Le test de l'objectif D-FA 100 mm f/2,8 Macro WR a été effectué avec un Pentax K-1.

 

Le D FA 100mm macro f/2,8 WR est, actuellement, l’objectif macro à la focale la plus longue chez Pentax. On rappelle que la gamme des « macro » Pentax comprend aussi le DA 35mm macro Ltd et le D FA 50mm macro, tous deux ouvrant également à f/2.8.

 

 

 

Présentation de l’objectif

 

Ce 100 mm macro est le successeur des :

  • SMC Pentax-FA 100mm F2.8 Macro, fabriqué de 1991 à 2004
  • SMC Pentax-F 100mm F2.8 Macro fabriqué de 1987 à 1991.

Leur point commun réside principalement dans la formule optique strictement identique.

 

Ce qui les différencie, c’est :

  • la finition,
  • la monture (F, FA)
  • l’absence de bague de diaphragme sur le plus récent
  • et la protection WR dont il bénéficie.

 

A noter qu’il a aussi existé, à partir de 1998, un SMC Pentax-FA 100mm F3.5 Macro

Nous n’évoquerons pas, ici, leurs prédécesseurs à mise au point exclusivement manuelle, même si, en macro, l’autofocus n’est pas une caractéristique essentielle.

 

 

 

Principales caractéristiques techniques

Elles sont résumées dans le tableau ci-après :

(Source : Ricoh-Imaging)smc PENTAX D-FA 100mm macro f/2.8 WR
SérieD-FA
Focales100 mm
Longueur focale (en équivalent 35mm)153 mm
Ouverture maximale2.8
Ouverture minimale32
Nombre de lamelles du diaphragme8
Angle de champ16° avec un reflex numérique
24,5° avec un reflex argentique
Construction de l'objectif9 éléments / 8 groupes
Distance minimale de mise au point0,303m
Grandissement1,00x
Diamètre de filtre49mm
MontureKAF
Poids340g
Dimensions (longueur x diamètre)80,5 mm x 65 mm
Accessoires fournisBouchon d'objectif O-LC49
Bouchon arrière
Parasoleil PH-RBE49
Etui d'objectif S80-120
ParticularitésTropicalisé
Revêtement Super Protect sur la lentille frontale
Système Quickshift

 

 

 

Prise en main

Ce qui frappe au premier abord, c’est la petite taille et la légèreté de l’objectif. Avec seulement 8 cm de longueur, un diamètre maximum de 6,5cm et un poids de 340g, on ne le sent pas beaucoup dans son fourre-tout lorsque l’on ne s’en sert pas.

La distance minimale de mise au point est de 30,3cm, classique pour les objectifs macro de cette focale.

On notera qu’il est dépourvu de bague de diaphragme, celui-ci se réglant exclusivement à partir du boîtier. Cette solution est de plus en plus souvent retenue par les constructeurs, rançon sans doute de la modernité rendue nécessaire par les évolutions envisagées. On peut toutefois le regretter : en effet, cela interdit de fait l’utilisation de bagues-allonges permettant d’accroître le rapport de grandissement, puisqu’il sera alors impossible de choisir le diaphragme, les contacts nécessaires n’étant pas transmis… à moins de disposer de bagues allonges dotées de ces contacts. À vrai dire, elles sont très rares. Pentax en commercialisait il y a quelques années – à un prix d’ailleurs dissuasif (près de …. 1000 € !) – mais elles ont disparu du catalogue. Reste la possibilité d’en trouver d’occasion, mais leurs possesseurs s’en débarrassent très rarement.

Autre particularité : cet objectif est doté de la fonction « quick shift » permettant d’affiner la mise au point après action de l’autofocus. Utile en photo « normale », par exemple pour du portrait, cette fonction l’est beaucoup moins en mode macro où l’on opère le plus souvent en mise au point manuelle.

Au chapitre des regrets, on notera que cet objectif ne possède pas de bouton permettant de limiter la plage de mise au point ; ce dispositif évite les longs allers et retours de l’autofocus dans la recherche du point en conditions de lumière difficiles.

 

 

 

D’un point de vue technique

Rappel : PENtaxKlub ne disposant pas de laboratoire, nos tests ne sont pas mesurés par des outils. Nous souhaitons apporter un point de vue utilisateur et essentiellement photographique. Nos commentaires et note technique sont donc le fruit d’une analyse visuelle.

 

Aberrations chromatiques, distorsion, netteté et flare

Le D FA 100mm macro est compatible avec les APN Pentax, qu’ils soient à capteur APS-C ou à capteur 24×36.

En APS-C, il cadre comme un objectif de focale 153 mm environ. Bien entendu, en format FF, il reste un pur 100mm.

 

Distorsion

Les objectifs macro sont réputés construits de façon à minimiser, voire éliminer les distorsions. C’est bien le cas de ce D FA 100mm f/2.8 WR : en utilisation courante il n’apparaît aucune distorsion.

 

 

Flare

Dans des conditions les favorisant (fort contre-jour par exemple), des phénomènes de flare peuvent apparaître aux grandes ouvertures, mais ils disparaissent rapidement en fermant.

 

 

Aberrations chromatiques

Il arrive aussi, dans des conditions similaires, que des franges violacées soient visibles. Elles sont toutefois assez faibles et facilement traitables. A noter qu’elles sont légèrement plus visibles en mode FF qu’en mode APS-C.

 

 

Netteté et contraste

La netteté et le contraste sont bien ceux que l’on attend d’un bon objectif dédié à la macro : ils sont excellents dès f/4 (f/2.8 un peu « mou ») et, comme souvent chez Pentax, atteignent leur maximum de f/5.6 à f/8. Toutefois, les ouvertures plus petites sont très utilisables jusqu’à f/16. Classiquement, on note ensuite une baisse des performances, mais qui n’est pas catastrophique en utilisation autre que macro. En macro, où on recherche le piqué le meilleur, mieux vaut ne pas dépasser f/11. Et même à cette ouverture, dans certains cas, le bokeh ne sera pas le plus fondu qui soit.

Avec un objectif macro, on est quasiment assuré de l’homogénéité de la définition sur tout le champ qu’il englobe. Le D FA 100mm macro n’échappe pas à cette « règle ». Cela se traduit par des résultats de même niveau en FF qu’en APS-C où, pourtant, on n’utilise vraiment que la partie centrale de l’objectif.

Cette constatation peut différer avec des objectifs non macro, souvent un peu plus faibles sur les bords de l’image qu’au centre.

 

 

Autofocus

S’agissant de l’autofocus, on ne note pas de comportement différent entre les 2 modes. L’autofocus des objectifs macro est réputé lent par rapport à celui des objectifs classiques. C’est tout à fait normal, le déplacement des lentilles doit être d’une extrême précision. La course de la bague de MaP (en manuel) en apporte la confirmation. Même si c’est tout relatif, au moins dans certains domaines, cette « lenteur » est tout de même réelle. Cependant, le mode AF n’est pas très utilisé en macro et les photographes lui préfèrent souvent, à juste titre, la mise au point manuelle. La longueur de la course de la bague peut surprendre les non-initiés, mais pas les habitués des objectifs macro.

Si toutefois, dans ce domaine, on souhaitait utiliser l’AF, la fonction Quick Shift apporterait une meilleure précision en permettant de « peaufiner » la MaP.

 

 

Comportement de l’objectif en mode APS-C sur un boîtier FF

Nous l’avons dit à maintes reprises : quand on possède un boîtier FF, il y a peu d’intérêt à le faire fonctionner en mode APS-C, quels que soient les objectifs utilisés, sauf s’ils sont exclusivement dédiés à l’APS-C.

Dans le cas d’un objectif macro, c’est un peu différent. Bien souvent, on cherche à gagner de la profondeur de champ, par nature réduite dans ce domaine. On sait aussi qu’un objectif utilisé en APS-C englobe un champ photographié réduit par rapport au même objectif utilisé en FF car il se comporte alors comme un objectif de focale 1,53 plus longue (chez Pentax). L’avantage que cela permet en macro saute tout de suite aux yeux, même si le bokeh final risque dans certains cas d’en pâtir un peu.

S’agissant du D FA 100mm macro, il ne présente pas de comportement particulier quand on l’utilise en mode APS-C sur le K-1. Il se comporte alors comme le ferait un objectif FF de 153mm de focale sur un boîtier FF.

Mais il reste cependant un inconvénient : en mode APS-C, le viseur du K-1 affiche un cadre noir délimitant le champ photographié à l’intérieur de l’ensemble du viseur. Certes, on voit bien ainsi les limites de la photo qui sera obtenue, mais cela s’obtient au détriment de la précision de visée. Si ce cadre APS-C remplissait entièrement le viseur, le confort et la précision de mise au point en seraient véritablement accrus. Indéniablement, cela apporterait un gros « plus » aux adeptes de la macro ;

 

 

Images

Toutes les photos ci-dessous ont été prises en RAW et n’ont pas été retouchées. 

 
f/2.8
D FA 100mm - Mode FF - f/2.8

D FA 100mm - Mode FF - f/2.8

D FA 100mm - Mode FF - f/2.8 - Détail

D FA 100mm - Mode FF - f/2.8 - Détail

f/4
D FA 100mm - Mode FF - f/4

D FA 100mm - Mode FF - f/4

D FA 100mm - Mode FF - f/4 - Détail

D FA 100mm - Mode FF - f/4 - Détail

f/5.6
D FA 100mm - Mode FF - f/5.6

D FA 100mm - Mode FF - f/5.6

D FA 100mm - Mode FF - f/5.6 - Détail

D FA 100mm - Mode FF - f/5.6 - Détail

f/8
D FA 100mm - Mode FF - f/8

D FA 100mm - Mode FF - f/8

D FA 100mm - Mode FF - f/8 - Détail

D FA 100mm - Mode FF - f/8 - Détail

f/11
D FA 100mm - Mode FF - f/11

D FA 100mm - Mode FF - f/11

D FA 100mm - Mode FF - f/11- Détail

D FA 100mm - Mode FF - f/11- Détail

f/16
D FA 100mm - Mode FF - f/16

D FA 100mm - Mode FF - f/16

D FA 100mm - Mode FF - f/16 - Détail

D FA 100mm - Mode FF - f/16 - Détail

 
 
f/2.8
DFA100mm Mode APS-C - f2.8

DFA100mm Mode APS-C - f2.8

DFA100mm Mode APS-C - f2.8 - Détail

DFA100mm Mode APS-C - f2.8 - Détail

f/4
DFA100mm Mode APS-C - f4

DFA100mm Mode APS-C - f4

DFA100mm Mode APS-C - f4 - Détail

DFA100mm Mode APS-C - f4 - Détail

f/5.6
DFA100mm Mode APS-C - f5.6

DFA100mm Mode APS-C - f5.6

DFA100mm Mode APS-C - f5.6 - Détail

DFA100mm Mode APS-C - f5.6 - Détail

f/8
DFA100mm Mode APS-C - f8

DFA100mm Mode APS-C - f8

DFA100mm Mode APS-C - f8 - Détail

DFA100mm Mode APS-C - f8 - Détail

f/11
DFA100mm Mode APS-C - f11

DFA100mm Mode APS-C - f11

DFA100mm Mode APS-C - f11 - Détail

DFA100mm Mode APS-C - f11 - Détail

f/16
DFA100mm Mode APS-C - f16

DFA100mm Mode APS-C - f16

DFA100mm Mode APS-C - f16 - Détail

DFA100mm Mode APS-C - f16 - Détail

 

 

 

Bokeh

Bokeh APS-CBokeh FF
f/2.8
DFA 100mm macro - Bokeh en APS-C à f/2.8

DFA 100mm macro - Bokeh en APS-C à f/2.8

DFA 100mm macro - Bokeh en FF à f/2.8

DFA 100mm macro - Bokeh en FF à f/2.8

f/5.6
DFA 100mm macro - Bokeh en APS-C à f/5.6

DFA 100mm macro - Bokeh en APS-C à f/5.6

DFA 100mm macro - Bokeh en FF à f/5.6

DFA 100mm macro - Bokeh en FF à f/5.6

f/11
DFA 100mm macro - Bokeh en APS-C à f/11

DFA 100mm macro - Bokeh en APS-C à f/11

DFA 100mm macro - Bokeh en FF à f/11

DFA 100mm macro - Bokeh en FF à f/11

 

Ces images montrent la progressivité du bokeh, agréable quelle que soit l’ouverture, en mode APS-C comme en mode FF.

 

 

 

Tarif et Concurrence

Le D FA 100mm Pentax est vendu, à la date de ce test, au prix officiel de 599 €. Pour une longueur focale autour de 100 mm, il n’existe actuellement, sur le marché du neuf, que 2 objectifs susceptibles de le concurrencer :

  • le 90mm SP Di f/2.8 de Tamron, vendu un peu moins de 370 € (en vente chez digit-photo par exemple)
  • le Samyang 100mm macro f/2.8 ED UMC vendu environ 460 € (en vente chez digit-photo par exemple). Attention, cet objectif a une mise au point et un fonctionnement EXCLUSIVEMENT manuels : le photographe devra savoir choisir la bonne combinaison « ouverture/vitesse/sensibilité » et faire une mise au point précise.

Le Sigma 105mm f/2.8 est discontinué en monture K et ne peut plus être trouvé qu’en occasion.

Tous ces objectifs sont compatibles à la fois FF et APS-C.

D’autres 100mm macro existent, chez des indépendants, mais hélas pas en montures K et dérivées (KAxx)

 

 

 

Conclusion

Le D FA Pentax 100mm macro WR f/2.8 est incontestablement un excellent objectif. Plus particulièrement destiné à la macro, il excelle aussi dans des domaines différents, le portrait par exemple. Mais il est alors redoutable de précision et les modèles pourraient ne pas apprécier toutes les petites imperfections qu’il est susceptible de révéler. Il appartient au photographe d’agir de telle façon qu’elles ne soient pas visibles.

De nombreux adeptes regrettent qu’il n’existe plus d’objectif macro de focale 200mm chez Pentax, pour compléter sa gamme « macro ». Ils espèrent qu’il y sera remédié dans les toutes prochaines années.

 

Les Plus

  • Qualité générale : piqué, netteté
  • Construction sérieuse
  • Protection WR
  • Quick Shift
  • Compacité et le poids

 

Les moins

  • Absence de bague de diaphragme
  • Relative lenteur de l’autofocus
  • Prix (par rapport à la concurrence)

 

Note

94/100

(Notation 2018)

Appréciation PENtax Klub

Note : 5/5

 

 

Galerie

PentaxKlub_Test_DFA100_Galerie05

 

PentaxKlub_Test_DFA100_Galerie04

 

PentaxKlub_Test_DFA100_Galerie01

 

PentaxKlub_Test_DFA100_Galerie03

 

PentaxKlub_Test_DFA100_Galerie02

 

Crédit photo : Micaz – Cliquez sur les images pour les agrandir.