Il y a quelques semaines, en janvier 2016, PentaxKlub vous a présenté la « Saga Ricoh GR ». A cette occasion était annoncé un test du dernier né de la famille, le Ricoh GR II, mis sur le marché en 2015.

Certes, de nombreux tests de cet APN ont déjà été publiés sur différents sites et dans des magazines. Notre ambition n’est pas de vous asséner une fois de plus des courbes et des chiffres, mais de vous donner nos impressions d’utilisateurs de terrain sur un objet qui reste parmi les meilleurs compacts pour s’adonner à la photographie.

 

Présentation du Ricoh GR II

Le Ricoh GR numérique, premier du nom – ses prédécesseurs se nommaient « GR Digital  » et le dernier de cette série était le GR Digital IV  – est né en 2013 et a immédiatement rencontré le succès en raison de sa qualité d’image qui battait en brèche tout ce qui existait alors.

Pourtant, dès 2015, son constructeur lui a donné un successeur qui, tout naturellement, porte le nom de Ricoh GR II. « Physiquement », peu de choses ont changé : la carrosserie est la même, le capteur (l’excellent capteur APS-C de 16 Mpx d’origine Sony) est le même. Bref, extérieurement, rien ne semble avoir changé. Même l’écran et l’objectif sont identiques aux précédents..

A l’intérieur, cependant, des progrès, non pas révolutionnaires, mais notables, avec l’apparition de 2 modules :

  • un module Wi-Fi
  • un module « NFC » (« Near Field Communication »), qui permet à 2 appareils de communiquer à très courte distance (10cm environ) pour faciliter le partage et le transfert des photos.

Clairement, Ricoh a voulu favoriser la communisation !

Et aussi quelques améliorations comme le processeur d’images GR ENGINE V, amélioré, ou encore le contrôle à distance grâce à « GR Remote ».

Le boîtier, en alliage de magnésium, offre les modes de fonctionnement classiques P, A, S, M ainsi que le mode TAv, qui permet de choisir vitesse d’obturation et ouverture pour laisser au boîtier le choix de la sensibilité.

 

Caractéristiques techniques

TypeCompact numérique
CapteurCMOS APS-C env. 16,9 mégapixels (16,2 effectifs)
SensibilitéAuto, AUTO-HI (ISO Maximum/ ISO Minimum sélectionné), ISO Manuel 100 – 25600
Objectif18,3mm (équiv. 28mm en format 35mm)
7 éléments (dont 2 éléments asphériques) en 5 groupes
Plage d’ouvertureDe 2,8 à 16
Mise au point (distance minimale)Normale : 0,30m
Macro : 0,10m (grossissement maxi : 0,2x)
AutofocusTTL par détection de contrastes
Modes : AF Multi, AF Spot, AF précis, Suivi du sujet AF, MF, Snap, infini, priorité reconnaissance des visages (en mode Auto seulement), AF continu
Ecran3.0 pouces - translucide TFT couleur LCD (environ 1 230 000 points)
Obturateur1/4000-300 sec., Pose B
ExpositionMesure multiple, centrale, et ponctuelle avec verrouillage de l’exposition automatique
(correction possible de +4 IL à -4 IL par 1/3 de valeur)
Modes de prise de vueAuto, Programme, Priorité Ouverture, Priorité Vitesse/Ouverture, Manuel, Vidéo, Mode « User » (molette)
FlashIncorporé. NG 5.4 (pour 100 ISO) – Portée de 0.2m à 3m (ISO auto)
Viseur optiqueEn option (GV-1 ou GV-2)
InterfacesUSB 2.0, HDMI (port micro HDMI), NTSC/PAL (Video)
Wi-FiNorme : IEEE 802.11b/g/n
Sécurité : WPA2
Cryptage : AES
NFCNormes ISO/IEC14443 TypeA, ISO/IEC14443 TypeB, JIS X 6319-4 (Sélectionné automatiquement)
Format des fichierPhoto : JPEG, RAW (DNG)
Video : MPEG-4 AVC/H.264
Mémoire interne54 Mb
Cartes mémoire compatiblesSD/SDHC, SDXC
AlimentationBatterie rechargeable DB-65 lithium-ion
Autonomie (avec batterie rechargeable lithium-ion)Photo : env. 290 photos
Mode lecture : env. 190 min
Vidéo : env. 45 min.
Dimensions/poids6,3cm (H) x 11,7cm (L) x 3,7cm (P) – 221g boitier nu, 251g avec batterie et carte
Accessoires fournis- Batterie rechargeable DB-65 (1250 mAh)
- Chargeur secteur USB AC-U1
- Câble USB
- CD Logiciel
- Dragonne
- Cache-griffe flash

(Données Ricoh)

 

Prise en main

Le GR II confirme les bonnes sensations de son aîné et rassure, aussi bien par sa construction exemplaire que son ergonomie intelligente. Pour une fois, nous ne pesterons pas sur les menus à rallonge, puisque c’est ici pleinement justifié. À vous les joies du joystick ADJ/ISO, des boutons +/-, de la touche Effet à laquelle il est possible d’attribuer les diverses options de recadrage automatique (28/35 mm ou 28/35/47 mm) sachant que le GR II génère alors des JPG de 10,3 Mpx en 35 mm et 5,6 Mpx en 47 mm.

Vous retrouverez également avec plaisir la fonction Snap, qui permet de prérégler une distance de mise au point et de déclencher avec la vivacité de l’éclair, rappelant les glorieuses heures de l’hyperfocale. C’est également via la touche Effet que vous pourrez faire intervenir le filtre ND, de manière manuelle ou automatique.

Le Ricoh GR étant bien né, les ingénieurs n’ont pas trouvé nécessaire de le faire plus évoluer physiquement. Ainsi retrouve-t-on le bon afficheur de 7,6 cm et 1 230 000 points, qui n’est toujours ni orientable ni tactile. Nous nous en passons aisément. Dommage, par contre, qu’il n’y ait pas eu d’évolution du viseur : il n’y en a toujours pas d’intégré, ni optique ni électronique, il faudra greffer un GV-1 optique sur la griffe porte-accessoire. L’avantage, c’est que cela permet au boîtier de conserver sa faible hauteur.

La source d’énergie est quant à elle toujours une DB-65 de 1250 mAh, qui autorise une autonomie oscillant autour des 250 vues, comme avant. Nous supposons que, Wi-Fi allumé, l’autonomie baisse mais, comme nous l’évoquions plus haut, l’absence d’application ne nous a pas permis de le vérifier.

 

On ressent sur le Ricoh GR II les mêmes sensations que sur son prédécesseur, et pour cause puisque les principaux changements ne sont pas externes.

Ainsi retrouve-t-on :

  • sur le dessus, à droite de la griffe porte-flash :
    • le bouton d’alimentation ON/OFF qui s’illumine en position « ON »,
    • le déclencheur (touche large)
    • la molette des modes, qui peut être verrouillée. Notons à ce propos que, de tradition chez Pentax/Ricoh, il existe un mode TAv qui permet à l’opérateur de choisir vitesse et ouverture en laissant le choix de la sensibilité ISO à l’appareil.
      Cette molette comporte aussi 3 modes « utilisateur » nommés MY1, MY2 et MY3, et une position « vidéo ».
      Le mode « prise de vue », vert, symbolisé par un appareil photo, est le mode tout automatique

 

Ricoh GR II vu de dessus

Ricoh GR II vu de dessus

 

 

 

 

 

  • à l’avant, sur le haut de la « poignée », une molette de réglage
  • à l’arrière :
    • le « joystick » ADJ/ISO qui permet, selon le cas, de faire varier l’ouverture, la vitesse ou la sensibilité ISO. Un appui en son milieu appelle la fonction affectée.
    • En dessous, sur la gauche, le levier de sélection de la fonction AF (AEL/AFL) et, en son centre, la touche AF (se reporter au manuel de l’appareil, page 54)
    • A droite, la touche « plus-moins »
    • Juste en dessous, la touche de lecture qui, par un appui prolongé (suivi d’un bip) permet d’activer la fonction Wifi.
    • Le traditionnel « trèfle » qui comporte : en haut la touche « macro » symbolisée par une fleur, à droite la touche « flash », en bas, la touche « balance des blancs », et enfin à gauche la touche « Fn1 » (Fonction 1). En son centre, le bouton « MENU »/ OK.
    • En dessous, à gauche, une touche « multi-fonctions » : retardateur, fonction 2 ou effacement et, à droite, la touche DISP qui sert à régler les options d’affichage

 

Ricoh GR II - Vue de dos

Ricoh GR II – Vue de dos

 

Bien entendu, nous ne détaillerons pas, ici, toutes les nombreuses possibilités offertes et nous vous invitons, si nécessaire, à consulter le manuel de l’appareil, qui y consacre de nombreuses pages. Ce compact propose de très nombreuses fonctionnalités qui, bien entendu, demandent quelques efforts d’apprentissage pour les maîtriser.

 

Ergonomie

Les différentes commandes tombent naturellement sous les doigts. La seule difficulté est de bien connaître leurs fonctions. Mais dès lors que l’on a fait cet effort, on est enchanté par la logique et la facilité de leur mise en œuvre. De même le passage par les menus est agréable : les options présentent une logique de bon aloi, constante chez Ricoh/Pentax, qui permet de savoir sans ambigüité ce que l’on est en train de modifier.

 

Performances

Cadence

Si la luminosité est bonne, l’appareil est très réactif, mais semble nettement plus lent en conditions de faible lumière. En mode rafale, il peut produire 30 photos au format Jpeg à une cadence de 4,1 images-seconde ou 10 photos en RAW seul à la cadence de 6,8 images-seconde.

 

Autofocus

Il est suffisamment performant en mode vue par vue, mais il se trouve davantage en difficultés lorsqu’on opère en mode rafale ou que l’on utilise le mode AF multipoints : il lui arrive, dans ce dernier cas, à ne pas faire le point sur ce que l’on aurait souhaité. A expérimenter, par conséquent !

Une particularité à signaler : le mode SNAP qui permet de faire le point à une la distance définie par l’opérateur dans le menu « prise de vue ».

 

Traitement des images / Qualité d’images

Le GR I de 2013 avait été loué pour la qualité des images produites. Le GR II apporte un progrès supplémentaire, avec le même capteur, grâce à un traitement interne amélioré (notamment la balance des blancs et la gestion de la sensibilité). Les images sont d’une grande précision, les couleurs somptueuses. Les Jpeg noir et blanc produits (touche « Effet ») sont également intenses et directement exploitables.

 

Vidéo

Ricoh n’a jamais prétendu rivaliser avec ses concurrents en termes de performances vidéo sur ses APN. Ces derniers sont avant tout conçus pour produire des photos, de très haut niveau, la vidéo n’étant qu’une fonctionnalité annexe.

Le GR II ne déroge pas à cet état de fait. Il produit cependant des vidéos en offrant le choix entre 3 tailles : Full HD (1920×1080, jusqu’à 30 i/s), HD (1280×720, jusqu’à 60 i/s) ou VGA (640×480, jusqu’à 30 i/s). A noter que si vous manipulez les touches de l’APN pendant la prise de vue, le son des touches sera également enregistré !

Les séquences vidéo sont limitées en taille (4 Go) et en durée (25mn maximum, comme pour tous les APN, peu importe la marque).

 

Connectivité

Le GR II comporte une « borne de sortie micro » HDMI  et une prise USB, ce qui lui permet d’être connecté à un téléviseur ou à un équipement audio-vidéo. Les câbles de connexion doivent être achetés en fonction de l’équipement à raccorder.

 

Autonomie

Selon Ricoh, la batterie permet de faire environ 290 photos, ce qui n’est pas exceptionnel, d’autant que l’objectif est fixe et qu’il n’y a pas de viseur électronique, gros consommateurs d’énergie.

 

Concurrence

Les principaux concurrents du Ricoh GR II sont chez Sony et Panasonic. Si ces derniers offrent de bien meilleures performances en vidéo, c’est loin d’être le cas en mode photo.

Le plus grand rival, à un prix un peu plus élevé, est sans doute le Fuji X70, lui aussi excellent en photo, grâce à son capteur XTrans CMOS II de 16 Mpx. Ce Fuji est, en revanche, bien moins abouti sur le plan de l’ergonomie.

 

Conclusion

Le Ricoh GR II a été adopté par de nombreux professionnels de la photo qui en ont fait leur « bloc-notes » préféré. Qu’on ne s’y trompe pas : c’est bien parce que cet APN aux nombreuses possibilités produit des images de grande qualité grâce à un capteur de haute volée (présent aussi sur le réflex K-5IIs) et à un excellent traitement d’images (moteur Engine V).

Fin 2015, pour les 10 ans de la gamme GR, Ricoh a mis sur le marché une version Premium du GRII, présentée dans un coffret en aluminium et accompagnée d’un viseur, d’un complément optique et d’un pare-soleil.

Début 2016, pour les 80 ans de la firme, Ricoh a proposé une très élégante version Silver du GRII, avec son étui en cuir muni d’un passant de ceinture (749€ contre 699€ pour la version noire). Attention : il s’agit d’une édition limitée à 3200 exemplaires pour le monde entier.

 

Les plus :
  • qualité d’image
  • compacité
  • possibilités de personnalisation
  • Sensibilité (6400 ISO exploitables)

 

Les moins :
  • Vidéo perfectible (même si ce n’est pas sa vocation)
  • Ecran fixe non tactile
  • Viseur optique en option seulement

 

NOTE :

Note_4-5

 

RECOMMANDATION :

Note_4-5

 

Approved

 

 

Galerie

Proxi à pleine ouverture

Proxi à pleine ouverture

 

T0920164PK

 

T0920189PK

 

T0920167PK

 

T0920207PK

 

Crédit photos : Micaz – cliquez sur les photos pour agrandir