièce sombre)
  • Homogénéité de l’image : Il y a une différence entre le centre-champ et le bord-champ, avec une faiblesse parfois visible dans les coins, surtout aux extrémités du range.
  • Piqué : De bon à très bon.
  • Vignettage : Léger à la PO
  • Distorsions : Présentes jusqu’à 25 mm, elles sont peu gênantes et traitables en post-traitement. Il y a aussi une distorsion géométrique visible aux focales citées ci-dessus pour la photo d’architecture.
  • Bokeh : Progressif et doux, crémeux. Mais pas toujours facile à obtenir avec des focales de 20 à 35 mm et une ouverture de f/4 !

Avis PentaxKlub

Pour une fois, un double avis sur cet objectif.

Valia

Excellent objectif, particulièrement en urbain. Très polyvalent, compact, bien fini et résistant.

Le mien date de 1999 et n’a jamais un seul problème. Je l’ai beaucoup utilisé en APS-C, sur le K-5 et K-5IIs, sur le K-1 il est devenu mon objectif fétiche.

 

F.

Le FA 20-35 est-il un excellent objectif ? Non selon mon point de vue. Est-il très bon ? Étonnamment oui pour un objectif argentique datant de 1998. Il est capable de produire de très bonnes, voire même d’excellentes photos. Sauf qu’il accuse un peu son âge et sa conception argentique. Le numérique étant passé par là (augmentation du nombre total de pixels et surtout uniformité de la répartition des photodiodes sur le capteur, contrairement à la répartition des grains de sel argentique dans une pellicule), cela se voit parfois dans l’homogénéité des images produites. Sans que cela soit rédhibitoire non plus.

Si vous aimez ce type de range, en l’absence d’équivalent numérique, n’hésitez pas à envisager son achat.

Note

Note globale82/100

 

Galerie

Reflets multiples en abyme et images dans l'image.
Café Bobillot à la Butte aux cailles, Paris (© Valia)
Départs à la Gare Montparnasse - K-1 avec FA 20-35 à 29mm
Départs à la Gare Montparnasse – K-1 avec FA 20-35 à 29 mm (© Valia)
Plage d'Houlgate à marée basse - K-1 avec FA 20-35 à 20mm
Plage d’Houlgate à marée basse – K-1 avec FA 20-35 à 20 mm (© Valia)
FA 20-35
Façade du Panthéon – K-1 mk II, 20 mm (© fyve)
FA 20-35
Rue parisienne – K-1, 28mm (© fyve)
FA 20-35
Tour Eiffel de nuit – K-1 mk II, 20 mm (© fyve)

 

Crédit photos : © Valia – Les images sont la propriété de l’auteur (sauf précision) – Cliquez pour agrandir

  • Thomas BERANGER
    12 mai 2017 at 13 h 48 min

    Dommage que la photo « Marseille en août en fin de journée » soit prise avec un K-5 à la focale native de 75 mm… Donc un peu en dehors des 20-35 monté sur un K-1 !!!
    Quant à la photo « Ombres et lumières portées. Galerie Juseph-Turenne », si elle est bien prise avec un K-1, c’est à la focale de 55 mm…
    Seule la photo « Café Bobillot à la Butte aux cailles, Paris » pourrait correspondre au test du 20-35 f/4, ce qui fait maigre pour se rendre compte de la qualité (ou non…) de cet objectif.

    • Valia
      12 mai 2017 at 14 h 25 min

      Merci pour le correctif. Je corrige. Les 2 clichés étaient faits au Tamron EX DG Di 2,8/28-75mm qui est également un excellent objectif.

      • Thomas BERANGER
        12 mai 2017 at 20 h 39 min

        Ah oui, tout de suite, c’est mieux… Et çà permet de se rendre compte qu’effectivement, ce 20-35 semble excellent.

        • Valia
          13 mai 2017 at 21 h 04 min

          Eh bien, voilà.