Cette prise en main a été effectuée avec un Pentax K-5IIs.

Comme il est d’usage à PentaxKlub, nos tests sont uniquement des tests de terrain et absolument pas des tests de laboratoire : nous pensons, en effet, que le photographe… photographie les sujets adaptés à ses objectifs et non des paires de lignes. Ce qui n’interdit pas de consulter par ailleurs les tests de laboratoire qui ont aussi leur utilité, évidemment !

Ce FA 77mm /1,8 est un objectif conçu à la fin de l’époque argentique pour le format 24×36. Il est d’une conception que certains disent ancienne, donc « obsolète » (1999).

 

Présentation de l’objectif Pentax FA 77mm /1,8 Limited

FA77:1,8 silver

Léger (270 gr), sa construction est celle d’un Limited, c’est à dire d’une qualité hors pair. Tout en métal satiné, noir ou argent, il n’est cependant pas tropicalisé. Il est compact et d’un contact très agréable. Le traitement de la lentille frontale est de type Ghostless, le nec plus ultra à l’époque de sa création.

S’agissant d’une focale fixe, la plage couverte par cet objectif est de 77mm en FF, ce qui donne pour un APS-C, 117,3mm. Son ouverture maximale est f:1,8, avec une distance minimale de mise au point à 0,7m.

La motorisation est est assurée par le boitier. L’objectif en lui-même n’est pas bruyant.

Pour les filtres (UV, Polarisant et autres ND), la fixation se fait par un filetage de diamètre 49mm.

Il est équipé d’un pare-soleil intégré coulissant.

 

Principales caractéristiques techniques

TypeFA 
focale / équivalent APS-C77mm117,8mm
ouverture mini / maxif:1,8f:22
construction optique7 éléments en 6 groupes
distance de MAP minimale0,7m
diamètre du filtre49mm
Dimensions (L x Ø)48mm x 64mm
Poids270 g.

 

Prise en main

L’objectif est d’un design caractéristique de Limited, c’est à dire à l’ancienne avec bague de diaphragme avec position A. La bague de mise au point, faite d’une double bande de fines cannelures fraisées dans la masse, sans habillage caoutchouté, est d’une bonne largeur.

L’objectif est doté d’un indicateur de distance, allant de 0,7m (distance minimale de mise au point) à l’infini, et d’une échelle d’indicateurs symétriques de diaphragmes permettant de régler la zone de profondeur de champ de trouver l’hyperfocale.

 

L’autofocus

Coté rapidité, il a celle du screw-drive du boitier, ce qui, pour un focale fixe de cette catégorie, est satisfaisant. Coté précision, le résultat est satisfaisant. Le tout dans un temps qui ne semble pas plus long que ce que l’on peut avoir sur d’autres objectifs.

 

D’un point de vue technique

Nous l’avons donc testé en conditions réelles, avec un APS-C. Les photos de tests ont été réalisées avec un ciel nuageux, par un « jour blanc ». Conditions mauvaises pour faire des photos, mais très correctes pour favoriser les aberrations chromatiques, et obtenir des couleurs très pures.

Les images que donne ce 77 Limited sont très bonnes, piquées, fouillées. Le rendu chromatique est neutre et délicat. Il ne donne toute sa mesure qu’en fermant d’un cran, à 2,8,  Il donne le meilleur de lui-même à f:5,6 et 8. Ce qui est intéressant vient surtout de la qualité particulière des images qu’il donne, du mélange de piqué très fin et de douceur et de modelé des images.

La focale de cet objectif, proche de 85mm, en fait un outil de outil de portrait. Rappelons ici que ces focales ont été conçues à l’époque où le format dominant est 24×36. Ce 77mm Limited est donc un outil parfait de portrait sur un boitier comme le K-1. Sur un boitier APS-C, il permet également le portrait, mais à une plus grande distance, sauf à vouloir faire du portrait très serré, voire partiel.

 

Aberrations chromatiques, distorsion, netteté et flare

Test FA77-1,8 Ltd1,8-8206

AC, franges violettes très évidentes à la PO f:1,8

 

Test FA77-1,8 Ltd8-8208

AC invisibles à F:8

 

Les aberrations chromatiques sont visibles en contre jour à la pleine ouverture et s’estompent ensuite. A 5,6 elles sont très estompées, ne créent plus de franges, à 8 elles ne sont plus visibles. Dans les autres cas elles sont rares et restent invisibles à moins d’un fort grossissement.

La distorsion n’est pas perceptible.

La netteté. A 1,8 et 2 l’image est moins piquée, même si le rendu chromatique est déjà superbe (photo1).  La netteté devient très bonne à partir de f/4.0 (photos 4, 5, 6 et 7). Les images sont théoriquement moins  fines sur les bords, dans la pratique, ce n’est pas patent. La résistance au flare est très bonne. 

 

Le bokeh

Il est crémeux à souhait et progressif même en APS-C -photo2

Toutes les photos ci-dessus ont été prise en RAW avec un K-5IIs et n’ont pas été retouchées. 

Test FA77-1,8 Ltd1,8-8198

Photo faite à la PO f:1,8

 

Test FA77-1,8 Ltd2,0-8205

Photo faite est à la PO f:1,8. MAP sur le vélo.

 

Test FA77-1,8 Ltd5,6-8202-2

Photo faite à f:5,6

 

Test FA77-1,8 Ltd5,6-8210

Photo faite à f:5,6

 

Test FA77-1,8 Ltd5,6-8210-crop

Crop à 100% de la partie centrale de la précédente

 

Test FA77-1,8 Ltd5,6-8228piqué

Photo faite à f:5,6

 

Test FA77-1,8 Ltd5,6-8225-portrait

Portrait de graphe street art. Rendu des matières et textures. f: 5,6

 

Test FA77-1,8 Ltd11-8230

photo faite à f:11

 

Test FA77-1,8 Ltd11-8229

photo faite à f:11

 

Les deux dernières photos peuvent être comparées à celles publiées dans des tests précédents, faites aux mêmes endroits et à la même distance.

Test FA77-1,8 Ltd5,6-8221

Photo faite à f:5,6

 

Test FA77-1,8 Ltd5,6-8214

Photo faite à f:5,6

Portrait_Carre-2

Portrait en studio, 1/125, f:8

 

Portrait_homme-2

Portrait en lumière naturelle, f:8

 

Tarif et Concurrence

On peut regretter le tarif de 1049 €.  Et le juger trop cher est  comparable aux réactions vis à vis des tarifs Leica.  Soit on les juge exorbitants, soit on ne les juge pas. C’est un peu la même chose avec les Limited, particulièrement avec ce 77mm. Il est d’une finition, d’une douceur et d’une souplesse de manipulation tellement séduisantes que le tarif peut être pardonné. La qualité des images fournies reste, elle, parfaitement d’actualité.

Le FA 77mm f:1,8 n’a pas de vrai concurrent sur le marché.

On peut bien sûr citer le très bon Sigma 85mm f:1,4, mais il est plus gros et plus lourd. Certes, il est SDM et ne coûte que 818€. Ces deux objectifs sont dans la même catégorie, mais peu comparables.

 

Conclusion

Cet objectif, considéré comme exceptionnel à sa sortie, à l’époque argentique donc, reste exceptionnel, même si la technologie a évolué vers  une recherche systématique de piqué et avec elle les goûts dominants. Les différences de piqué entre le centre et les bords d’un objectif sont actuellement considérées comme une tare insurmontable. Alors que tous les objectifs présentent ce « défaut », dans des proportions plus ou moins importantes certes, mais tous en souffrent. Ces « défauts » font la spécificité, le caractère des objectifs, que l’on peut appeler aussi leur charme, leur signature. Les objectifs actuels, à l’évidence technologiquement supérieurs, n’ont pas forcément de signature, de charme. Le 77/1,8 Ltd a une signature, un charme difficile à définir, à chiffrer, mais évident. Il reste un objectif d’exception.

Avec la sortie du premier FF numérique de Pentax, cet objectif devrait retenir toute l’attention des portraitistes. Nous mettrons à jour ce test, après la disponibilité du K-1.

 

Les Plus

  • La qualité de construction Limited
  • Le rendu chromatique très fidèle et très délicat
  • Le cocktail piqué/douceur du rendu
  • Le poids et la compacité
  • La compatibilité FF

Les moins

  • Les aberrations chromatiques
  • Le prix très élevé

Note

72/100

 

 

Crédit photographique Valia et fyve pour PentaxKlub