C’est les vacances. Et voici le dernier article de la saison, avant que nous revenions en pleine forme à la rentrée. Un article léger, de saison…

Pour certains, les vacances représentent le moment où ils vont pouvoir laisser s’épanouir leur passion pour la photographie. Photographier oui, mais quoi ? Il y a quelques mois, nous avions donné quelques pistes pour surmonter un éventuel vide photographique. Plus récemment, nous vous avons proposé des articles sur la photographie d’insectes et sur la pose longue qui pourraient vous donner aussi des envies nouvelles. Mais comme cela pourrait se révéler insuffisant, nous avons décidé de vous proposer des façons de changer d’angles de vue et ainsi vous renouveler.

 

Pour rappel, les focales indiquées sont toujours en référence à un Full Frame (Plein Format ou 24×36). Il y a donc une conversion à faire pour obtenir la « vraie focale » en APS-C (dans la réalité, la focale ne change pas, seul change le champ photographié).

 

S’imposer un objectif peu usité

Il y a 30/40 ans de cela, le 50 mm était un objectif très utilisé. Aujourd’hui cela est moins fréquent. Alors si vous n’avez jamais été tenté de pratiquer avec un tel objectif, c’est le moment ou jamais de vous lancer dans un tel défi. Prenez un 50mm si vous êtes en plein format ou un 35mm si vous êtes en APS-C et pratiquez avec toute une journée. Vous redécouvrirez vos endroits habituels avec un nouvel angle de vue, une perspective différente.

Une tour de Notre-Dame de Paris au 50mm

Une tour de Notre-Dame de Paris au 50 mm

 

Évidemment, cela vaut pour tous les objectifs que vous avez moins l’habitude d’utiliser. Cela aurait un immense intérêt, celui de vous obliger à sortir de votre zone de confort et vous montrer qu’il est possible de faire d’excellentes photos avec n’importe quel objectif. Même si certains objectifs sont réservés à une certaine utilisation, il est tout à fait possible, par exemple, de faire des photos de paysage avec des focales supérieures à 24 mm. Voire même avec un zoom !

Paysage du Morbihan réalisé avec un FF à 95mm

Paysage du Morbihan réalisé avec un FF à 95 mm

 

D’ailleurs, utiliser un zoom de type 70-200 (soit un 50-135 environ pour les APS-C) permet de redécouvrir un endroit différemment. Et essayer, c’est adopter comme disait un slogan publicitaire.

 

Essayer de nouveaux matériels

Bon, vous avez le droit d’investir… de temps en temps. Du moins à un rythme qui vous est propre, sans vous laisser prendre par le caprice de vouloir la dernière nouveauté. Il n’est pas nécessaire d’être un fou furieux, capable d’acheter tout ce qui sort, pour faire de bonnes photos. Sans compter que cela nécessite un budget conséquent. Avez-vous envisagé la location ou le prêt d’objectifs de la part d’amis ? Certes, il faudra que ce dernier ait confiance et surtout que vous preniez soin du matériel prêté. N’oubliez pas non plus que le marché de l’occasion existe et qu’il est possible d’y faire d’excellentes affaires.

 

Participer à des activités moins courantes

Comme déjà indiqué, découvrir de nouvelles pratiques vous permettra de faire de la photo autrement. Alors, pourquoi ne pas tenter la chasse photographique, les meetings aériens ou la photo de rue ?

Autres activités photographiques

Autres activités photographiques

 

S’ouvrir à de nouveaux horizons vous permettra peut-être de découvrir de nouvelles passions. C’est lors d’un stage photographique que j’ai ainsi découvert la photo urbaine de nuit. Depuis, j’essaye d’investir ce nouveau territoire qu’est la ville, que je trouve personnellement plus intéressante à photographier que les paysages. Ce qui est vrai pour moi, l’est aussi pour les autres. Non pas sur le fait d’aimer photographier la ville, mais de découvrir de nouvelles friches. Et pourquoi ne pas profiter des vacances justement pour se lancer ?

photo urbaine

photo urbaine

 

Faire des stages

Se former peut être une bonne idée relativement peu onéreuse et souvent assez efficace quant au résultat. Pour peu qu’on ne choisisse pas le premier « péquin » venu qui s’intitule prof alors qu’il s’y connaît autant que vous. Adressez-vous à des personnes sérieuses ! Certes, il est toujours très utile de lire les divers tutoriels que l’on trouve un peu partout (PentaxKlub en propose même un certain nombre), mais rien ne vaut la pratique.

Jeune fille au téléphone

Jeune fille au téléphone

 

Alors, pourquoi ne pas s’offrir un stage portant sur la photo de nuit, la photographie urbaine ou encore la manière de photographier les corps et les visages… Les possibilités sont nombreuses et, derrière, vous feront (re) découvrir certaines façons de travailler.

 

S’instruire auprès d’autres photographes

De manière générale, je pratique la photographie de manière solitaire. Rares sont les personnes que je supporte lors de mes sorties. D’ailleurs je ne suis pas le seul à penser ainsi. Pour beaucoup, l’activité photographie est par nature solitaire. Participer à des sorties ou des rencontres n’apparait alors pas comme naturel. Pourtant, échanger et discuter s’avèrent être des moyens plutôt efficaces pour apprendre de nouvelles techniques, voir des matériels différents des vôtres (et pourquoi ne pas les essayer) tout en renouvelant son inspiration (voire sa motivation). Mais, comme dans toute réunion, il conviendra de séparer le bon grain de l’ivraie et repérer les personnes de bon conseil des donneurs de leçon.

De manière générale, on a toujours beaucoup à apprendre des autres. Les rencontres photographiques sont un lieu d’échange pouvant générer des changements intéressants, du moment que l’on accepte de s’ouvrir et d’écouter. N’oubliez pas aussi les expositions qui sont des lieux enrichissants.

 

Découvrir d’autres contrées

Retourner 100 fois au même endroit peut devenir lassant. Découvrir de nouveaux endroits c’est faire de nouvelles rencontres, de renouveler son émerveillement. Il n’est pas nécessaire de partir loin pour changer d’environnement de vacances habituelles. Au lieu de repartir pour la dixième fois en 10 ans à Dundee (en Écosse), allez donc pour promener dans un petit coin de France. Il y a plein d’endroits sympas et/ou charmants qui sauront vous proposer des choses à photographier.

(Re)Découvrir les châteaux de la Loire

(Re) Découvrir les châteaux de la Loire

 

 

 

N’oubliez pas une chose malgré tous ces « bons » conseils, c’est qu’il s’agit des vacances ! Prenez donc les choses de manière légère. Ne soyez pas obnubilé par l’idée de faire de la photo pour faire de la photo. Respirez et profitez de votre famille, de vos amis afin de retrouver les plaisirs simples de la vie. Détendez-vous.

 

Iconographie : © fyve