Cette prise en main a été effectuée avec un Pentax K-5 et un K-3.

 

Comme il est d’usage à PentaxKlub, nos tests sont uniquement des tests de terrain et absolument pas des tests de laboratoire : nous pensons, en effet, que le photographe… photographie les sujets adaptés à ses objectifs et non des paires de lignes. Ce qui n’interdit pas de consulter par ailleurs les tests de laboratoire qui ont aussi leur utilité, évidemment !

 

Présentation de l’objectif

Apparu en 2008 cet objectif est un DA*, ce qui signifie qu’il fait partie des objectifs « haut de gamme » de la marque. Il est conçu pour l’APS-C, mais il devrait être  compatible avec le format 24×36. Le champ englobé sur un boîtier APS-C, est équivalent à celui d’un télé de 460mm environ sur un boîtier 24×36.

Sa réalisation est superbe, sa finition également. Il est relativement lourd et d’une taille respectable. Son ouverture maximale de 4 en fait un objectif lumineux, bon compromis entre les « monstres » ouvrant à 2,8 et les télés compacts, dont l’ouverture de 4,5 oblige régulièrement à monter en ISOs, ce qui, à cette focale, a des conséquences rédhibitoires sur la qualité des images.

 

Principales caractéristiques

PENTAXPENTAX 300mm F4 ED (IF) SDM
(Gamme DA*)
Monture Pentax KAF2
Lentilles
Focale300mm
(environ 460 mm en format 24x36)
Equivalent 35mm sur un APS-C465mm
Angle de vue5,4° (avec un reflex APS-C numérique PENTAX)
Ouverture maximalef/4
Ouverture minimalef/32
DiaphragmeAutomatique (pas de bague)
Nombre de lamelles du diaphragme9
Lentilles8
Groupes6
Distance minimale de mise au point1,4 m
Grossissement maximum0,24 X
QuickShiftOui
MoteurSDM
Autres
Diamètre de filtre77 mm (non rotatif)
TropicaliséOui
Poids 1243gr sans ses bouchons AV et AR mais avec pare-soleil et collier de pied
1153gr sans ses bouchons et sans pare-soleil mais avec collier de pied
1070gr sans bouchons, sans pare-soleil et sans collier de pied
DimensionsDiamètre : 83 mm
Longueur : 184 mm
AccessoiresObjectif – Manuel – Garantie – Etui – Collier de pied – Pare-soleil (avec fenêtre pour manipulation de filtre)
DiversOptique SP (Super Protect) tropicalisée, résistante à l’eau et à la poussière
Système débrayable de mise au point "Quick-Shift" (permet à l'utilisateur d'affiner la mise au point manuellement après mémorisation sans avoir à débrayer l’autofocus)
Motorisation SDM : fonctionnement silencieux et grande rapidité d'exécution
Compatible FFSupposée au moment du test sur APS-C
Confirmée après test sur FF

 

* Equivalent, en format 24×36, à f :6 en termes de profondeur de champ

 

Prise en main

Malgré son poids et son gabarit la prise en main est facile.

La mise au point (par motorisation SDM) est silencieuse et assez rapide. Sur un ciel peu structuré, il arrive que l’AF hésite un peu (avec certains boîtiers maintenant un peu anciens). La bague de MAP, très large, est confortable. Cet objectif  est équipé du sustème « Quick Shift », qui permet l’ajustement manuel de la MAP sans débrayer l’AF.

Il est livré avec un support de pied et un pare-soleil comportant une fenêtre pour la manipulation de filtres (polarisant par exemple). Le porte-filtre est non rotatif, c’est-à-dire indépendant de la mise au point.

L’utilisation à main levée est parfaitement possible et agréable. Le système de stabilisation du boitier (SR, pour « Shake Reduction ») permet de gagner 3 crans en extérieur avec une luminosité moyenne.

La netteté et le contraste sont tout simplement excellents, parmi les meilleurs qu’il nous ait été donné de voir. Le chromatisme est très agréable, comme il est de tradition chez Pentax. Les nuances de couleurs sont très délicates. Pas d’aberrations visibles en utilisation courante. A ce propos, on notera que les tests de laboratoire effectués par d’autres sites confirment cette impression : vignetage et distorsion négligeables, aberrations chromatiques très bien contrôlées.

Les images sont très bonnes dès la pleine ouverture.

 

Quelques images à différentes ouvertures (aucun traitement particulier, sinon un redimensionnement en largeur 1024px). Crédit photo : Mica

Appareil (K-3) sur pied – MAP et déclenchement par télécommande – MAP sur le panneau « baignade interdite » – distance : environ 30m

K3MC8790R

F:4 – 1/800ème – ISO 100

K3MC8791R

F:5.6 – 1/400ème – ISO 100

K3MC8792R

F:8 – 1/200ème – ISO 100

K3MC8793R

F:11 – 1/100ème – ISO 100

K3MC8794R

F:16 – 1/50ème – ISO 100

On peut noter une dégradation des résultats à F:16, due, très probablement, aux effets de la diffraction.

Le vignetage, à peine visible à pleine ouverture, disparait dès que l’on ferme d’un cran (5.6).

La distorsion reste invisible, au point qu’aucune intervention ne sera nécessaire sur ce point lors du développement..

Les aberrations chromatiques n’apparaissent, faiblement, que sur les côtés et par fort contraste. Si une intervention s’avère nécessaire, les logiciels de développement disposent de toutes les fonctionnalités pour corriger efficacement ces aberrations.

Quant au bokeh, il est typique de ce genre de téléobjectif : bien fondu et uniforme à pleine ouverture, plus « nerveux » en fermant (voir image de la mouette ci-après)

 

 

Concurrence

Actuellement, le DA* 300mm n’a pas de concurrence dans les focales fixes. Sigma produit un 300mm en monture K, mais ouvrant à f:2,8 : un très bel objet parfois qualifié « d’enclume », d’un poids de 2,4kg et d’un prix avoisinant les 3000 € (à ce prix, le polarisant circulaire est offert), soit 2,3 fois plus cher que le Pentax. La clientèle visée n’est probablement pas la même, l’utilisation non plus.

Il existe un très beau Nikon AF-S 300 f:4 PF ED VR  Fx (à lentille de Fresnel) mais incompatible et à 2098€, et un AF-S 300 f:4 PF IF ED noir Fx à 1329€ et tout aussi incompatible.

Toutefois, cet objectif a déjà 7 ans d’existence et pourrait être concurrencé, sur cette focale, par certains zooms de dernière génération, et notamment le Pentax D-FA 150-450, dont la conception plus moderne et les traitements de surface améliorés apportent un surcroît d’efficacité, bien visible dans les images qu’ils produisent.

 

Conclusion

Les Plus

  • Qualité de fabrication
  • Silence de fonctionnement
  • Poids (comparé à un objectif de même focale ouvrant à 2.8)
  • Maniabilité
  • Qualité des images obtenues.
  • Résolution et contraste de haut niveau

 

Les moins

  • Poids (dans l’absolu : on le sent bien après 2 ou 3 heures d’utilisation)
  • Vitesse de la MAP (SDM), mais c’est très relatif en utilisation courante.

 

Utilisations recommandées

  • Photos de sport, chasse animalière principalement en affût (mais billebaude possible !)

Note

94/100

appréciation PENtax Klub

Note_5-0

 

Images en utilisation sur le terrain (Crédit photo : Valia)

PKVO6735

Pentax K-5 – F:4 – 1/100ème – ISO 80 – -0.7EV

PKVO6740

Pentax K-5 – F:6.3 – 1/100ème – ISO 80 – -0.7EV

PKVO6749

Pentax K-5 – F:4 – 1/400ème – ISO 100 – -0.7EV

PKVO6738

Pentax K-5 – F:4 – 1/250ème – ISO 80 – -0.7EV

 

(Crédit photo : Mica)

K3MC9982PK

Rouge-gorge K-3 DA*300mm f:9 1/250ème 640 ISO