Le test de l’objectif Pentax HD DA 40mm f/2.8 Limited a été effectué avec un Pentax K-1 et un Pentax K-5IIs

 

Présentation de l’objectif

Le Pentax HD DA 40mm f/2.8 Limited a remplacé, en 2015, le smc Pentax DA 40mm f/2.8 Limited qui ne bénéficiait pas du traitement de surface des lentilles « HD ».

Sa focale, que d’aucuns trouveront « bâtarde » puisqu’elle se situe entre le semi-grand-angle (35mm) et la focale dite « standard » (50mm) est de 40mm. Elle équivaut, en APS-C à un 61mm monté sur un boîtier FF. En utilisation, elle s’avère extrêmement pratique, remplaçant avec bonheur, dans la plupart des situations, les deux focales citées.

Il est muni d’un pare-soleil vissant qui l’allonge quelque peu et qui couvre une large partie de l’avant de l’objectif. Ce pare-soleil est lui-même muni d’un bouchon vissant de petite taille, facile à perdre, destiné à « fermer » l’accès des poussières à la lentille avant.

Pentax DA 40mm f/2.8 Ltd - au centre, l'objectif en lui-même - à droite, le pare soleil vissant - à gauche le bouchon vissant de pare-soleil.

Pentax DA 40mm f/2.8 Ltd – au centre, l’objectif en lui-même – à droite, le pare soleil vissant – à gauche le bouchon vissant de pare-soleil.

 

Ainsi, si l’on voulait se passer du pare-soleil – chose que nous ne recommandons pas – il faudrait se procurer un bouchon de 49mm afin de protéger la lentille avant.

Principales caractéristiques techniques

Les caractéristiques techniques sont résumées dans le tableau ci-après :

SérieDA Limited
Focale40mm
Focale en équivalent 35mm61mm
Ouverture maximalef/2.8
Ouverture minimalef/22
Nbre de lamelles de diaphragme9
Construction5 éléments / 4 groupes
Angle de champ39°
Distance minimale de mise au point40cm
Grossissement0,13x
Monture KAF
Dimensions (longueur/diamètre)15mm / 63mm
Diamètre de filtre2 possibilités de fixation :
- sur le pare-soleil : 30,5mm
- sur l'objectif : 49mm
Accessoires (fournis)- Pare-soleil (MH-RE49)
- Bouchon d'objectif (vissant)
- Etui
Particularités- Traitement de surface HD (Haute Définition)
- Diaphragme circulaire de f/2.8 à f/5.6
- Quick Shift
- Traitement SP (Super Protect)

 

 

Prise en main

Rappel : PentaxKlub ne disposant pas de laboratoire, nos tests ne sont pas mesurés par des outils. Nous souhaitons apporter un point de vue utilisateur et essentiellement photographique. Nos commentaires et note technique sont donc le fruit d’une analyse visuelle. 

La qualité de fabrication de ce HD DA 40mm est remarquable. L’objectif est léger (90g), pas du tout encombrant, et, s’il n’est pas monté sur un boîtier, il s’oublie facilement dans un sac ou une poche.

Sa finition est remarquable, comme tous les objectifs Pentax de la série Limited.

Sur un boîtier de la taille du K-1, il semble un peu « perdu », à la manière d’un Industar 50mm sur un boîtier argentique Zenit. Les performances sont cependant complètement différentes, on le verra plus loin !

Son ouverture maximale de f/2.8 est suffisante dans la plupart des cas. Plus grande, elle aurait sans aucun doute concurrencé le smc FA 43mm f/1.9 Ltd. Certes, ces 2 objectifs n’appartiennent pas à la même « famille » théorique : l’un est un DA, l’autre un FA. Dans la « vraie vie », cependant, il s’avère que le DA peut aussi, sans dommage, être monté sur un boîtier 24×36, en l’occurrence, et pour l’heure, le seul Pentax K-1.

Comme c’est de plus en plus courant sur les objectifs les plus récents, il est dépourvu de bague de diaphragme. Les ouvertures seront donc entièrement contrôlées par le boîtier. Ceux qui aiment travailler en tout manuel s’en plaindront peut-être. Les autres s’en accommoderont facilement.

La bague de mise au point est étroite. C’est tout à fait compréhensible, étant donnée la faible épaisseur de l’objectif. Elle se manipule cependant sans difficulté et s’avère très sensible : sa course est relativement courte pour passer de l’infini à la distance minimale.

 

 

D’un point de vue technique

Comme nous l’avons indiqué précédemment, cet objectif s’avère utilisable à la fois sur des boîtiers APS-C Pentax et sur le boîtier 24×36. Son comportement ne diffère pas d’un format à l’autre, ou dans de très faibles proportions. Dès lors, nous avons pris le parti de ne pas dissocier les commentaires. Seules seront précisées les différences, quand il en existe.

Et rappelons, une fois encore, qu’il s’agit de constatations visuelles.

 

 

Aberrations chromatiques

De très légères AC (bleues en APS-C, violacées en 24×36) apparaissent à l’ouverture maximale (voir clichés ci-dessous). Elles sont toutefois très faciles à corriger en Post-Traitement.

Dans un cas comme dans l’autre, elles disparaissent totalement dès f/4, ce qui est remarquable !

OuverturesEn format APS-CEn format 24x36
f/2.8
f/4
f/5.6

 

 

Flare

Les conditions du test n’ont pas fait apparaître le moindre flare, quels que soient le format et les ouvertures utilisés.

 

 

Vignettage et distorsion

En mode APS-C, aucun vignettage n’apparaît, même à pleine ouverture. Notons cependant qu’en mode FF, on peut, en cherchant bien, constater un très léger assombrissement des angles à la pleine ouverture. Mais, en pratique il ne sera même pas nécessaire de le corriger en Post-Traitement.

Quant à la distorsion, elle n’est pas décelable à l’œil nu et, si elle existe, seules des mesures précises de laboratoire pourraient la mettre en évidence.

 

 

Netteté et contraste

En toutes circonstances et dès la pleine ouverture, la netteté est au rendez-vous, quel que soit le format d’utilisation.

Curieusement, les couleurs peuvent apparaître plus « froides » en APS-C. Mais sans doute est-ce dû à la différence des capteurs (16 Mpx d’un côté, 36 Mpx de l’autre, et de générations différentes). Ce n’est pas très gênant, et des corrections par la balance des blancs sont possibles, tant à la prise de vue qu’en Post-Traitement. Le contraste est lui de très haut niveau en toutes circonstances.

 

 

Autofocus

Pas de SDM, évidemment, sur un si petit objectif. La mise au point est de type traditionnel. Cependant, l’AF se montre très rapide et efficace, quel que soit le boîtier utilisé. De plus, il nous est apparu plus silencieux sur le K-5IIs que sur le K-1.

La précision de la mise au point est à souligner : aucun décalage visible (front ou back focus) n’a été constaté.

Comportement de l’objectif en mode APS-C sur un boîtier FF

Nous l’avons dit à maintes reprises : quand on possède un boîtier FF, il y a peu d’intérêt à le faire fonctionner en mode APS-C, quels que soient les objectifs utilisés, sauf s’ils sont exclusivement dédiés à l’APS-C.

Or, si ce Pentax HD DA 40mm f/2.8 Limited est conçu pour l’APS-C, il passe parfaitement bien sur le format 24×36. Dès lors nous ne l’avons utilisé qu’en mode FF sur le K-1, où il donne entière satisfaction.

 

 

Images

Toutes les photos ci-dessous ont été prises en RAW et n’ont pas été retouchées. 

 
OuverturesImages entièresExtrait 100 %
f/2.8
f/4
f/5.6
f/8
f/11
f/16
f/22
 
 
OuverturesImages entièresExtrait 100 %
f/2.8
f/4
f/5.6
f/8
f/11
f/16
f/22
 

 

 

Bokeh

Le bokeh fourni par le Pentax HD DA 40mm f/2.8 Limited est remarquablement fondu pour un objectif de cette focale. On ne lui demande pas de fournir sur ce point les résultats d’un objectif macro, comme, par exemple, ceux du D FA 50mm f/2.8 macro. Les images ci-dessous vous permettront de l’apprécier.

En format APS-C

OuverturesImages
f/4
f/9

 

En format FF

OuverturesImages
f/2.8
f/5.6

 

 

Tarif et Concurrence

Le Pentax HD DA 40mm f/2.8 Limited est vendu aux alentours de 450€ (449€ à la date de ce test sur le site Ricoh Imaging).

Ce prix nous apparaît normal et entièrement justifié si l’on se fie à la qualité des résultats photographiques.

Hors de la marque Pentax, on ne lui trouve aucun concurrent. Le plus « approchant » est le Sigma 35mm que nous avons testé il y a quelques mois mais ce n’est pas un véritable concurrent. En effet, son ouverture est de f/1.4, son poids et son encombrement sont sans commune mesure avec le Pentax et son prix est bien plus élevé.

Dès lors, c’est au sein même de la marque que l’on pourrait, à la rigueur, chercher de la concurrence. Nous avons évoqué le FA 43mm f/1.9 Ltd. Il cadrera, sur un boîtier APS-C, comme un 65mm environ sur un boîtier FF. Mais, outre son ouverture plus grande (1 diaphragme d’écart), son prix (799€ à la date de ce test sur le site Ricoh Imaging) ne le place pas dans la même cour. Nos lecteurs peuvent, à cet égard, se reporter à notre test du FA 43mm.

 

 

Conclusion

Ce Pentax HD DA 40mm f/2.8 Limited peut continuer tranquillement sa carrière. Les images de grande qualité qu’il produit en font un objectif quasi idéal pour la photo de rue, notamment. De plus la photo d’architecture peut aussi, dans une certaine mesure, entrer dans son domaine d’action. Et ce, qu’on le monte sur un boîtier plein format tel le K-1 ou sur un boîtier APS-C moins encombrant et plus léger.

À y regarder de plus près, on se demande même quel domaine photo assigné à des focales de ce type pourrait lui poser des difficultés. Son piqué remarquable, ses qualités intrinsèques par ailleurs, sa maniabilité, sa légèreté, tout cela concourt à en faire un excellent choix.

S’il n’obtient pas la note maximale de 5/5 (ce qui ne change en rien notre appréciation), c’est seulement en raison des légères AC à pleine ouverture. Pour le reste, il fait « carton plein » !

 

Les Plus

  • Qualité générale : piqué, netteté
  • Construction sérieuse (série Limited)
  • Retouche du point (quick shift)
  • Compatible APS-C et FF

 

Les moins

  • Absence de bague de diaphragme
  • légères AC à pleine ouverture
  • le bouchon d’objectif vissant, facile à perdre

Note

95/100

(Notation 2018)

Appréciation PENtax Klub

Note : 4,5/5

 

 

 

Galerie

Crédit photo : Micaz – cliquez sur les images pour les agrandir.

Vol de bernaches K-1 + Pentax DA 40mm - f/9 - 1/1250s - Iso 400

Vol de bernaches en symphonie
K-1 + Pentax DA 40mm – f/9 – 1/1250s – Iso 400

 

Grille fer forgé K-1 + Pentax DA 40mm - f/7.1 - 1/8s - Iso 100

Grille fer forgé
K-1 + Pentax DA 40mm – f/7.1 – 1/8s – Iso 100

 

Chez le fleuriste 1 K-1 + Pentax DA 40mm - f/2.8 - 1/30s - Iso 100

Chez le fleuriste 1
K-1 + Pentax DA 40mm – f/2.8 – 1/30s – Iso 100

 

Chez le fleuriste 2 K-1 + Pentax DA 40mm - f/2.8 - 1/250s - Iso 400

Chez le fleuriste 2
K-1 + Pentax DA 40mm – f/2.8 – 1/250s – Iso 400

 

Architecture K-1 + Pentax DA 40mm - f/11 - 1/250s - Iso 400

Architecture
K-1 + Pentax DA 40mm – f/11 – 1/250s – Iso 400

 

Paysage semi urbain K-5IIs + Pentax DA 40mm - f/8 - 1/400s - Iso 80

Paysage semi urbain
K-5IIs + Pentax DA 40mm – f/8 – 1/400s – Iso 80

 

Les moineaux K-1 + Pentax DA 40mm - f/11 - 1/100s - Iso 400

Les moineaux
K-1 + Pentax DA 40mm – f/11 – 1/100s – Iso 400