[Test] Pentax DA 18-135 mm 3,5-5,6 AL [IF] DC WR

DA 18-135mm 3,5-5,6
Ce test de l’objectif DA 18-135 mm 3,5-5,6 a été effectué avec un Pentax K-5IIs 

 

Ce DA 18-135, sorti en 2010, est un transtandard sans prétention, mais parfaitement conçu pour le voyage, la randonnée. Il est un exemple typique de compromis équilibré entre performances / poids – encombrement et prix.

Présentation de l’objectif DA 18-135 mm 3,5-5,6 AL [IF] DC WR

Le poids de 405 g de ce DA 18-135 mm permet de le situer dans la catégorie des poids légers. Pour un zoom de qualité, cette légèreté est assez exceptionnelle. Car sa construction est solide, de type WR (Weather Résistant). Il est doté de joints lui permettant de résister à l’eau et autres intempéries. Ce qui ne veut bien sûr pas dire qu’il peut aller dans l’eau. Mais en cas d’averse, il demandera à se mettre à l’abri plus tard que vous !

La plage couverte par cet objectif va de 18 mm à 135 mm, soit en équivalent FF, de 28 à 207 mm environ.

Cet objectif n’est pas conçu pour fonctionner sur un Plein Format. Comme dans le cas de tous les zooms DA son cercle image ne couvre pas le format 24×36. Son ouverture est glissante, allant de f/3,5 (18 mm) à f/5,6 (135 mm). On peut noter que cet objectif se ferme assez rapidement, puisqu’à 24 mm, son ouverture maximale n’est plus que f/4. La distance minimale de mise au point est de 40 cm.

Prise en main du DA 18-135

La prise en main du DA 18-135 mm monté sur un boîtier APS-C est très bonne. L’ensemble est compact, bien équilibré. L’objectif se cale bien dans la main. Les bagues s’avèrent bien dimensionnées. Elles ne présentent pas de jeu. Elles sont fluides et présentent une bonne fermeté. L’aspect global et le toucher sont agréables. La construction donne confiance. Enfin le poids de cet objectif complète l’impression positive.

Cet objectif est muni d’une très large bague de zooming caoutchoutée qui occupe pratiquement tout le fût. Du côté du boîtier une seconde bague, elle, permet de peaufiner la Mise au Point (Quick Shift). Elle est très étroite, mais néanmoins commode. Le diaphragme, piloté depuis le boîtier est à ouverture glissante. Ce DA est motorisé. Il est équipé d’un moteur DC, parfaitement silencieux, qui assure une MaP très rapide. Enfin il est équipé d’un pare-soleil tulipe adaptée au range de 18-135.

Le DA 18-135 côté technique

Caractéristiques techniques (cliquer pour voir)
PENTAXPentax HD PENTAX-DA 18-135mm f /3,6-5,6 AL [IF]DC WRMonture Pentax KAF3
Lentilles
Focales18mm - 135mm
Equivalent 35mm sur un APS-C28mm - 200mm
Angle de vue76° - 11,9°
Ouverture maximalef/3,5 à f/5,6
Ouverture minimalef/22 à f/38
Diaphragme7 lamelles courbes
Lentilles13
Groupes11
Distance minimale de mise au point0,35m
Stabilisation OptiqueNon
(stabilisation mécanique sur le boitier)
QuickShiftOui
MoteurDC
Autres
Diamètre filtre62mm
TropicaliséOui - WR
Poids0,405kg
Dimensions73mm x 76mm
AccessoiresBouchons avant et arrière, Pare-soleil
Compatible FFMode Crop uniquement
DA 18-135 Schéma optique
Formule optique du DA 18-135 (© Ricoh Imaging)

 

13 éléments en 11 groupes, tel est la formule optique du DA 18-135. Elle intègre 2 éléments asphériques et un élément de type ED. Le diaphragme est composé de 7 lamelles.

Un moteur de type DC pour l’autofocus (AF) est intégré au DA 18-135, ce qui lui permet une mise au point rapide et silencieuse.

Il est doté de la fonctionnalité Quick-Shift qui permet d’affiner la mise au point de manière manuelle après mémorisation de l’AF. Cette particularité permet de retoucher la mise au point sans quitter le mode autofocus.

Côté optique

PENtaxKlub ne disposant pas de laboratoire, nos tests ne sont pas mesurés par des outils. Nous souhaitons apporter un point de vue utilisateur et essentiellement photographique. Nos commentaires et note technique sont donc le fruit d’une analyse visuelle.

À noter que pour tout objectif, même le meilleur, il est toujours possible d’obtenir des imperfections visuelles (et plus particulièrement avec les AC), quelles que soient la focale et/ou l’ouverture.

Le test est fait sur un K-5 IIs, boîtier APS-C, format pour lequel cet objectif est exclusivement conçu.

Images de tests

Toutes les photos ci-dessous ont été prises en RAW et n’ont pas été retouchées. 

 18mm35mm70mmfocale : 135mm
f: PO (3,5 à 18mm)
18mm à f:3,5
18mm à f:3,5
35mm à f:3,5
35mm à f:3,5
70mm à f:3,5
70mm à f:3,5
135mm à f:3,5
135mm à PO
f: 5,6
18mm à f:56
18mm à f:56
35mm à f:5,6
35mm à f:5,6
70mm à f:5,6
70mm à f:5,6
135mm à f:5,6
135mm à f:5,6 (PO)
f: 8
18mm à f:8
18mm à f:8
35mm à f:8
35mm à f:8
70mm à f/8
70mm à f/8
135mm à f:8
135mm à f:8
f: 11
18mm à f: 11
18mm à f: 11
35mm à f: 11
35mm à f: 11
70mm à f: 11
70mm à f: 11
135mm à f: 11
135mm à f: 11
f: 16
18mm à f: 16
18mm à f: 16
35mm à f: 16
35mm à f: 16
70mm à f: 16
70mm à f: 16
135mm à f: 16
135mm à f: 16
Aberrations chromatique et flare

Tout objectif est susceptible de produire des aberrations chromatiques (AC) et du flare.

Les AC apparaissent sous forme d’une frange violette (ou verte), désagréable à l’œil. Elles se forment quand les 3 couleurs de la lumière blanche (Rouge, Vert et Bleu) traversent une lentille, se séparent et ne se rejoignent pas au bon endroit pour produire une image nette. Le flare se manifeste dans certaines conditions de lumière, comme, par exemple, quand le soleil envoie ses rayons en biais sur l’objectif.

C’est pourquoi nous préférons juger un objectif dans des situations d’images courantes et non exceptionnelles.

Les aberrations (franges violettes) sont visibles jusqu’à f:8, pas énormes, mais présentes. Dans des conditions de contre-plongée sévère, il est vrai. Elles s’enlèvent facilement en PT.

Ouverture f: --Photo initialePhoto cropée 100%
f: 3,5
AC et flare à f:3,5, visibles dans le tiers supérieur droit.
AC et flare à f:3,5, visibles dans le tiers supérieur droit.
crop des AC et du flare à f:3,5
crop des AC et du flare à f:3,5
f: 5,6
AC à f:5,6. L'effet de pseudo-flare aurait pu être évité par une compensation de -0,7
AC à f:5,6. L'effet de pseudo-flare aurait pu être évité par une compensation de -0,7
AC à f:5,6 - crop
AC à f:5,6 - crop
f: 8
Le même cadrage à f:8
Le même cadrage à f:8
Distorsion

La distorsion géométrique est présente, en barillet : assez forte à 18 mm, encore assez visible à 35 mm, quasiment absente à 70 mm, de nouveau légèrement présente, en coussinet, à 135 mm.

DA 18-135mm - Distorsion à 18mm
18 mm
DA 18-135mm - Distorsion à 35mm
35 mm
DA 18-135mm - Distorsion à 70mm
70 mm
DA 18-135mm - Distorsion à 135mm
135 mm
Vignettage

Aucun vignettage n’est visible, quelle que soit la focale.

Homogénéité de l’image

On note une légère faiblesse sur les bords jusqu’à f : 5,6. Mais rien de rédhibitoire pour un objectif de cette catégorie et de ce prix.

Le piqué global est de très bon niveau, plutôt inattendu sur un objectif de ce type.

Bokeh

Bokeh agréable et fondu dans les conditions où il est possible. En effet la variation de focale et d’ouverture ne laisse pas beaucoup de place au flou d’arrière-plan. Mais de 18 à 24 mm, même à f:3,5, il ne faut pas rêver, on n’aura pas beaucoup de bokeh. Avec les focales supérieures à 90-100 mm, il est beaucoup plus facile à obtenir même avec la PO à 5,6, pour peu que le premier plan ne soit pas trop éloigné.

Bokeh à f:3,5 avec premier plan très rapproché et fond assez proche lui-aussi.
Bokeh à f:3,5 avec premier plan très rapproché et fond assez proche lui aussi.
Bokeh à f:3,5. le premier plan est peu éloigné et le fond assez loin.
Bokeh à f:3,5. le premier plan est peu éloigné et le fond assez loin.

On notera que les images, prises à la PO, ne sont pas époustouflantes, mais malgré tout de qualité très correcte. Ce qui pour un objectif de ce type (et de ce prix) est plutôt honorable

Tarif et Concurrence

Ce 18-135 mm 3,5-5,6 se trouve entre 439 € et 489 €. Même à ce dernier tarif, il n’a pas de réelle concurrence.

Chez Pentax on trouve le 16-85 mm 3,5-5,6 à 619 €, plus récent. Nous l’avons testé, voir ici. Eu égard au range plus resserré, il ne peut qu’être meilleur, mais il est un peu plus gros, un peu plus lourd et plus cher.

 

Conclusion

Il ne fallait pas attendre de miracles d’un zoom trans-standard de ce range. Et finalement le résultat est plutôt une bonne surprise. Ce 18-135/3,5-5,6 tire bien son épingle du jeu. Il délivre de bonnes images, piquées et d’un bon rendu chromatique. Bien sûr, il souffre de la présence d’AC quand on lève le nez en conditions de contre-jour, d’un peu de flare, et de quelque mollesse sur les bords jusqu’à f:4,5, mais globalement il fait bien son job, comme disent les Américains. Et pour son tarif, c’est plutôt une bonne surprise. Ça peut être un bon choix pour ceux qui voyagent, ne veulent pas avoir à changer d’objectif sans arrêt, veulent rester légers et discrets… Et ne pas se « prendre la tête ».

Ce qui est bienCe qui est moins bien
  • Compacité et poids
  • Quick shift
  • Ergonomie
  • Fabrication soignée
  • WR
  • Tarif
  • Les aberrations chromatiques et géométriques.
  • Les défauts d’homogénéité jusqu’à f:4,5/5,6

 

Note

Note globale72/100

 

 

Galerie

Les photos de la galerie peuvent avoir fait l’objet d’un développement.

18mm - 1/100s à f/4.0 - ISO 200
mm – 1/100 s à f/4.0 – ISO 200
115mm - 1/200s à f/14 - ISO 200
Traversée du Mont Saint Michel – 115 mm – 1/200s à f/14 – ISO 200 (© fyve)
28mm - 1/200s à f/14 - ISO 200
Traversée du Mont Saint Michel – 28 mm – 1/200s à f/14 – ISO 200 (© fyve)
135mm - 1/200s à f/14 - ISO 200
Marcheur – 135 mm – 1/200s à f/14 – ISO 200 (© fyve)

 

Crédit photos : © Valia – Les images sont la propriété de l’auteur (sauf précision) – Cliquez pour agrandir

 

  • Basile Van Der Stock
    23 mars 2018 at 20 h 07 min

    vous dites que « son ouverture est glissante, allant de f/3,5 (18 mm) à f/5,6 (135 mm) » et vous proposez des images à 135 et à F:3,5. Merci de m’indiquer votre façon de procéder pour en faire de même avec le mien. Ou alors vous ne vous relisez pas et c’est catastrophique.

    • Valia
      23 mars 2018 at 20 h 19 min

      C’est effectivement catastrophique. Dans le tableau il était noté F:3,5 au lieu de PO (pleine ouverture), ce qui pouvait prêter à confusion. Signalé par un autre commentaire arrivé avant le vôtre, cela a été corrigé. Un objectif à ouverture glissante ne peut effectivement pas ouvrir autant à 135mm qu’à 18mm. Nous ne sommes pas magiciens. A 135mm la PO de cet objectif est bien f:5,6. Ce que le boitier indique avec une belle exactitude, tout comme la focale réelle. Navré de vous avoir catastrophé !