[Test] Pentax D FA ★ 85 f/1.4 HD ED SDM AW

DFA * 85 f/1.4 HD SDM AW
Le test de l’objectif Pentax D FA ★ 85 f/1.4 HD ED SDM AW a été effectué avec un Pentax K-1 mk II (firmware 1.05) - English version test

 

Ce D FA ★ 85 f/1.4, ou du moins un objectif doté d’une focale de 85 mm, était attendu, depuis fort longtemps. Depuis la sortie du K-1 en fait. La décision de produire un objectif dans cette focale et dans la gamme ★ (STAR) a été prise assez tôt par Ricoh Imaging, sans doute durant la conception du premier FF de la marque. Une décision facile vu qu’elle disposait d’un matériel de base légendaire, le FA ★ 85 f/1.4 ! Il suffisait a priori d’adapter la formule optique prévue pour des films argentiques aux spécificités du numérique, et le tour était joué…

Malheureusement, il aura fallu attendre plus de 4 ans. Alors que la conception était presque terminée et le prototypage engagé, les ingénieurs ont décidé de revoir intégralement leur copie. L’ancienne formule optique avait des limites qui ont été atteintes avec son adaptation au numérique. Handicapé par la lentille asphérique en première position, l’objectif allait être énorme et lourd. Décision a donc été prise de repartir de zéro, sans s’inspirer du FA ★, avec comme seul concept de base, le déplacement de la lentille asphérique en dernière position. Un choix radical qui a retardé fortement la sortie de cet objectif.

Jusqu’à ce mois de juin 2020, où est enfin disponible ce saint graal pour les photographes de studio. Après quelques mois de retard supplémentaires suite aux évènements sanitaires du début de l’année. Si sur le papier, le D FA ★ 85 f/1.4 s’adresse à un public assez restreint, il peut être utilisé dans de nombreuses situations, de la photo de rue au paysage. Et puis, la focale de 85 mm est presque une obligation pour tout fabricant d’optiques photos !

Vous pouvez accéder directement à la conclusion en cliquant ici.

Présentation du D FA ★ 85 f/1.4 HD ED SDM AW

Le Pentax D FA ★ 85/1.4 est, comme son nom l’indique, une focale fixe de 85 mm à ouverture f/1.4 appartenant à la famille ★ (STAR). À ce jour, c’est le quatrième modèle de cette famille depuis la refonte des spécifications, après les D FA ★ 70-200, DA ★ 11-18 et D FA ★ 50. Bien qu’il soit destiné principalement aux reflex plein format, il reste utilisable sur un APS-C, où il offrira un champ visuel proche de celui d’un 135mm (130 mm dans la réalité).

Avant-propos

Des mises à jour de firmware sont disponibles pour la prise en compte de ce nouvel objectif. Ces firmwares sont disponibles pour le K-3 (v1.41), le K-1 (v1.53) et le K-1 mk II (v1.05). Le K-3 II et le KP ne devraient pas avoir de mise à jour (il s’agirait de régler des problèmes de micro-contrastes pour certains capteurs. Le K-3 II et le KP qui disposent du même capteur, ne sont pas affectés).

Généralités

Avec ses 1255 gr (ou plutôt 1355 gr avec le pare-soleil), cet objectif fait figure de mammouth. Avec ce poids (et le prix), on est en droit d’attendre un objectif plus qu’exceptionnel. Ce qu’il conviendra de vérifier.

Son ouverture maximale est f/1.4, ce qui en fait un objectif particulièrement lumineux. La distance minimale de mise au point est de 0,85 m. Cet objectif est, selon la bonne habitude de Ricoh Imaging, doté de la fonctionnalité Quick-Shift, qui permet d’affiner la MAP de manière manuelle après mémorisation de l’AF.

Pour les filtres (UV, Polarisant et autres ND), le diamètre est un joli 82 mm (comme le D FA 24-70/2.8).

L’objectif est fourni avec un sac de rangement simple (on est loin des « coques » de chez IRIX) et un long pare-soleil (8 cm) équipé de la traditionnelle trappe permettant la rotation d’un filtre polarisant sans être gêné.

Principales caractéristiques techniques du D FA ★ 85

Caractéristiques techniques (cliquer pour voir)
PENTAXPENTAX DFA ★ 85 f/1.4 HD HD SDM AWMonture Pentax KAF4
LentillesTraitement HD, AB et SP des lentilles
Focale85 mm
Equivalent 35mm sur un APS-C130 mm
Angle de vueFF : 28,5°
APS-C : 19°
Ouverture maximalef/1.4
Ouverture minimalef/16
Diaphragme9 lamelles (avec arrondi "parfait" garanti de f/1.4 à f/2.8)
Diaphragme électronique automatique
Lentilles
Groupes12 lentilles
10 groupes
Distance minimale de mise au point0,85 m
Mise au pointinterne
Stabilisation OptiqueNon
(stabilisation mécanique sur le boitier)
QuickShiftOui
MoteurSDM
Autres
Diamètre filtre82 mm
TropicaliséOui - AW
Poids1255 gr nu
(1355 gr avec le pare soleil)
Dimensions123,5 mm x 95 mm
AccessoiresBouchons avant et arrière, Pare-soleil, housse
Compatible FFConçu pour le FF
Etre ★ (STAR)

Pour mériter le statut STAR, un objectif doit correspondre à un cahier des charges précis, dont les spécifications s’appuient, entre autres, sur de nouveaux traitements optiques (revêtement Aero Bright II et nouvelle génération de revêtements HD). Mais surprise, dans la conception du D FA ★ 85, Ricoh Imaging n’a pas utilisé son traitement Aero Bright II alors que ce dernier avait produit d’excellents résultats sur les récents objectifs ★. Une décision qui pourrait inquiéter.

La formule optique

Les ingénieurs ont préféré agir sur la formule optique afin d’obtenir le résultat désiré : pouvoir produire des images extrêmement piquées, au contraste élevé, dépourvues de flare et d’artefacts fantômes, tout en garantissant un pouvoir séparateur exceptionnel du centre aux angles du cadre, même aux plus grandes ouvertures. Il s’agit là d’un retour aux sources quelque part, où les formules optiques priment sur les traitements « chimiques »…

Formule optique
Formule optique

 

Pas moins de 3 lentilles de type Super ED ont été été utilisées, 2 éléments dans le groupe avant et un dans le groupe arrière, afin de compenser et faire disparaître l’aberration chromatique. Le verre Super ED est un matériau très coûteux et c’est la première fois que Pentax utilise 3 éléments de ce type (2 ont été utilisés pour le DFA ★ 50/1.4).

La lentille asphérique, pour des raisons de conception, a été placée en dernière position, ce qui a permis de réduire drastiquement sa taille et son poids. Cette lentille a pour but de réduire les aberrations sphériques et la courbure du champ optique, tout en assurant une performance de résolution et un contraste uniforme, du centre vers les bords de la monture. Il conviendra de confronter ces promesses à la réalité.

DFA 85 1/4, diagphrapmeDFA 85 1/4, électronique

Le diaphragme est électronique, permettant un contrôle plus précis et plus stable de l’ouverture, surtout pour les hautes vitesses. De fait, l’objectif est incompatible avec tous les boîtiers antérieurs au K-S1.

Moteur SDM

La mise au point s’effectue par déplacement d’un groupe de lentilles situé à l’arrière de l’objectif. Ricoh Imaging propose, avec ce D FA ★ 85, un moteur SDM (moteur à ondes ultrasoniques) de type annulaire, spécialement conçu pour lui. Par rapport au modèle de moteur utilisé pour le D FA ★ 50, il offre un couple environ 1,3 fois supérieur, permettant ainsi une mise au point automatique encore plus rapide. Ceci sur le papier, car le poids des lentilles, leur nombre plus important et la nécessité d’adapter la course du moteur dans les phases d’accélération/décélération, font que les vitesses de mise au point seraient assez proches.

moteur SDM du DFA 85
Moteur SDM du DFA 85 (source Ricoh Imaging)

 

Dans la pratique, à moins de disposer de machines-outils chères, il est difficile de mesurer la vitesse réelle de mise au point. Tout juste peut-on dire qu’elle est rapide, le couple K-1 mk II et D FA ★ 85/1.4 se montrant réactif. C’est plutôt côté boîtier que l’on trouvera des limitations, avec une vitesse de rafale un peu faible. Gageons malgré tout que certains y trouveront à redire.

Petit bémol sur le niveau sonore du moteur. Si on compare les bruits des D FA ★ 85 et D FA ★ 50, le second est plus ténu tandis que le premier est plus présent, un peu plus aigu. Malgré tout, ce sont des niveaux très bas.

Accessoirement, ce nouveau moteur offrirait un gain en consommation d’énergie, ce que nos batteries apprécieront.

Tropicalisation

L’objectif est de type AW (All Weather), ce qui veut dire qu’il est doté d’une dizaine de joints qui lui permettent de résister à la poussière, l’eau et autres intempéries. Ce type de construction indique bien que, pour Ricoh Imaging, ce DFA n’a pas vocation à rester enfermé.

Etanchéité du DFA *85
En rouge, les joints (source Ricoh Imaging)

 

 

Construction & Finition : 6

Spécifications (techniques) : 12

Prise en main

Encore une fois Ricoh Imaging propose un objectif lourd. Le couple K-1 (mk I ou II) et D FA ★ 85 pèse 2,3 kg environ. Il n’a pas un aussi bon équilibre que ceux formés avec le D FA ★ 50 ou le D FA 24-70. Utilisez-le pendant une heure d’affilée et vous vous en rendrez compte.

La tenue en main est excellente, la matière utilisée étant agréable au toucher et à l’utilisation. Ricoh Imaging a ajouté un tour « cranté » autour du fût qui provoque une certaine surprise de prime abord, mais qui se révèle efficace dans la tenue de l’objectif. Ce dispositif permet de mieux assurer la prise en main.

Vue de dessous (fenêtre indicateur)
Vue de dessous (fenêtre indicateur)
Vue sur le coté (aperçu des crans et du bouton AF/MF)
Vue sur le côté (aperçu des crans et du bouton AF/MF)

La bague de mise au point est très large, presque 3,5 cm. On ne ressent pas de gêne lors de sa rotation en utilisation manuelle (mode MF) ou quand on corrige la map automatique via le quick shift. Le mouvement est ferme et la rotation s’effectue sans à-coup. Elle tourne « sans fin », et s’il n’y a pas d’arrêt, on perçoit les limites de la course de mise au point. Cette bague est réalisée en matière caoutchouteuse et est dotée de petits picots agréables au toucher.

Sur le côté gauche de l’objectif, on trouve le traditionnel bouton de sélection AF/MF, tandis que sur le dessus, une fenêtre permet de visualiser la distance de mise au point.

 

Prise en main et ergonomie : 4

D’un point de vue technique

Rappel : PENtaxKlub ne disposant pas de laboratoire, nos tests ne sont pas mesurés par des outils. Nous souhaitons apporter un point de vue utilisateur et essentiellement photographique. Nos commentaires et note technique sont donc le fruit d’une analyse visuelle.

À noter que pour tout objectif, même le meilleur, il est toujours possible d’obtenir des imperfections visuelles (et plus particulièrement avec les AC), quelles que soient la focale et/ou l’ouverture.

Images de tests

Toutes les photos utilisées pour les tests ont été prises en RAW (DNG) et, sauf mention explicite, n’ont pas été développées ou retouchées.

ouvertureimage entièredétail
f/1.4
f/2
f/2.8DFA 85 f/2.8 completeDFA 85 f/2.8 détail
f/4DFA 85 f/4 entièreDFA 85 f/4 détail
f/5.6DFA 85 f/5.6 entièreDFA 85 f/5.6 détail
f/8DFA 85 f/8 entièreDFA 85 f/8 détail
f/11DFA 85 f/11 entièreDFA 85 f/11 détail
f/16DFA 85 f/16 entièreDFA 85 f/16 détail
Aberrations chromatiques et flare

Les aberrations chromatiques (AC) apparaissent sous forme d’une frange violette, désagréable à l’œil. Tout objectif est susceptible de commettre du flare. Surtout si on fait tout pour être en situation d’en avoir, comme de se mettre face au soleil, lequel envoie ses rayons en biais sur l’objectif. C’est pourquoi nous préférons juger un objectif dans des situations d’images courantes et non exceptionnelles.

Ce 85/1.4 n’échappe pas à la règle et produit un peu d’AC… si les circonstances sont réunies ! Ce qui n’est pas souvent le cas. Elles sont surtout visibles à pleine ouverture et disparaissent en fermant (il suffit souvent de moins d’un diaph). Elles disparaissent complètement à f/2.8. Mais qui va réellement utiliser cet objectif en photographiant en permanence des branches dépourvues de gros feuillages ou des grillages avec un soleil oblique ? S’il devait en avoir, la correction s’effectuera au travers de vos logiciels de traitement.

Produire des AC
Provoquer les conditions pour produire des AC (ouverture f/1.4)

 

Dans des conditions d’utilisation d’un studio où l’éclairage est maîtrisé, on peut oublier les AC.

Côté flare, il a été quasiment impossible d’obtenir des clichés qui en contenaient. Même en se mettant en condition de danger, que ce soit face au soleil ou en biais (à 45°). La résistance à ce problème optique en fait un objectif de référence en la matière.

Vignettage

Il s’agit là d’une question récurrente à chaque fois que l’on teste un nouvel objectif. Aujourd’hui, les formules optiques et la construction sont très bien maîtrisées. Surtout pour les objectifs « haut de gamme ». Lors des prises de vues avec ce D FA ★ 85 f/1.4, si on détecte parfois un léger vignettage (plutôt dans le coin supérieur droit), il disparaît très rapidement. De plus, il faut être attentif pour le détecter. Au-delà de f/2.8, il n’y en a pas. Du moins, on n’a pas réussi à le détecter visuellement. Les conditions de prises de vue pouvant influencer l’apparition ou non du phénomène, il n’est pas impossible que ce fût le cas ici. Et si cela gêne certains, les outils de Post-Traitement en viendront à bout aisément.

On ne peut que féliciter les ingénieurs pour le travail remarquable accompli.

Distorsions

En modifiant la formule optique pour positionner la lentille asphérique au plus proche du capteur, Ricoh Imaging a pris un pari qui s’est révélé payant. Il y a bien une distorsion de type coussinet. Mais la déformation n’est que de 2 mm entre le bas (ou le haut) et le centre. C’est en prenant de multiples photos de murs (en brique principalement) qu’on parvient à distinguer à l’œil nu (en utilisant une règle) cette distorsion. Nul besoin de préciser que c’est infime, indécelable la plupart du temps et surtout très facilement corrigible, que ce soit manuellement ou de manière automatique (dès que les profils seront disponibles).

L'éternel mur de brique repère à f/1.4
L’éternel mur de brique repère, à f/1.4

 

Ricoh Imaging réalise encore une fois un joli petit exploit. On notera que l’ouverture n’a aucune influence sur la distorsion.

Homogénéité et netteté de l’image

Chercher une homogénéité de l’image aux grandes ouvertures est compliqué. Mais pas impossible, en prenant 2 photos d’un même motif, une fois plein centre et une deuxième fois sur un bord.

A f/1.4, on peut constater un léger flou du motif sur le bord droit, à condition d’agrandir fortement l’image ! A 100 %, cela n’est absolument pas visible à l’œil nu. La netteté de l’image est exemplaire, sur l’intégralité du cliché, dès la PO. A f/1.6, ce léger flou a disparu. Pentax a effectivement travaillé ces aspects et semble se placer en pointe dans ce domaine précis.

Il s’agit d’un extrait de 2 photos du même panneau de signalisation – Ouverture f/1.4
le motif de la voiture est en plein centre de la photole motif a été placé à droite de la photo

Le traitement HD de l’objectif propose des images de qualité, nettes et parfaitement détaillées, sans avoir une précision de « médecine légale ». Lors de photos prises en studio, les imperfections d’un visage sont visibles, mais pas accentuées comme le ferait un objectif macro. On obtient des portraits homogènes, définis et très agréables.

Bokeh

Si pour de nombreux objectifs le bokeh est important sans être fondamental, ce n’est pas le cas pour celui-ci. Une focale de 85 mm est très souvent utilisée pour le portrait et dans cette activité, le bokeh fait partie des points sur lesquels on doit particulièrement s’attarder.

focaleimage entièredétail
f/1.4DFA * 85 bokeh f/1.4 complèteDFA * 85 bokeh f/1.4 detail
f/1.6DFA * 85 bokeh f/1.6 complèteDFA * 85 bokeh f/1.6 detail
f/2DFA * 85 bokeh f/2 complèteDFA * 85 bokeh f/2 detail
f/2.8DFA * 85 bokeh f/2.8 complèteDFA * 85 bokeh f/2.8 detail
f/4DFA * 85 bokeh f/4 complèteDFA * 85 bokeh f/4 detail
f/5.6DFA * 85 bokeh f/5.6 complèteDFA * 85 bokeh f/5.6 detail
f/11DFA * 85 bokeh f/11 complèteDFA * 85 bokeh f/11 detail

De manière globale, le bokeh est magnifique. Il est très homogène et agréable visuellement. Les 9 lamelles du diaphragme effectuent un excellent travail.

Si on dissèque un peu les résultats, à f/1.4, la profondeur de champ est très faible, surtout quand le sujet photographié est proche. Ce qui est le cas ici (environ 1m20 de distance). La précision du « A » est suffisante et l’on parvient à lire sans aucun problème les autres inscriptions placées sur le même plan. Au-delà de 2 cm de profondeur (après le point focal), la précision commence à se perdre. L’arrière est uniforme, très harmonieux. Les détails ont disparu, permettant de mettre en avant le sujet principal.

Ce bokeh flou, harmonieux et crémeux est présent jusqu’à f/2. Au-delà, les formes en arrière-plan commencent à se distinguer, on gagne progressivement en précision, le bokeh restant harmonieux et très agréable. Même à f/11 (voire f/16), le flou est présent si le sujet est proche.

 

Qualité image (homogénéité, netteté et distorsion) : 39

Qualité optique (AC, flare, vignettage) : 36

Sur un APS-C

Mise à part la différence du champ visuel (c’est « presque » un 135mm), les qualités de l’objectif en FF se retrouvent avec un APS-C. Difficile de trouver de réelles différences, que ce soit pour les AC, la distorsion ou encore l’homogénéité de l’image. Il y a juste le bokeh qui, à f/1.4 avec un APS-C, aura un rendu visuel plus proche de ce qui est proposé à f/2 sur un FF.

Comparaison avec la légende

Il est inévitable de vouloir comparer le FA ★ 85 f/1.4 avec le D FA ★ 85 f/1.4. Parce que le premier a été une légende et que le second est sans doute l’un des meilleurs 85 actuels, même si nous sommes persuadés qu’il sera mal perçu par les magazines et autres blogueurs « pro autres marques ». Pour avoir utilisé ceux de Nikon et de Canon, on peut affirmer que ce D FA ★ 85 est loin de démériter.

Le FA ★ 85 est considéré comme un objectif fabuleux par tous ses possesseurs. Comme nous l’avons dit en introduction, les ingénieurs ont voulu se baser sur sa formule optique pour concevoir un objectif plus moderne. Des éléments de lentilles supplémentaires ont été ajoutés dans le but d’améliorer la MTF. Malheureusement, cet ajout n’a pas permis de corriger l’aberration chromatique axiale de manière suffisante. Sans compter que la taille de la lentille frontale, asphérique, augmentait dangereusement, au point de rendre l’objectif difficilement utilisable.

Comme on peut le constater avec les deux schémas ci-dessous, les 2 formules optiques sont très différentes en termes de conception. Ce qui devrait induire une différence en termes de résultat.

Comparatif des formules optiques
Comparatif des formules optiques (source Ricoh Imaging)

 

Au vu de la qualité du nouveau 85 mm, nous ne serions pas étonnés que des modèles antérieurs se retrouvent sur le marché de l’occasion un jour prochain.

Tarif et Concurrence

1990 €, c’est le tarif à débourser pour acquérir cet objectif. Et impossible d’aller chercher ailleurs, car il n’y a pas de concurrence. On peut encore trouver d’occasion le Sigma 85/1.4 ou le Tamron 90/2.8, en n’oubliant pas que ce dernier est un objectif macro. À défaut, il est toujours possible de se rabattre sur le FA 77/1.8 Limited. Mais c’est un choix très limité.

Si on souhaite un 85 f/1.4, il n’y aura pas d’autres possibilités.

 

Conclusion

Il est parfait dans tous les domaines. Un vignettage léger dans certaines circonstances, une grande résistance au flare, des AC maîtrisées malgré l’absence de traitement dédié de type Aero Bright, et une qualité d’images assez exceptionnelle. C’est les premières choses que l’on retient. Mais ce ne sont pas les seules. Ainsi, le rendu des rouges et des verts est exemplaire avant même tout traitement. Ce qui n’est souvent pas une mince affaire. Quant au poids, autant en extérieur on se rend compte des 1,3 kg, autant en studio on s’en rend moins compte.

Contrairement à ce qu’on aurait pu penser, le D FA ★ 85 f/1.4 peut être utilisé dans de nombreuses situations. S’il est très à l’aise dans la photographie de studio, il est capable de s’adapter à toutes les situations en extérieur.

La note très élevée. Ce qui est somme tout logique. Pentax (et Ricoh Imaging) tient là un nouvel objectif de légende. Il s’agit là d’un des meilleurs, sinon le meilleur, 85mm que j’ai pu utiliser jusqu’à ce jour. Le seul bémol que nous ferons concerne le tarif. À presque 2000 €, les acheteurs pourraient ne pas être très nombreux.

Ce qui est bienCe qui est moins bien
  • Qualité d’image exceptionnelle
  • Maîtrise des imperfections optiques
  • La construction All Weather
  • Le poids
  • Le prix

 Note

Construction et finition6Une qualité de finition exemplaire, à l’instar de ce que Pentax produit désormais.
Prise en main et ergonomie4Le poids et les dimensions de l’objectif le rendent compliqué à manipuler pour certains types de main, ce qui le pénalise.
Spécifications (technique)12Hormis la taille du filtre, il a tout pour lui.
Qualité image (homogénéité, netteté et distorsion)39Difficile de le prendre en défaut.
Qualité optique (AC, flare, vignettage) 36Difficile de le prendre en défaut dans des conditions normales d’utilisation
Note globale97/100

 

Galerie

Téléchargement des images en 3800 pixels : pack studio (11 images) – pack extérieur (13 images)

1/160s à f/11, ISO 100
1/160s à f/11, ISO 100
1/160s à f/11, ISO 100
1/160s à f/11, ISO 100
1/2000s à f/2, ISO 200
1/2000s à f/2, ISO 200
1/5000s à f/1.4, ISO 250
1/5000s à f/1.4, ISO 250
1/160s à f/11, ISO 100
1/160s à f/11, ISO 100
1/160s à f/11, ISO 100
1/160s à f/11, ISO 100
1/2000s à f/1.4, ISO 100
1/2000s à f/1.4, ISO 100
1/1000s à f/4, ISO 100
1/1000s à f/4, ISO 100
1/320s à f/1.4 à ISO 100
1/320s à f/1.4 à ISO 100
1/320s à f/1.4 à ISO 160
1/320s à f/1.4 à ISO 160

 

Crédits photos fyve (sauf précision) – Cliquez sur les photos pour agrandir

  • Lénaïck DANIEL
    9 juillet 2020 à 15 h 24 min

    Le D FA* 50mm est peut être le meilleur objectif que je possède, mais quand je veux sortir avec plusieurs cailloux, je favorise un 50mm SMC F/1.7 ou le 43 limited, afin de ne pas m’alourdir.

    Du coup je fait l’impasse sur ce nouveau HD D FA *… Par contre, j’ai effectivement pu trouver un FA* 85mm à un bon prix (et enfin acceptable) courant juin; et qu’il me tarde de comparer au 77mm limited à l’usage. Ces deux objectifs par comparaison peuvent être transportés sans trop de contrainte de poids ou taille, permis 2 ou 3 autres focales fixes.

  • Oodini
    13 juillet 2020 à 2 h 15 min

    Si quelqu’un possédant cet objectif pouvait prendre une photo de nuit à longue pose (voie lactée, par exemple), cela m’intéresserait.
    Merci.