La prise en main du D-FA 24-70 f/2.8 a été effectuée avec un Pentax K-3II.

 

C’est à la fin septembre 2015 que Pentax a annoncé ce nouvel objectif HD D-FA 24-70mm F2.8 ED SDM WR, compatible avec le futur FF. Bien ne n’étant pas un objectif Star (*) et donc un haut de gamme, il est positionné comme étant le compagnon idéal pour le photographe possesseur d’un Full Frame et souhaitant une grande ouverture.

En attendant de pouvoir le tester sur un FF, notre prise en main a été réalisée avec un K-3II, boitier exigeant, demandeur d’objectifs de qualité.

 

Avant de commencer

Ce Pentax D-FA 24-70 f/2,8 est-il un Tamron simplement rebadgé ? S’il partage ses principales caractéristiques avec son homologue Tamron (comme la formule optique, le nombre de lentilles et le look and feel), il semble en différer sur de nombreux points :

  • verres et traitement des verres qui sont, semble t-il, HD et d’origine Hoya (ce qui n’est pas le cas du Tamron),
  • électronique,
  • moteur SDM (origine Ricoh ?)

On pourra toujours discourir sur cette façon de pratiquer, mais si l’objectif est de qualité et que le tarif reste raisonnable, pourquoi pas ?

 

Présentation de l’objectif D-FA 24-70 f/2.8

Son poids, de presque 0,800kg, ne le place pas dans la catégorie des poids-plume pour un zoom de ce range. Sa construction, bien qu’à base de polycarbonate, semble très résistante. Néanmoins, à la prise en main, on est un poil déçu si on compare au DA * 16-50 ou, plus récent, au 150-450.

L’objectif est de type WR (Weather Resistant), ce qui veut dire qu’il est doté de joints lui permettant de résister à l’eau et autres intempéries. L’utiliser à proximité d’eau ou de neige, ne posera pas de problème et on pourra continuer à l’utiliser sans réelle préoccupations.

La plage couverte par cet objectif va du 24 au 70mm en FF. Si on l’utilise sur un APS-C, le range sera donc supérieur, de 36 à 107mm. Son ouverture maximale est constante à f/2,8, avec une distance minimale de mise au point à 0,38m.

Il est doté de la fonctionnalité Quick-Shift qui permet d’affiner la mise au point de manière manuelle après mémorisation de l’AF. Cette particularité est appréciable car elle permet de retoucher la mise au point sans quitter le mode autofocus.

La motorisation est de type SDM, donc très silencieuse et rapide en théorie.

Pour les filtres (UV, Polarisant et autres ND), le diamètre est un joli 82mm. Avec comme impact un alourdissement de la facture lors de l’achat de ces accessoires.

Au déballage de la boite grise dotée du double nom Ricoh et Pentax, on trouve un sac de rangement et un pare-soleil en forme de pétale. Attention, ce pare soleil n’est pas équipé de la traditionnelle trappe permettant la rotation d’un filtre polarisant. Même si la forme permettra une manipulation du filtre, c’est un peu dommage.

 

 

Principales caractéristiques techniques

PENTAXHD PENTAX-D FA 24-70mm F2.8 ED SDM WRMonture Pentax KAF3
LentillesTraitement HD
Focale24mm - 70mm
Equivalent 35mm sur un APS-C37mm - 107mm
Angle de vueFF : 84°- 34.5°
APS-C : 61°- 23°
Ouverture maximalef/2,8
Ouverture minimalef/22
Diaphragme9 lamelles
Lentilles17
Groupes12
Distance minimale de mise au point0,38m
Stabilisation OptiqueNon
(stabilisation mécanique sur le boitier)
QuickShiftOui
MoteurSDM
Autres
Diamètre filtre82mm
TropicaliséOui - WR
Poids0,787gr
Dimensions88.5 mm x 109.5 mm
AccessoiresBouchons avant et arrière, Pare-soleil, Sac
Compatible FFOui, objectif DFA

 

 

Prise en main

Cet objectif est lourd sur la balance, avec ses 800gr. Si on ajoute le poids du boitier, c’est entre 1,5 et 2kg que l’on aura dans les mains.

Petit accroc, le coté plastique (polycarbonate à priori) qui fait un peu cheap. Malgré tout, ce n’est pas une catastrophe et on a une tenue supérieure à celle du 16-85. On notera que le loquet permettant de maintenir l’objectif en position fermé est positionné en haut, à droite. Ce positionnement, hérité de Tamron, est plutôt inhabituel mais il permettra surtout d’éviter de le bloquer/débloquer par inadvertance. Un coup de main à prendre.

Autre caractéristique intéressante, le pas du filtre (là où se bloque le pare-soleil), est indépendant du bloc lentille. Cela a pour conséquence de rendre l’utilisation de filtres polarisants ou gradués beaucoup plus simple et rapide. Ceux ci ne tourneront pas lors de l’utilisation du zoom et de la mise au point. Passer de 24 à 70 ne nécessitera donc pas une retouche du polarisant.

La bague du zoom est suffisamment large pour ne pas ressentir de gène lors des rotations (environ 70° de tour). Elle semble un peu dure au début, mais on s’y habitue rapidement et le mouvement de rotation s’effectue sans à-coup. Par contre, la bague de mise au point n’est franchement pas assez profonde. Avec ses 8mm, les doigts, surtout s’ils sont un peu gros, ne sont pas à l’aise. Quelques millimètres de plus n’auraient pas été du luxe. Elle tourne « sans fin », il n’y a pas d’arrêt.

Les bagues sont réalisées dans une matière caoutchouteuse et sont dotées de petits picots assez agréables au toucher.

L’objectif est doté d’un indicateur de distance, allant de 0,38m (distance minimale de mise au point) à l’infini.

DFA24-70_2

bague de mise au point et son indicateur de distance (© Ricoh Imaging)

 

A l’usage, le moteur SDM est silencieux. Coté rapidité, bien que cela soit difficile à quantifier sans outillage dédié, il bat le DC du 150-450 ou le SDM du 50-135. C’est même sans doute le plus rapide que j’ai pu utilisé en monture K. Combiné au K-3II, la mise au point se montre ultra rapide et précise. Un bonheur que d’utiliser un objectif qui se fait si bien oublier mais qui répond présent.

 

D’un point de vue technique

Sur un APS-C, le capteur n’exploite pas la totalité de la verrerie. Dans les faits, les photos devraient échapper aux principaux effets du vignettage et de l’aberration chromatique des franges. Constatations à valider ou à infirmer avec un FF.

 

Les photos de tests ont été réalisées avec un ciel nuageux et un soleil voilé sur le coté droit.

 

Aberrations chromatiques, distorsion, netteté et flare

Comme prévu, sur un APS-C, les aberrations chromatiques et le vignettage sont quasiment inexistants. On note également qu’à 24mm, il y a une distorsion de l’image, laquelle s’estompe vers 30mm, avant de disparaitre à 35mm. Néanmoins, il n’y a rien de problématique et tous ces petits détails devraient pouvoir se corriger sans problème à l’aide des outils adéquats.

Si la netteté est très bonne à f/2,8 et ceci sur toute la plage, elle devient excellente entre f/4 et f/11. A partir de f/16, on pourra se rendre compte d’un certain ramollissement de l’image, ce qui se confirmera à f/22 (à oublier, sauf nécessité d’une grande profondeur de champ).

Coté range, à 24mm l’image apparait comme un peu « molle », sans trop de piqué (surtout entre f/2,8 et f/5,6). Dès 26mm, cela commence à s’estomper pour disparaitre complètement à 35mm. A noter que l’autre extrémité du range ne subit pas le phénomène avec la même intensité. On constate bien une petite perte de piqué, mais nettement moindre.

La résistance au flare semble très bonne. L’utilisation du pare-soleil reste malgré tout conseillée, que ce soit en extérieur comme en intérieur, de jour comme de nuit.

 

Toutes les photos ci-dessus (tests 24mm, 35mm, 50mm, 70mm et bokeh) n’ont pas été retouchées. 

24mm

24mm - f/2,8

24mm - f/2,8

24mm - f/2,8 détail

24mm - f/2,8 détail

24mm - f/4

24mm - f/4

24mm - f/5,6

24mm - f/5,6

24mm - f/9

24mm - f/9

24mm - f/14

24mm - f/14

 

35mm

35mm, f/2,8

35mm, f/2,8

35mm, f/2,8 - détails

35mm, f/2,8 - détails

35mm, f/4

35mm, f/4

35mm, f/5,6

35mm, f/5,6

35mm, f/9

35mm, f/9

35mm, f/16

35mm, f/16

 

50mm

50mm, f/2,8

50mm, f/2,8

50mm, f/2,8 - détail

50mm, f/2,8 - détail

50mm, f/4

50mm, f/4

50mm, f/5,6

50mm, f/5,6

50mm, f/9

50mm, f/9

50mm, f/14

50mm, f/14

 

70mm

70mm, f/2,8

70mm, f/2,8

70mm, f/2,8 détail

70mm, f/2,8 détail

70mm, f/4

70mm, f/4

70mm, f/5,6

70mm, f/5,6

70mm, f/9

70mm, f/9

70mm, f/14

70mm, f/14

 

 

Bokeh

70mm, f/2,8

70mm – f/2,8

Le bokeh est agréable, sans à coup, les transitions se faisant dans la douceur. Sans oublier que l’ouverture maximale n’est « que » f/2,8, on pourrait être déçu car l’arrière plan reste tout de même assez présent. Certains espéraient un peu plus. Il conviendra de comparer avec un FF.

 

 

Tarif et Concurrence

1299€, tel est le prix de cet objectif. Dans sa globalité, l’objectif semblant tenir ses promesses, ce tarif est justifié pour autant qu’on a besoin de ce type de range sur un APS-C. Sur un FF, il sera quasiment obligatoire. Il refera donc l’objet d’un test spécifique au moment approprié.

Dans la catégorie des zooms 24-70 f/2,8, la concurrence était chez Sigma avec un f/2,8 IF EX DG HSM. Malheureusement, le modèle ne semble plus au catalogue officiel de la firme. Si il est raisonnable de penser que Tamron ne lancera pas son modèle en monture K, il reste au catalogue de cet opticien un 28-75 f/2.8 XR Di LD ASF [IF] Macro.

A noter que Pentax devrait proposer prochainement un objectif dans le range 28-105 (ouverture non encore connue, mais sans doute glissante). Ce qui pourra intéresser de nombreuses personnes.

 

 

Conclusion

Objectif idéal pour les futurs acheteurs FF, il est aussi très appréciable avec un boitier APS-C, apportant un range moins habituel. Sa qualité de construction et les images produites semblent montrer un futur hit.

Le bémol viendra sans doute du fait que l’on espérait un objectif d’exception de la part de Pentax pour son futur K-FF. Il est possible qu’un DFA* arrive plus tard, quand Pentax aura mis à jour sa gamme optique. En attendant, cet objectif fera très bien le job. Et c’est le principal.

 

Les Plus

  • La solide qualité de construction résistante aux intempéries
  • Le QuickShift permettant une retouche manuelle de la mise au point
  • Des aberrations chromatiques globalement bien maitrisées en APS-C
  • La netteté avec un contraste homogène et excellent
  • Le moteur de mise au point silencieux et très rapide

 

Les moins

  • Un objectif qui n’est pas haut de gamme, alors que le futur FF l’aurait sans doute mérité.

 

Note

Note_5-0

 

Appréciation PENtax Klub

Note_4-5

 

Recommandation

 Approved

 

Galerie

 

70mm,1/50e à f/9, ISO 160

70mm – 1/50e à f/9 – ISO 160

 

40mm,1/160e à f/9, ISO 200

40mm – 1/160e à f/9 – ISO 200

 

24mm,1/15e à f/11, ISO 100

24mm – 1/15e à f/11 – ISO 100

 

58mm,1/60e à f/9, ISO 160

58mm – 1/60e à f/9 – ISO 160

 

24mm,1/125e à f/11, ISO 160

24mm – 1/125e à f/11 – ISO 160

 

36mm,1/125e à f/11, ISO 160

36mm – 1/125e à f/11 – ISO 160

 

58mm,1/125e à f/11, ISO 200

58mm – 1/125e à f/11 – ISO 200

 

38mm,1/100e à f/11, ISO 320

38mm – 1/100e à f/11 – ISO 320

 

70mm,1/100e à f/11, ISO 160

70mm – 1/100e à f/11 – ISO 160

 

 

Crédit photos : fyve – cliquez sur les photos pour agrandir