Le test de l'objectif Pentax FA 2/35 mm AL a été effectué avec un Pentax K-1 mark II

 

Cet objectif, conçu pour le format 24×36, a été mis sur le marché en 1999. Il était conçu pour la photographie générale, avec une prédilection pour le paysage, le paysage urbain.

 

Fa2/35AL avec pare-soleil, housse et boîte

FA 2/35 AL avec pare-soleil, housse et boîte

Présentation de l’objectif modèle

Cet objectif smc Pentax, typique de cette époque, est doté d’une baïonnette et structure métallique. Il est habillé d’une enveloppe de polycarbonate, avec une fenêtre transparente protégeant l’échelle des distances en mètres et feet. Cette fenêtre est bordée d’une échelle sommaire indiquant la profondeur de champ. La partie avant est non tournante. Elle est dotée d’un filetage de 49mm et de gorges externes permettant la fixation rapide d’un pare-soleil tulipe.

Il pèse 195 g, pour un gabarit de 65 mm de diamètre par 45mm de longueur sans pare-soleil. Sa focale, fixe, est de 35 mm. L’AF est entraîné par le boîtier (screw-drive). Le pare-soleil est de type tulipe (modèle PH-RBA49). Il est muni d’une trappe amovible pour un usage facile de filtre rotatif (polarisant), très courante sur las objectifs Pentax.

 

Principales caractéristiques techniques

Vous les trouverez dans ce tableau complet.

SMC Pentax 2/35mmAL  
Caractéristiques optiquesFocale35mm
Equivalent APS-C60mm
Angle de champ
Diaphragmef:2
Nombre de lamelles6
Lentilles /groupes6 lentilles en 5 groupes
MaP mini0,3m
Grossissement maximum0,17
Ouverture maximalef:2
Ouverture minimalef:22
MoteurNon (screw drive du boitier)
QuickshiftNon
Autres
Diamètre du filtre49mm
TropicaliséNon
Poids195g
Dimensionsø 64mm L 45mm
Accessoirespare-soleil, house S80-80
DiversLentille asphérique, traitement des lentilles ghostless
Compatibilité FFOui, conçu 24x36

 

Prise en main

Ce FA 2/35 AL est compact et léger. Sur les APS-C de la marque, avec son pare-soleil, il devient respectable, mais reste néanmoins compact. Sur le K-1 il paraît petit, même avec son pare-soleil. L’impression générale est bonne, même si l’esthétique extérieure générale n’est pas ce que Pentax a fait de mieux. La bague de mise au point, placée à l’avant de l’objectif est étroite et lisse, mais on est dans la seconde génération des AF. C’est à dire à une époque où l’AF est roi…

 

D’un point de vue technique

Rappel : PENtaxKlub ne disposant pas de laboratoire, nos tests ne sont pas mesurés par des outils. Nous souhaitons apporter un point de vue utilisateur et essentiellement photographique. Nos commentaires et note technique sont donc le fruit d’une analyse visuelle.

À noter que pour tout objectif, même le meilleur, il est toujours possible d’obtenir des imperfections visuelles (et plus particulièrement avec les AC), quelles que soient la focale et/ou l’ouverture.

 

FCLICHE ORIGINALCROP 100% centre champCROP 100%    bord champ
F:2cliché à f:2cliché à f:2 - crop 100% au centre champcliché à f:2 - crop 100% au bord champ
F:4cliché à f:4cliché à f:4 - crop 100% au bord de champ
F:5.6cliché à f:5,6cliché à f:2 - crop 100% au centre champcliché à f:5,6 - 100% crop au bord champ
F:8cliché à f:8cliché à f:8 - crop à 100% au centre champcliché à f:8 - crop à 100% au bord champ

 

 

 

Aberrations chromatiques et flare

Même en cherchant bien, on n’a pratiquement pas d’aberrations chromatiques.  Tout au plus une vague coloration magenta, due au traitement du signal, avec une légère dominante magenta, courante chez Pentax, mais pas de franges. Cette vague coloration est très facilement enlevée par un tout petit coup de curseur magenta.

 

AC - cliché àf:2

AC – Cliché à f:2

AC - Cliché à f:2 - crop à 100%,

AC – Cliché à f:2 – crop à 100%,

La résistance au flare est également très bonne. Quels que soient les efforts pour en avoir.

Distorsions

La distorsion géométrique est elle aussi à peine discernable. Il reste une impression de distorsion de planéité qui donne un très léger barillet dans le haut du cadre. Impression qui ne se vérifie pas sur les lignes de joints de la photo ci-dessous.

Distorsion géométrique très légère de planéité en barillet. Visible an haut du cliché.

Bien évidemment les prises de vue en contre plongée couchent les verticales. Plus particulièrement avec les focales courtes. Mais ce n’est pas de la distorsion venant de la formule optique…

 

Vignettage

Un très léger vignettage est visible dans les ciels à f:2. (voir photo 1 du tableau technique). Il disparait dès f:2,8.

 

Homogénéité de l’image

Le piqué global des images délivrées par cet objectif ancien est très honorable. Comme disent les Anglo-saxons, cet objectif fait bien le job. L’homogénéité est très correcte, même avant 5,6 (voir les crops du tableau technique).

Le rendu chromatique est bon.

 

Bokeh

Le bokeh est agréable, mousseux à souhait. Comme quoi un diaphragme à 6 lames peut être efficace…

Bokeh à f:2, plan de mise au point à la distance minimale (0,3m)

Bokeh à f:2, plan de mise au point à la distance minimale (0,3 m)

 

Sur un APS-C

Sur un boîtier APS-C, les résultats sont très logiquement au moins aussi bons. Supérieurs en ce qui concerne la qualité en bords champ et l’homogénéité. Un peu en retrait pour ce qui est du bokeh.

 

Tarif et Concurrence

À 600 € (599 € pour être précis), cet objectif peut être considéré soit comme pas très cher pour un objectif qui fait bien le job, soit comme trop cher pour un 35mm qui ne date pas d’hier. Il n’a qu’un concurrent possible : le Sigma 1,4/35 mm Art. Mais est-ce vraiment un concurrent direct ? Le Sigma est plus gros (ø =77 mm x L=94mm) et plus de 3 fois plus lourd (665 g). Certes il ouvre à 1,4, mais à cette ouverture il vignette sérieusement. Certes il est SDM, donc silencieux. Mais il coûte entre 770 et 800 €. Donc c’est un autre choix, plus qu’une vraie alternative.

Nb : Ce test a été rédigé avant l’annonce officielle du FA 35/2 HD dont la sortie est pour la fin du mois de février 2019.

 

Conclusion

C’est un bon petit 35 mm, qui ne prend pas de place dans un sac ou même une poche. Ce n’est pas un objectif à superlatifs, encore que… D’aucuns, bien sûr, le diraient obsolète, mais il fait bien le boulot, délivre des images agréables. Certes, par son esthétique il avoue son âge… Et la technologie de son AF est screw drive.  Même si l’AF par le boîtier est rapide, il n’est pas totalement silencieux. C’est un objectif qui pourrait être très séduisant, malheureusement à 599 €, la séduction est brouillée.

 

Les Plus

  • compacité et poids
  • qualité de fabrication
  • qualité optique (quand même)

 

Les moins

  • aspect extérieur plastique (et plus à la mode)
  • AF par le boîtier (?)

Note

78/100

 

Galerie

Nota : les photos ci-dessous sont sans aucune retouche, sauf la dernière pour l’exposition. Ce qui n’affecte pas le résultat délivré par l’objectif.

Paysage urbain avec ciel.

Paysage urbain avec ciel.

 

Paysage urbain avec arbres

Paysage urbain avec arbres

 

Paysage urbain avec primeurs

Paysage urbain avec primeurs

 

Architecture en forte contre-plongée

Architecture en forte contre-plongée

 

Paysage urbain au lever du jour

Paysage urbain au lever du jour

 

Crédits photo Valia ©  – Cliquez sur les photos pour agrandir