Dans un article récent, PentaxKlub vous a recommandé d’assurer votre matériel photo auprès d’une compagnie d’assurance.

Cette assurance est, en principe, destinée à couvrir les risques de dommages dans diverses situations. Elle doit aussi vous permettre d’être indemnisé en cas de vol. Pour cela, il vous appartient soit d’accepter les conditions imposées par l’assureur, soit de négocier avec lui les clauses du contrat que vous vous apprêtez à souscrire.

Bien entendu, ce contrat va vous imposer quelques obligations : il vous est vivement conseillé de les respecter scrupuleusement, tout manquement en la matière trouvant immédiatement sa sanction dans l’application d’une clause d’exclusion.

Cela ne vous dispense pas pour autant d’être prévoyant, en prenant toutes dispositions de nature à faciliter votre indemnisation en cas de sinistre.

 

Quelques précautions « anti vol »

Il est extrêmement important de ne jamais remettre à plus tard ces choses simples et pourtant indispensables.

La première de ces précautions consiste à noter soigneusement tout le matériel que l’on possède, par exemple dans un fichier de tableur, ou un logiciel de gestion de données de votre choix.

Il existe un certain nombre de renseignements qui sont très importants et qu’il faut connaitre.

pour les boîtiers

  • la marque,
  • le modèle exact
  • le numéro de série (tous les boîtiers comportent un tel numéro)

 

pour les objectifs

  • la marque
  • le modèle exact
  • l’appellation officielle complète (exemple : téléobjectif DA* 300mm)
  • la ou les focales couverte(s)
  • la plage d’ouvertures de diaphragme
  • le numéro de série

Bien sûr, une indication comme « Zoom-télé Pentax D FA 150-450mm f/4.5 – 5.6 » complétée du n° de série, constitue une identification précise de l’objectif en question.

 

Pour tous les objets achetés neufs, en plus des renseignements ci-dessus

  • la date d’achat
  • le lieu précis de l’achat (boutique physique, site internet, avec adresse complète)
  • le prix payé

 

Toutes ces informations peuvent s’avérer capitales :

  • pour votre compagnie d’assurance
  • pour la Police auprès de qui, bien sûr, vous déposerez une plainte (copie à envoyer à l’assurance en déclarant le sinistre, vol dans la plupart des cas : voir plus loin dans cet article).

 

Il est tout particulièrement conseillé de garder aussi, en lieu sûr :

  • les factures d’achat
  • une photo de chaque objet faisant apparaître ses caractéristiques et le numéro de série autant que possible.

 

Pour vos achats d’occasion, y compris auprès de particuliers, exigez, autant que possible, une facture de l’achat neuf, même en photocopie, une lettre de cession mentionnant avec précision l’objet acheté (voir ci-avant) et le prix payé.

Bien entendu, cet inventaire de votre matériel doit être soigneusement tenu à jour ET SAUVEGARDÉ, de préférence sur plusieurs supports physiques (disque externe, clé USB, carte mémoire, …) que vous ne conserverez pas tous au même endroit. En particulier, il est fortement recommandé d’en avoir un exemplaire à un autre endroit que votre domicile. Une version papier est également souhaitable : si, en cas de cambriolage de votre domicile, vous pouvez aussi vous faire voler votre matériel informatique, il existe en revanche peu de risques que les cambrioleurs prennent le temps de rechercher les traces « papier » de vos biens.

S’agissant des factures et lettres de cession, n’hésitez pas à les scanner (de préférence au format PDF, moins lourd que les images et universellement reconnu) et prenez avec ces fichiers les mêmes précautions qu’avec l’inventaire du matériel.

Notez que certains sites vous permettent aussi d’y enregistrer votre matériel (par exemple, https://www.lenstag.com). A vous de décider ce qui vous apporte le plus de sécurité ou qui correspond le mieux à vos besoins.

 

Comportement élémentaire pour éviter le vol

  • En premier lieu, soyez discret : évitez les sacs photos très voyants ou luxueux qui peuvent attirer la convoitise des voleurs ; vous-mêmes, ne prenez ni un air « frimeur », ni un air craintif en regardant sans cesse autour de vous : soyez décontracté, mais attentif !

sa_photo_vol

  • Ne laissez jamais votre sac ou votre matériel photo dans une voiture sans surveillance, même hors de la vue des passants (dans le coffre à bagages par exemple). Ne pensez pas que personne ne vous a vu tenter de cacher ce sac rempli de vos objets préférés : les forums regorgent souvent de fils où ce genre de mésaventure est exposé par leurs victimes.

Bagage_abandon

  • De la même manière, et nous avons déjà évoqué la chose, attention lorsque vous êtes à la terrasse d’un café, à la table d’un restaurant et dans tout lieu public : gardez vos sacs et appareils à portée de main et… du regard.

 

Son propriétaire s'est absenté quelques secondes... Danger !

Son propriétaire s’est absenté quelques secondes… Danger !

 

  • Une difficulté se produit parfois pour l’accès à certains magasins, musées, lieux d’expositions, etc : un vigile vous demande de laisser vos sacs à la consigne. N’oubliez pas que le-dit vigile est souvent bien seul pour assurer ce service en même temps que la surveillance du matériel qui lui est ainsi confié, et qu’il ne peut pas tout faire avec la plus grande efficacité. Pour ce qui concerne l’auteur de ces lignes, il a toujours refusé de laisser son matériel en consigne et en a expliqué les raisons calmement, mais fermement, avec tous les arguments les plus convaincants : on ne laisse pas ainsi facilement un sac contenant pour 2 ou 3 000€ de matériel. Généralement, les vigiles le comprennent parfaitement et n’insistent pas. Mais alors, il vous faudra accepter, et c’est parfaitement normal, de laisser contrôler le contenu de votre sac à la sortie.

 

Conduite à tenir en cas de vol

Si malgré toutes ces précautions, vous êtes victime d’un vol :

  • Déposez une plainte dès que possible (attention aux délais imposés) après avoir listé avec la plus grande précision tout ce qui vous a été dérobé : si vous vous êtes organisé comme il est dit ci-dessus, ce devrait être assez facile.
  • signaler le vol à votre assurance en respectant les délais qu’elle vous impose (reportez-vous à votre contrat pour le connaître) et avec toutes les précisions nécessaires.

Depot-de-plainte

 

Ceci ne concernait que l’aspect « administratif » obligatoire ? Il ne vous dispense pas de lancer toutes les actions possibles (et légales !) de faire échec à votre voleur !

  • Publiez votre mésaventure sur le plus possible de forums ou de sites consacrés à la photo.
  • Surveillez, pendant une période assez longue, les annonces publiées par les sites qui vendent du matériel d’occasion (par exemple Leboncoin.fr, ebay,…). Si vous avez un doute, n’hésitez pas à prendre contact avec le vendeur, discrètement, bien sûr, en essayant d’obtenir les informations qui vous permettront soit de l’incriminer, soit de le mettre hors de cause. Si ce n’est pas un connaisseur du matériel photo, cela se révèlera très rapidement. Pour autant, cela ne signifiera pas qu’il s’agit de votre voleur, mais si vous pouvez le rencontrer et examiner le matériel, en suggérant que vous êtes intéressé, vous en aurez le cœur net.
  • Surveillez aussi, dans la mesure du possible, les annonces publiées par certains journaux locaux d’annonces.
  • Rendez visite aux magasins spécialisés dans la revente de matériel d’occasion, situés près du lieu du vol. Même si c’est parfois inutile car il n’est pas du tout certain que la revente du matériel se fera près du lieu du vol, mais il faut bien tenter quelque chose, n’est-ce-pas ? On ne peut pas compter que sur la chance, ni s’en remettre totalement à l’action des services de Police, surchargés par des affaires souvent plus graves. Il ne s’agit pas de minimiser le traumatisme que provoque inévitablement un vol mais il faut se rendre à l’évidence : retrouver son matériel volé relève bien souvent d’une sorte de « miracle » !

 

Dans ce domaine, comme dans bien d’autres, il est certain que « mieux vaut prévenir que guérir » !

 

Liens à visiter en France :

https://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F1435.xhtml

https://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F2028.xhtml

 

Lien à visiter en Belgique :

https://www.belgium.be/fr/justice/securite/criminalite/vol/

notamment la rubrique « Vol avec effraction ».