Le test a été effectué avec un Pentax K-1.

 

Le DA 55-300mm ED PLM WR RE (ouf !) est le troisième de la série des « 55-300 » de Pentax. Pour les significations, le glossaire vous aidera. Les deux premiers ont été comparés par PentaxKlub il y a quelques mois. Que peut bien apporter ce nouveau zoom ? Comment se situe-t-il en termes de performances générales par rapport à ses prédécesseurs ?

Nous allons tenter d’apporter des réponses à ces deux questions.

 

Les prises de vue ont principalement été effectuées en mode APS-C, comme il se doit pour un objectif « DA ». Toutefois, nous vous présenterons aussi des images réalisées en mode « FF », afin de permettre les comparaisons avec ses « frères aînés ». La séquence vidéo a été enregistrée sur un Pentax K-70.

 

 

 

Présentation de l’objectif

 

Poids et dimensions

À la prise en main, on ne ressent pas une impression de poids excessif. Ce zoom ne pèse en effet que 442g sans pare-soleil et 471g avec son pare-soleil PH-RBK 58.

Sa plage de focales (« range » pour les anglicistes) s’étend du moyen télé (55mm) au télé « normal » (300mm), soit une amplitude d’environ 5,5 fois la courte focale. Cette amplitude est relativement rare chez Pentax : on n’y rencontre de fortes amplitudes que sur les zooms grand public.

Si l’on voulait ramener cette plage de focales à celle d’un objectif pour le plein format, elle irait d’environ 85mm à 460mm. On imagine le poids et le format d’un tel « engin » !

Sa longueur en mode « replié » (non fonctionnel) est de 89mm, grâce à l’adoption d’une structure télescopique. Il s’allonge considérablement à la plus longue focale.

 

 

Caractéristiques particulières

Outre sa structure télescopique, il bénéficie d’une mise au point interne qui n’intervient donc pas sur cette longueur.

Selon le constructeur, cette MAP interne a permis de réduire de 93,6 %* le poids de la lentille de mise au point par rapport à la version précédente. Le déplacement de cette lentille est contrôlé « à l’aide d’un moteur par impulsion (PLM) relié directement à une vis pilote » (Source Ricoh).

La distance minimale de mise au point a été réduite à 0,95m contre 1,40m pour ses prédécesseurs.

L’image ci-après présente le schéma de ce système.

Système de mise au point (Source : Ricoh Imaging)

Système de mise au point (Source : Ricoh Imaging)

 

 

Nouveau système de contrôle du diaphragme

Il s’agit là du tout premier objectif en monture K disposant d’un système électromagnétique de contrôle du diaphragme.

Ce système est censé améliorer considérablement le contrôle de l’ouverture pendant l’enregistrement d’un film. Il permet de modifier le réglage d’ouverture « automatiquement et souplement, même lorsque la luminosité du sujet change brutalement pendant l’enregistrement » (Source Ricoh).

Système de contrôle du diaphragme (Source : Ricoh Imaging)

Système de contrôle du diaphragme (Source : Ricoh Imaging)

 

Selon le constructeur, cet ensemble de caractéristiques nouvelles assure un suivi fluide de l’autofocus, en toute discrétion quant au niveau de bruit. Nous verrons ce qu’il en est sur le terrain.

Au chapitre des déceptions se trouve l’ouverture maximale. Elle est maintenant de 4.5 à la plus courte focale (contre 4 dans les anciennes versions) et de 6.3 à la plus longue (5.8 dans les versions précédentes). On nous dit que la meilleure montée en ISO des boîtiers récents rend cette évolution peu perceptible. C’est exact. Mais, dans les faits, cela a une influence négative sur le bokeh des images.

On ne reviendra que très brièvement sur la protection tout temps (une tradition chez Pentax) et sur le quick-focus bien présents.

 

 

 

Principales caractéristiques techniques

Plage de focales55mm à 300mm
Equivalence en format 135mm84,5 mm à 460mm
(sur un reflex numérique Pentax APS-C)
Ouverture maximalef/4.5 à 55mm
f/6.3 à 300mm
Ouverture minimalef/22 à 55mm
f/32 à 300mm
Diaphragme9 lamelles
(circulaire : 55mm : f/4.5-9 ; 300mm :f/6.3-13)
Contrôle du diaphragmeAutomatique, électromagnétique
Angle de champ29-5,4° (sur reflex APS-C Pentax)
Construction14 éléments en 11 groupes
Distance minimale de mise au point0,95m
Grossissement0,30x
Diamètre de filtre58mm
Type de montureKAF4
Poids 442g
(471 g avec pare-soleil)
DimensionsLongueur 76,5mm
Diamètre 89mm
Accessoires fournis- pare-soleil (PH-RBK 58)
- bouchon avant (O-LC 58)
- Bouchon arrière
Température de fonctionnement-10°C à 40°C
Humidité maximale pour fonctionner 85% sans condensation
Accessoires en option Etui S80-120

 

 

 

Prise en main

Rappel : PENtaxKlub ne disposant pas de laboratoire, nos tests ne sont pas mesurés par des outils. Nous souhaitons apporter un point de vue utilisateur et essentiellement photographique. Nos commentaires et note technique sont donc le fruit d’une analyse visuelle. 

 

L’aspect

Notons la présente d’un bouton sur le fût de l’objectif. Lorsque l’on appuie sur ce bouton on peut, par rotation de la bague de zooming, mettre le zoom en position « repliée » (voir l’image de titre). Il devient alors non fonctionnel mais nettement plus court et donc plus facile à transporter.

Le revêtement caoutchouté présente un aspect bien dans la ligne des nouveaux objectifs de Pentax. Son toucher est agréable : les doigts ne glissent pas.

 

 

Les bagues de zooming et de mise au point

La bague de mise au point, très étroite et située près de la monture, présente une très bonne fluidité, ni trop faible, ni trop forte. Elle favorise l’utilisation du « quick shift ».

Ce n’est malheureusement pas le cas de la large bague de zooming, dont la fermeté trop importante présente des inconvénients en vidéo (voir ci-après). Mais ce qui est un inconvénient en vidéo est un avantage en photo. En effet, si l’on penche l’appareil vers le haut ou vers le bas, la focale ne change pas intempestivement. Elle est bien contenue par cette fermeté de la bague.

 

 

 

D’un point de vue technique

 

Autofocus

C’est une première satisfaction : il est légèrement plus rapide que sur les anciennes versions et surtout plus silencieux. Sans aucun doute un effet de la nouvelle motorisation avec le moteur à impulsions PLM.

 

 

Aberrations chromatiques, distorsion, netteté et flare

Le DA 55-300mm ED PLM WR RE étant un objectif dédié aux APS-C, les tests ont été effectué avec un K-1 en mode APS-C. Les prises de vue en mode FF montrent l’apparition très rapide d’un vignetage important, voire du cercle optique lui-même. Ce vignetage s’avère plus important que sur les DA 55-300mm précédents.

 

Quelles que soient la focale et l’ouverture, le DA 55-300 mm PLM WR RE est très peu sensible aux aberrations chromatiques. Elles sont quasi inexistantes sur nos photos de test et ne se rencontrent que si l’on cherche véritablement les conditions pour les voir apparaître. Et ce n’est généralement pas le but recherché par les photographes. Toutefois, quand on y parvient, on se rend compte qu’elles sont relativement minimes et faciles à corriger en post-traitement.

AC avant correctionAC après correction
pentaxklub_test55-300wre_ac_flare_avantpentaxklub_test55-300wre_ac_flare_apres

 

Ce zoom semble également peu sensible au flare, surtout si l’on utilise son pare-soleil (fortement recommandé ! (voir images ci-dessus).

La distorsion est peu importante, mais tout de même visible (en coussinet). En pratique, elle sera peu gênante si l’on n’agrandit pas trop les images.

Pour ce qui concerne la netteté, elle est bonne mais on aurait pu souhaiter mieux. Il nous semble que les images obtenues par la version HD de ce zoom étaient légèrement meilleures de ce point de vue, avec des couleurs plus franches et mieux contrastées. Toutefois, les conditions de test étant différentes, il est difficile de se prononcer avec certitude. Quoi qu’il en soit, les images fournies par cette version PLM WRE (elle aussi HD) sont d’un excellent niveau compte tenu du positionnement de ce zoom dans la gamme Pentax. Un point à noter : les bords de l’image paraissent meilleurs que sur les anciennes versions.

Rassurons ceux qui avaient pu rencontrer des problèmes de netteté selon le cadrage (portrait ou paysage) avec les versions précédentes. La nouvelle version ne semble pas affectée par ces problèmes. Nous ne les avions pas rencontrés non plus nous-mêmes avec ces versions précédentes. La netteté est identique, que l’on cadre horizontalement ou verticalement.

 

 

Images

Toutes les photos ci-dessus ont été prises en RAW et n’ont pas été retouchées. 

 

Images à 55mm

Image à 55mmExtrait 100%
Pleine ouverture
55mm f:4.5

55mm f:4.5

55mm f:4.5 Extrait 100%

55mm f:4.5 Extrait 100%

f:5.6
55mm f:5.6

55mm f:5.6

55mm f:5.6 Extrait 100%

55mm f:5.6 Extrait 100%

f:8
55mm f:8

55mm f:8

55mm f:8 Extrait 100%

55mm f:8 Extrait 100%

f:11
55mm f:11

55mm f:11

55mm f:11 Extrait 100%

55mm f:11 Extrait 100%

f:16
55mm f:16

55mm f:16

55mm f:16 Extrait 100%

55mm f:16 Extrait 100%

 

Images à 100mm

Image à 100mm envExtrait 100%
Pleine ouverture
100mm f:4.5

100mm f:4.5

100mm f:4.5 Extrait 100%

100mm f:4.5 Extrait 100%

f:5.6
100mm f:5.6

100mm f:5.6

100mm f:5.6 Extrait 100%

100mm f:5.6 Extrait 100%

f:8
100mm f:8

100mm f:8

100mm f:8 Extrait 100%

100mm f:8 Extrait 100%

f:11
100mm f:11

100mm f:11

100mm f:11 Extrait 100%

100mm f:11 Extrait 100%

f:16
100mm f:16

100mm f:16

100mm f:16 Extrait 100%

100mm f:16 Extrait 100%

 

Images à 210mm

A 210mmImagesExtrait 100 %
f:5.6 (P.O.)
210mm f:5.6

210mm f:5.6

210mm f:5.6 Extrait 100%

210mm f:5.6 Extrait 100%

f:8
210mm f:8

210mm f:8

210mm f:8 Extrait 100%

210mm f:8 Extrait 100%

f:11
210mm f:11

210mm f:11

210mm f:11 Extrait 100%

210mm f:11 Extrait 100%

f:16
210mm f:16

210mm f:16

210mm f:16 Extrait 100%

210mm f:16 Extrait 100%

 

Images à 300mm

A 300mmImagesExtrait 100%
f:6.3 (P.O.)
300mm f:6.3

300mm f:6.3

300mm f:6.3 Extrait 100%

300mm f:6.3 Extrait 100%

f:8
300mm f:8

300mm f:8

300mm f:8 Extrait 100%

300mm f:8 Extrait 100%

f:11
300mm f:11

300mm f:11

300mm f:11 Extrait 100%

300mm f:11 Extrait 100%

f:16
300mm f:16

300mm f:16


300mm f:16 Extrait 100%

300mm f:16 Extrait 100%

 

 

Bokeh

Bokeh à 210mm f:7.1Bokeh à 210mm f:11

Bokeh à f:7.1

Bokeh à f:7.1

Bokeh à f:11

Bokeh à f:11

Le DA 55-300mm ED PLM WR RE n’est pas un objectif estampillé macro. Pour autant il présente un bokeh intéressant. Même à l’ouverture de 7.1 il est relativement fondu et agréable. Bien sûr, il est moins fondu à f:11 mais reste très acceptable. En fait, tout dépend du fond, d’où l’importance de bien choisir celui-ci ou, au moins, de bien le valoriser.

 

 

Comportement en mode vidéo

Le DA 55-300mm PLM WR RE est, nous l’avons dit, doté d’un diaphragme à contrôle électromagnétique. Celui-ci aux dires de Ricoh Pentax est censé améliorer grandement la gestion de l’autofocus en prise de vue vidéo. De même, il doit permettre une meilleure gestion de l’ouverture.

Malheureusement, cela doit nécessiter une bonne pratique de la vidéo avec un APN, car, sur le terrain, nous n’avons pas vraiment constaté ces améliorations. Certes, les vidéos obtenues sont exploitables, mais la prise de vue n’est pas facile.

En effet, pour assurer un suivi autofocus correct, il faut réunir plusieurs conditions.

L’AF de l’appareil doit tout d’abord être réglé en mode de suivi continu (AF-C). Il faut obligatoirement garder le doigt en permanence sur le déclencheur pour que l’AF s’adapte en continu. Si l’on veut zoomer, alors la prise de vue devient assez chaotique. En effet, il faut tenir l’appareil et déclencher d’une seule main, pendant que l’autre actionne la bague de changement de focale. Or, celle-ci, comme nous l’avons dit ci-dessus, présente une telle fermeté que le zooming occasionne des à-coups. Il en résulte des tressautements de la vidéo comme on les constate avec les vidéastes débutants. Une certaine fermeté n’est pas forcément un inconvénient, à condition qu’elle n’entrave pas le mouvement progressif du zooming. Dans ce cas, c’est même un point positif. Mais la fermeté constatée, sur plusieurs exemplaires du zoom, nous est apparue excessive. Peut-être cette bague de zooming s’assouplit-elle avec le temps ? On ne peut que l’espérer, en souhaitant aussi que ce temps sera court !

Cet inconvénient mis à part, les images vidéo sont d’une qualité tout à fait acceptable chez un constructeur qui n’a pas fait du mode vidéo une priorité sur ses produits.

[videojs mp4=«https://pentaxklub.com/pk/wp-content/uploads/2016/10/extrait_video55300.mp4 width= »550″»]

 

 

Tarif et Concurrence

Le DA 55-300mm PLM WR RE est vendu, au moment de ce test, 449€ (Prix Ricoh-Imaging). Les concurrents de cette nouvelle version, sur le plan de l’amplitude de la plage de focales, sont toujours les mêmes :

  • Chez Sigma, ce sont les deux zooms 70-300mm f/4 – 5.6 (l’un APO, l’autre pas), dont le prix est largement inférieur à celui du Pentax.
  • Chez Tamron, c’est le zoom 70-300 f/4 – 5.6, vendu à peine plus de 100€.

 

Mais la qualité d’image fournie par ces concurrents, n’atteint pas tout à fait celle du Pentax. De plus, ce dernier est doté d’une technologie différente et plus moderne illustrée notamment par un diaphragme à contrôle électromagnétique. Et enfin, sa plage de focales est plus large.

 

 

 

Conclusion

Le DA Pentax 55-300mm ED PLM WR RE inaugure, dans la marque, une nouvelle série d’objectifs à contrôle électromagnétique du diaphragme. Nul doute qu’il aura des « frères » dans la gamme future des objectifs Pentax. Ce nouveau contrôle du diaphragme est la principale nouveauté par rapport à ses prédécesseurs de « range » identique.

Ce zoom, bien plus compact que ses ainés en position de repos, présente des qualités intéressantes pour qui n’a pas les moyens de s’offrir les « ténors » de la gamme Pentax que sont les D FA* 70-200mm f:2.8 et D FA 150-450mm f:4.5-5.6. C’est un objectif grand public, certes, mais qui est capable de fournir de bonnes images. Très utile pour partir léger ! Son utilisation en vidéo n’est en revanche pas très aisée.

 

Les Plus

  • La compacité et le poids
  • Le silence de fonctionnement
  • La distance minimale de mise au point (95cm)
  • La qualité correcte des résultats

 

Les moins

  • l’ouverture maximale, surtout à 300mm (f:6.3)
  • la difficulté d’utilisation du mode vidéo

Note :

85/100

 

Appréciation PENtax Klub:

Note : 3,5/5

 

 

 

GALERIE

Crédit photo : Micaz – Cliquez sur les images pour les agrandir

Pentax K-1 et DA 55-300mm ED PLM WR RE

Pentax K-1 et DA 55-300mm ED PLM WR RE

 

Pentax K-1 et DA 55-300mm ED PLM WR RE

Pentax K-1 et DA 55-300mm ED PLM WR RE

 

Pentax K-1 et DA 55-300mm ED PLM WR RE

Pentax K-1 et DA 55-300mm ED PLM WR RE

 

Pentax K-1 et DA 55-300mm ED PLM WR RE

Pentax K-1 et DA 55-300mm ED PLM WR RE

 

pentaxklub_test55-300wre_galerie5

Pentax K-1 et DA 55-300mm ED PLM WR RE