Un dernier pour 2021

Un dernier pour la route, celle qui nous mène depuis plus de 320 jours de 2021 à 2022. Au moment de dire adieu à l’année qui s’achève, nous vous proposons de nous souvenir de quelques faits marquants.

De nombreux bémols

2021 a commencé dans la continuité de 2020 et s’achève de la même manière. Globalement mal !

La crise Covid n’est toujours pas finie et ne semble pas près de l’être avant encore de longs mois. Nos vies vont donc encore être perturbées, entre pass vaccinal, pays interdits, masques obligatoires et autres tests intrusifs dans les narines. Dès lors, nombreux ont été les appareils photo relégués au placard. Un peu plus. Sans voyages, les photos de paysages sont moins nombreuses, tandis que le rectangle de papier sur le visage ne facilite pas certaines prises de vues de type street photography. Certes, les restrictions ont été moindres en 2021 si l’on compare à l’année précédente, mais l’atmosphère générale est-elle pour autant moins anxiogène ? Ce n’est pas sûr… 

GR IIIx en ballade
Dans le métro, le masque est de rigueur…

 

Coté matériel, la crise des composants électroniques ne s’est pas arrangée. De Apple à Renault, de Canon à Peugeot, aucun industriel utilisant ne serait-ce qu’un peu d’électronique n’a été épargné. Et quand ce n’est pas les composants qui se font rares, c’est le papier et le carton qui se sont « fait la malle ». Avec à la clé des forêts déboisées illégalement, du bois européen qui part en Chine avec d’en revenir. Si vous cherchiez des explications sur les retards d’approvisionnement du K-3 mk III ou du GR IIIx, il ne faut pas aller plus loin. Les lancements s’effectuent avec un nombre de pièces réduit, entrainant une pénurie rapide. Quelques semaines plus tard, le temps de constituer un stock tampon, les produits sont réellement disponibles.

Un horizon plus intéressant ?

Pour l’entité Ricoh Imaging, c’est le retour aux affaires d’un des artisans de la relance de Pentax au sein du département, Noboru Akahane. Il était le père « spirituel » des K-1, KS-1, K-S2 et autres. S’il est toujours croyant dans le label, et pour le moment il n’y a aucune raison de croire le contraire, les années à venir pourraient être intéressantes…

Sous le label Pentax, les objectifs ont été au rendez-vous en 2021 avec pas moins de 5 sorties (dont certes 3 « ressorties ») auxquels s’ajoute un nouveau boitier APS-C. On peut dire que ce dernier semble trouver plus que largement son public. Ce serait même un vrai succès commercial dans le monde.

K-3 mk III
Le K-3 mk III, nouveau fer de lance de Pentax, qui suscite beaucoup d’espoir de vente

 

Des éléments indiquent que d’autres objectifs sont en développement, dont une partie ne serait pas sur la feuille de route officielle. Sur ce point, nulle spéculation basée sur des brevets réels ! Ce sont des responsables de la marque qui ont affirmé la chose, lors d’un « event » le 27 novembre dernier au Japon. Mais ils ne paraitront que si la marque pense en vendre en quantité suffisante. Car, encore une fois, nombreuses/nombreux sont celles/ceux qui réclament des cailloux parfois exotiques. Mais combien passent à l’acte d’achat réellement ?

Label Pentax et Ricoh, une même famille de la marque Ricoh Imaging
GR IIIx ou GR III
Difficile de différencier le GR III (18.3 mm de focale, équivalent 28 mm) du GR IIIx (26.1 mm de focale, équivalent 40 mm)

 

Sous la marque Ricoh, c’est un GR IIIx qui a fait son apparition. Le même modèle que précédemment, mais avec une focale d’objectif plus longue. Ce champ visuel plus réduit permet des clichés différents, mais complémentaires, de ceux proposés par son ainé. Une prise en main du GR IIIx avec un comparatif des 2 APN paraitra en début d’année prochaine. Choisir entre les 2 est plus complexe que l’on pourrait croire. Et on se prend à rêver d’un GR à objectif interchangeable. Certes, un peu plus grand et lourd afin de permettre une bague, mais associé à quelques focales fixes, cet appareil pourrait être un vrai succès. 

Côté Theta, un nouveau modèle chasse un précédent régulièrement. Avec toujours de bonnes ventes. La plupart dans un monde professionnel, même si des particuliers sont preneurs. En 2022, on devrait avoir au moins un modèle. Voire plus, si la pénurie de composants électroniques s’affaiblit comme les spécialistes l’affirment.

Du côté des boitiers…

On pourrait tenter de jouer les madames Irma, mais ce jeu est compliqué et on y laisse des plumes. Si on s’en tient aux propos tenus le 27 novembre 2021 et de la dernière feuille de route officielle des objectifs (octobre 2021), voici ce qui pourrait sortir dans les 2 années à venir :

  • Le K-1 mk III est en cours de développement, le plus compliqué étant de concevoir le même type de prisme que celui vu dans le K-3 III. Ce mk III sera sans nul doute plus cher (3000 € ?), ouvrant la voie à un modèle allégé en fonctions, poids et pixels, vers 1800-2000 €. Si le K-1 mk III ne devrait pas voir le jour avant 2023/2024, le K-1x version allégée pourrait arriver fin 2022 ou début 2023. À condition que Ricoh Imaging se lance sur le segment…
  • Même si le K-3 III est désigné comme le boitier à vendre en 2022, un successeur aux K-70/KP est envisagé. Le segment tarifaire existe pour l’APS-C vers 1300 €. Pour la fin d’année 2022 ? C’est dans le domaine du possible.
  • Pour les professionnels, une sérieuse mise à jour du 645Z est espérée. En même temps, ils espèrent depuis longtemps (le 645Z est construit sur une base K-3 !).
  • Si Pentax ne devait jamais sortir de boitier hybride, rien n’empêche Ricoh d’en sortir un sous le nom GR. Mais ceci n’est qu’un de mes espoirs !
… Et du côté des objectifs

Côté objectifs, on a pu voir passer ici et là des brevets et des supputations. Cela va d’un DFA 24-105/4 à un DA✭ 50-135/2.8 (ou 50-150) en passant par un nouveau DFA 35/1.4, un DFA 150 qui pourrait être macro, un DFA 150-600 et même un DFA✭ 24-70/2.8 ! Et sans doute d’autres Limited dont on n’a pas connaissance. À vrai dire tout est possible, tant que Ricoh Imaging estime qu’il existe un vrai marché. Ce qui exclurait les focales fixes très longues de type 500 à 800 mm (voire plus). Parce qu’elles sont un non-sens économique.

Oui, Canon et Nikon en proposent. Mais ces objectifs sont surtout loués par les constructeurs aux photographes lors d’évènements, avant d’être revendus en seconde main, moins cher. Pour rappel, le prix catalogue de l’EF 800/5.6 chez Canon est de 14 300 € et son équivalent Nikon, 20500 € ! Je n’ose imaginer le tarif d’un tel monstre signé Pentax. Certes, il y a bien côté hybride chez Canon un 800 mm à 1100 €, mais il ouvre à f/11 ce qui ne devrait pas plaire aux amateurs pour qui un f/5.6 est déjà trop fermé.

Optimisme en 2022

À la rédaction de PentaxKlub, nous sommes optimistes pour 2022, comme nous l’étions pour les autres années. Cela fait 10 ans au moins que la mort de Pentax est annoncée comme imminente. Or la firme continue à vivre raisonnablement dans un marché photo qui se réduit comme une peau de chagrin. Avec des indicateurs qui montrent que la route empruntée, celle de la seule marque à avoir une ligne reflex, est tenable économiquement. Comme l’argentique qui refuse de mourir et qui connait une nouvelle jeunesse auprès d’une frange des photographes, le marché reflex devrait connaitre la même trajectoire.

 

C’est un espoir et c’est déjà beaucoup dans le contexte actuel.

 

Sur ces belles paroles (enfin…ces écrits), nous vous donnons rendez-vous l’année prochaine, à partir du 11 janvier. Notre programme du premier semestre est presque bouclé.

Joyeuses fêtes et à bientôt.

L’équipe PK

  • Lorenzato
    22 décembre 2021 at 14 h 14 min

    Pour terminer l’année et bien commencer la suivante, une belle exposition à voir à Paris jusqu’au 31 janvier 2022 : « Martha Wilson à Halifax » au Centre Pompidou.
    Bonnes fêtes à toutes et à tous ! (merci pour toutes ces publications !)
    L.

  • christian raffin
    23 décembre 2021 at 13 h 50 min

    merci a vous et bonnes fetes

  • CYv
    24 décembre 2021 at 22 h 45 min

    Bonnes fêtes à toute l’équipe de PentaxKlub

    ★ Joyeux ★* 。 • ˚ ˚ ˛ ˚
    •。★ Noël ★ 。* 。˚ ˚
    ° 。 ° ˛˚˛ * _Π_*。*˚
    ˚ ˛ •˛•˚ */____/’\。˚ ˚ ˛
    ˚ ˛ •˛• ˚ | 田田 |門|

  • Sébastien Lartique
    28 décembre 2021 at 14 h 02 min

    Bonjour et merci pour votre articles (les autres aussi) ainsi que la qualité d’écriture ! Toujours un plaisir de lire ! J’ai failli passer vers Sony pour un hybride et certaines longues focales. Après mûre réflexion, je fais le choix de rester chez Pentax. Je reste avec mon K3 et j’envisagerai sans doute de passer vers le K3 MIII en 2022. Je fais de la photo surtout de rapaces, avec le 300 F4. Avec les conseils partagés dans votre super article « photographier les oiseaux », je vais tenter de m’améliorer. Le K3 pêche un peu au niveau focus. Peut-être que le F3 MII apportera un peu plus 🙂
    Bref, merci encore et au plaisir de continuer à vous lire l’année prochaine !
    Bon réveillon et nouvel an à vous et toute l’équipe !

    Sébastien

  • Lorenzato
    3 janvier 2022 at 11 h 50 min

    Excellente année 2022 à toute l’équipe PENtax Klub, à toutes les intervenantes et tous les intervenants ; longue vie au viseur optique :-)))
    L.

Leave Your Comment

Your email address will not be published.*