[Test] Objectif Pentax D FA 28-105 f/3.5-5.6

Cette prise en main a été effectuée avec un Pentax K-1 et un K-3II

Cet objectif DFA 28-105 fera l’objet d’un nouveau test prochainement.

 

Pentax propose ce zoom 28-105 de manière concomitante avec la sortie du K-1. Cet objectif à range glissant est doté d’une plage de focale intéressante. De fait, le D-FA 28-105 f/3.5-5.6 HD ED DC WR est positionné comme étant le compagnon idéal pour le photographe possesseur d’un Full Frame et souhaitant une large plage de focales. Le tout à prix modéré.

Côté nostalgie, on remarquera que ce n’est pas le premier 28-105 dans l’histoire de Pentax puisqu’il y en a eu d’autres dans le passé :

  • FA 28-105 f/3.2-4.5 [IF]
  • FA 28-105 f/4-5.6 (Powerzoom)
  • FA 28-105 f/4-5.6 [IF]

En termes de formule optique, ce nouveau ne correspond à aucun de ses 3 prédécesseurs, la filiation ne tenant alors que par le range.

Présentation du D FA 28-105 f/3.5-5.6

Son poids paraît très raisonnable après les monstres D-FA 24-70 et D-FA 70-200 ! Avec ses 460gr (pare-soleil compris), le poids paraît raisonnable pour un zoom de ce range. Sa construction, bien qu’à base de polycarbonate, semble très résistante.

La plage couverte par cet objectif va du 28 au 105mm en FF. Si on l’utilise sur un APS-C, le range sera donc supérieur, de 43 à 161mm. Son ouverture maximale est comprise entre 3.5 et 5.6, avec une distance minimale de mise au point de 0,50m.

Les lentilles sont traitées HD, ce qui devient une constante chez Pentax depuis quelque temps. Ce traitement promet une meilleure résistance face aux aberrations chromatiques et au flare.

Pour les filtres (UV, Polarisant et autres ND), le diamètre est de 62mm, ce qui permet de contenir l’inflation de la facture lors de l’achat de ces accessoires.

Au déballage de la boîte grise dotée du double nom Ricoh et Pentax, on y trouve un pare-soleil en forme de pétale. Ce pare-soleil est équipé de la traditionnelle trappe permettant la rotation d’un filtre polarisant.

Prise en main du DFA 28-105

Bien que légers, boitier et objectif représenteront quand même 1,5kg autour du cou ou dans les mains. À prendre en compte pour vos cervicales en fin de journée.

On notera l’absence de loquet permettant de maintenir l’objectif en position de transport. Sous l’effet de son poids, l’objectif a tendance à se déployer.

Le pas du filtre (là où se bloque le pare-soleil), est indépendant du bloc lentille. Cela a pour conséquence de rendre l’utilisation de filtres polarisants ou gradués beaucoup plus simple et rapide. Ceux-ci ne tourneront pas lors de l’utilisation du zoom et de la mise au point. Passer de 28 à 105 ne nécessitera donc pas une retouche du polarisant.

La bague du zoom est très large, on peut la tenir à deux doigts. La rotation est de l’ordre de 90° (1/4 de tour). Elle est ferme et le mouvement s’effectue sans à-coup. Par contre, la bague de mise au point est très (trop) fine. Avec ses 5mm, les doigts, surtout s’ils sont un peu gros, ne la trouveront pas facilement, d’autant qu’elle est placée très près du boitier. Quelques millimètres de plus n’auraient pas été du luxe. Elle tourne « sans fin », il n’y a pas d’arrêt, même si on perçoit un cran de ralentissement.

Les bagues sont réalisées dans une matière caoutchoutée et sont dotées de petits picots assez agréables au toucher.

Côté technique

Caractéristiques techniques (cliquer pour voir)
PENTAXPENTAX DFA 28-105 f/3.5-5.6 HD ED DC WRMonture Pentax KAF3
LentillesTraitement HD
Focale28mm - 105mm
Equivalent 35mm sur un APS-C43mm - 161mm
Angle de vueFF : 75-23.5°
APS-C : 53-15.5°°
Ouverture maximalef/3.5 à f/5.6
Ouverture minimalef/22 à f/38
Diaphragme9 lamelles
Lentilles15
Groupes11
Distance minimale de mise au point0,50m
Stabilisation OptiqueNon
(stabilisation mécanique sur le boitier)
QuickShiftOui
MoteurDC
Autres
Diamètre filtre62mm
TropicaliséOui - WR
Poids0,440kg
0,465kg avec le pare-soleil
Dimensions73 x 86,5mm
AccessoiresBouchons avant et arrière, Pare-soleil
Compatible FFOui, Objectif DFA
Formule optique
DFA 28-105, formule optique
Formule optique (© Ricoh Imaging)

 

Une formule optique qui fait appel à une lentille asphérique placé vers l’avant de l’objectif, d’une lentille ED (en charge de contrôler les aberrations chromatiques) et d’une lentille éviter les dispersions de lumière.

La mise au point s’effectue par coulissement de l’objectif (pas de mise au point interne).

Côté ouverture maximale, le zoom se comporte ainsi :

  • de 28 à 30mm : f/3.5
  • de 31 à 47mm : f/4.0
  • de 48 à 79mm : f/4.5
  • de 80 à 105mm : f/5.6
Autres caractéristiques

L’objectif est de type WR (Weather Resistant), ce qui veut dire qu’il est doté de joints lui permettant de résister à l’eau et autres intempéries. L’utiliser à proximité d’eau ou de neige, s’effectuera sans préoccupations. De même, si il tombe dans la boue.

DFA 28-105, étanchéité
Étanchéité (© Ricoh Imaging)

 

La fonctionnalité Quick-Shift qui permet d’affiner la mise au point de manière manuelle après mémorisation de l’AF est disponible. Cette particularité est appréciable car elle permet de retoucher la mise au point sans quitter le mode autofocus.

La motorisation est de type DC, une tendance chez le constructeur. À l’usage, le moteur DC est silencieux. Côté rapidité, bien que cela soit difficile à quantifier sans outillage dédié, il est dans la lignée des précédents objectifs en monture DC, c’est à dire plus véloce que les moteurs SDM de la première génération (16-50 ou 50-135 par exemple). Qu’il soit combiné au K-3II ou au K-1, la mise au point se montre rapide et précise.

Côté optique

PENtaxKlub ne disposant pas de laboratoire, nos tests ne sont pas mesurés par des outils. Nous souhaitons apporter un point de vue utilisateur et essentiellement photographique. Nos commentaires et note technique sont donc le fruit d’une analyse visuelle.

A noter que pour tout objectif, même le meilleur, il est toujours possible d’obtenir des imperfections visuelles (et plus particulièrement avec les AC), quelles que soient la focale et/ou l’ouverture.

 

Images de test

Les photos de tests ont été réalisées par beau temps. Toutes les photos ci-dessus (tests 28mm, 35mm, 50mm, 70mm, 90mm, 105mm et bokeh) ont été prises en RAW et n’ont pas été retouchées.

28 mm50 mm70 mm105 mm
28mm - f/3.5
28mm - f/3.5
28mm - f/8
28mm - f/8
28mm - f/8 - détail
28mm - f/8 - détail
28mm - f/11
28mm - f/11
28mm - f/13
28mm - f/13
50mm - f/4.5
50mm - f/4.5
50mm - f/8
50mm - f/8
50mm - f/8 - détail
50mm - f/8 - détail
50mm - f/11
50mm - f/11
50mm - f/13
50mm - f/13
70mm - f/4.5
70mm - f/4.5
70mm - f/8
70mm - f/8
70mm - f/8
70mm - f/8
70mm - f/11
70mm - f/11
70mm - f/13
70mm - f/13
105mm - f/5.6
105mm - f/5.6
105mm - f/8
105mm - f/8
105mm - f/8 - détail
105mm - f/8 - détail
105mm - f/11
105mm - f/11
105mm - f/13
105mm - f/13
Aberrations chromatique et flare

Tout objectif est susceptible de produire des aberrations chromatiques (AC) et du flare.

Les AC apparaissent sous forme d’une frange violette (ou verte), désagréable à l’œil. Elles se forment quand les 3 couleurs de la lumière blanche (Rouge, Vert et Bleu) traversent une lentille, se séparent et ne se rejoignent pas au bon endroit pour produire une image nette. Le flare se manifeste dans certaines conditions de lumière, comme, par exemple, quand le soleil envoie ses rayons en biais sur l’objectif.

C’est pourquoi nous préférons juger un objectif dans des situations d’images courantes et non exceptionnelles.

Des aberrations chromatiques sont présentes, mais bien maîtrisées. C’est principale à pleine ouverture et à petites focales, de f/3.5 à f/8, qu’elles sont présentes. Mais il faut zoomer énormément pour les voir réellement. À focale intermédiaire et la focale maximale, les AC sont presque invisibles, même à pleine ouverture. Leurs corrections seront très faciles à réaliser, via les outils adéquats.

DFA_28-105_AC_FF
AC à 28mm, 1/1600s, f/3.5, ISO 100

 

La résistance au flare semble excellente. L’utilisation du pare-soleil reste malgré tout conseillée, que ce soit en extérieur comme en intérieur, de jour comme de nuit.

Vignettage

À pleine ouverture, jusqu’à 70mm, un vignettage existe, mais il va en s’estompant. En fermant à f/5.6, le vignettage s’atténue. Il reste malgré tout visible de 28 à 30mm, quelle que soit l’ouverture.

Distorsion

La distorsion de l’image est bien maîtrisée. On notera principalement un peu de distorsion de type barillet à petite focale. Avec un bon profil de correction d’objectif, cette distorsion disparaîtra.

Homogénéité et netteté de l’image

L’homogénéité centre-champ / bord-champ ne s’obtient qu’en fermant de 1 ou 2 IL, ceci sur toute la longueur de focale proposée. À 28mm l’image manque un peu de consistance. Dès 35mm, ce sentiment s’estompe, et la qualité devient très bonne de 40 à 90mm. Au-delà, on constate une légère perte de piqué.

D’un point de vue ouverture, quand elle est maximale (de 3.5 à 5.6), l’homogénéité reste moyenne. Par contre, elle est très bonne de f/6.3 à f/11. Au-delà de f/16, un ramollissement de l’image s’installe progressivement. Il conviendra d’oublier les grandes fermetures, sauf nécessité.

La netteté au focus est correcte, mais sans plus. Là encore il conviendra de fermer d’un ou 2 IL afin d’obtenir le meilleur piqué.

Bokeh
Bokeh Full FrameBokeh mode APS-C
105mm - f/5.6
105mm - f/5.6
105mm - f/8
105mm - f/8
105mm - f/8 - détail
105mm - f/8 - détail
105mm - f/11
105mm - f/11
105mm - f/13
105mm - f/13
105mm - f/5.6
105mm - f/5.6
105mm - f/8
105mm - f/8
105mm - f/8 - détail
105mm - f/8 - détail
105mm - f/13
105mm - f/13
105mm - f/13
105mm - f/13
Sur un APS-C

Les observations faites sur APS-C étant sensiblement similaires à celles faites pour le full frame, merci de vous y référer. On notera cependant quelques différences.

Images tests APS-C (cliquer pour voir)
28 mm50 mm70 mm105 mm
28mm - f/3,5
28mm - f/3,5
28mm - f/8
28mm - f/8
28mm - f/8 - détail
28mm - f/8 - détail
28mm - f/11
28mm - f/11
28mm - f/13
28mm - f/13
50mm - f/4.5
50mm - f/4.5
50mm - f/8
50mm - f/8
50mm - f/8 - détails
50mm - f/8 - détails
50mm - f/11
50mm - f/11
50mm - f/13
50mm - f/13
70mm - f/4.5
70mm - f/4.5
70mm - f/8
70mm - f/8
70mm - f/8 - détail
70mm - f/8 - détail
70mm - f/11
70mm - f/11
70mm - f/13
70mm - f/13
105mm - f/5.6
105mm - f/5.6
105mm - f/8
105mm - f/8
105mm - f/8 - détail
105mm - f/8 - détail
105mm - f/13
105mm - f/13
105mm - f/13
105mm - f/13

Les aberrations chromatiques semblent plus présentes sur un APS-C que sur un FF, ce qui est étrange. Elles restent cependant globalement maîtrisées, quelles que soient la focale et l’ouverture. Elles sont corrigibles très facilement et sans problème via les outils adéquats.

DFA_28-105_AC_APSC
AC à 28mm, 1/1000s, f/3.5, ISO 100

 

Autre différence, il y a une distorsion de l’image de 28mm à 35mm, laquelle disparaît ensuite. À pleine ouverture, quelle que soit la focale, le vignettage semble inexistant (ou imperceptible).

Tarif et Concurrence

À 599€, cet objectif est positionné comme étant l’accès au Full Frame. Dans sa globalité, l’objectif est bon, voire très bon. Certes, son compère D-FA 24-70 f/2.8 se montre supérieur, mais ce n’est guère étonnant puisque ces 2 zooms, de par leur nature et leur tarif, ne s’adressent pas à la même cible.

Dans sa catégorie, la concurrence en neuf est inexistante, que ce soit chez Tamron ou Sigma. Si, chez Tamron, ce range n’existe pas et ne devrait pas exister, on note que chez Sigma, il y a un 24-105 f/4 de bonne facture. Certains l’espèrent un jour en monture K (pour cela, il faudrait que la part de marché de Pentax – et du Full Frame en particulier – soit suffisamment intéressante pour inciter la marque à sortir cet objectif en monture K).

Il reste la concurrence avec les anciens 28-105 de Pentax que l’on peut encore trouver sur le marché de l’occasion. Tout dépendra du prix demandé.

 

Conclusion

La bonne qualité de construction de cet objectif, son prix abordable et les images produites en feront, pour de nombreux acheteurs, le compagnon idéal du nouveau Full Frame, malgré ses quelques défauts. Il s’agit même de l’objectif à recommander pour les amateurs partant en vacances et désirant voyager léger. Il n’est pas impossible d’ailleurs de penser que de nombreux possesseurs du couple 24-70 et 70-200, s’équipent également de cet objectif afin de disposer d’un matériel efficace en toutes circonstances.

Le bémol viendra sans doute du fait que beaucoup espéraient un objectif doté d’une ouverture f/4 constante. Mais c’est oublier que cela en ferait un objectif nettement plus cher, plus proche du tarif du 24-70 f/2.8 que les mêmes jugent excessif.

Si on revient au cahier des charges initiales, à savoir un objectif à large range, de bonne qualité optique, rapide, silencieux et peu excessif, alors le contrat est rempli.

 

Ce qui est bienCe qui est moins bien
  • Bonne qualité de construction résistante aux intempéries
  • Zoom à large range, très bon de f/6.3 à f/11
  • Des aberrations chromatiques globalement bien maîtrisées
  • Le moteur de mise au point silencieux et rapide
  • Un vignettage à 28mm assez persistant
  • Un piqué et une homogénéité de l’image qui sont parfois insuffisants
  • Un comportement différent sur FF et sur APS-C

Certains s’étonneront que cet objectif ne soit pas recommandé. Il l’est, pour les petits budgets. Mais en termes de qualité, il propose des clichés en deçà de la qualité qu’on est en droit d’attendre d’un boitier plein format.

Note

Prise en main et ergonomie7La bague de mise au point est trop petite. La prise en main reste agréable
Construction et finition5Un range dont le rapport focale supérieure / focale inférieure est de 3,75 et une ouverture glissante. Une combinaison à risque
Spécifications (technique)6Il ferme très vite. Dès 30mm, l’ouverture passe à 4
Qualité image (homogénéité, netteté et distorsion)30Une homogénéité et un piqué un peu mollasson qui nécessitent de fermer un objectif déjà peu lumineux
Qualité optique (AC, flare, vignettage) 27Une gestion des AC du flare très honorable pour ce type de zoom. Le vignettage est moins bien traité
Note globale73/100

 

Galerie

Les photos de la galerie peuvent avoir fait l’objet d’un développement.

1/250s à f/7.1 - ISO 125 - 105mm
1/250s à f/7.1 – ISO 125 – 105mm
1/205s à f/6.3 - ISO 500 - 105mm
1/205s à f/6.3 – ISO 500 – 105mm
1/250s à f/7.1 - ISO 125 - 105mm
1/250s à f/7.1 – ISO 125 – 105mm
1/200s à f/5.6 - ISO 320 - 80mm
1/200s à f/5.6 – ISO 320 – 80mm
1/500s à f5.6 - ISO 500 - 80mm
1/500s à f5.6 – ISO 500 – 80mm
1/250s à f/7.1 - ISO 100 - 37mm
1/250s à f/7.1 – ISO 100 – 37mm

 

Crédit photos : © fyve – Les images sont la propriété de l’auteur (sauf précision) – Cliquez pour agrandir